www.media-web.fr

Voile Olympique 470 : Camille Lecointre et Jérémie Mion ont repris l’entraînement

Après une pause en 470 de plus d’un an suite aux Jeux Olympiques de Tokyo à l’été 2021, Camille Lecointre et Jérémie Mion sont de retour à l’entraînement à Marseille, sur le plan d’eau des Jeux de Paris 2024. Une deuxième grossesse pour Camille, des expériences multiples pour Jérémie, une pause qui leur permet de mieux revenir au 470.

« Rendre les choses plus concrètes »

Retour à l'entraînement pour Jérémie Mion « Je suis content de remettre enfin le nez dedans, d’être enfin dans l’action », s’exclame Jérémie Mion, l’équipier havrais de Camille Lecointre. 

En effet, depuis les Jeux Olympiques de Tokyo en août 2021, le duo avait lancé son projet : recherche de partenaires, choix techniques, préparation physique, préparation mentale, mais ils n’avaient pas pu naviguer sur leur 470, Camille Lecointre attendant son deuxième enfant pour le mois de mai 2022. 

Une reprise attendue pour la navigatrice havraise : « j’ai vraiment hâte, cela fait plus d’un an que je n’ai pas mis les pieds sur le bateau, ça va enfin rendre les choses plus concrètes. La préparation physique et mentale nous a permis de rester en contact avec le projet, mais ça ne vaut pas les vraies nav’ ! »

De son côté, Jérémie Mion a pu découvrir de nouveaux supports, le Class 40 avec Cédric Château sur la Transat Jacques Vabre, le wing foil, et naviguer en équipage sur des régates en Méditerranée. « Naviguer sur d’autres supports m’a apporté beaucoup de fraîcheur. Je reviens au 470 avec énormément d’envie et pas lassé du tout. Avoir vu d’autres univers que celui de l’Olympisme, cela m’a permis de me rendre compte que c’est ce jeu-là qui me plaît vraiment ! » explique-t ’il.

De nouveaux défis pour la reprise

Si les deux navigateurs sont impatients de s’y remettre, la reprise ne se fera pourtant pas sans appréhensions. « Il y a forcément un petit stress car la job list se réactive beaucoup, la semaine dernière nous avons chargé le container pour le championnat du monde, et on n’a pas envie d’oublier un truc ! Mais je sais qu’une fois que l’on aura mis les pieds sur le bateau, ça va être vraiment génial ! » explique Jérémie Mion.

Pour Camille Lecointre, de retour de grossesse, il y a forcément l’appréhension de la remise à niveau sur le plan physique « j’ai perdu de la masse musculaire, de la force, et puis il y a toujours quelques kilos qu’il va falloir perdre. Mais je vais reprendre progressivement, le principal sera de se satisfaire de notre condition à ce moment-là. J’ai déjà eu cette expérience lors de ma première grossesse, cela me donne des pistes, je suis moins dans le flou. »

La barreuse aura également un autre changement à gérer, puisqu’elle a déménagé à la fin de l’été à Marseille, pour se rapprocher du plan d’eau des Jeux Olympiques et de son équipier : « ça va vraiment me faciliter la vie d’être sur place, notamment pour ma vie de famille, cela me permettra de moins me déplacer. Nous allons donc recentrer les entraînements à Marseille. Comme c’est le plan d’eau des JO, nous n’aurons pas de mal à organiser des entraînement avec des concurrents étrangers ici ! ».

Objectif Championnat du Monde 2022

En guise de reprise, le duo participera du 21 au 29 octobre, au Championnat du Monde de 470 qui se déroulera à Sdot Yam en Israël.  Une compétition qui leur permettra de se jauger par rapport à la concurrence, et de se découvrir en compétition. 

« C’est la seule compétition à laquelle nous allons participer en 2022, même si c’est très proche de notre reprise, elle nous permettra d’observer la concurrence qu’on ne connaît pas du tout, de voir comment on se situe, et d’être prêts et compétitifs pour 2023 ! » explique Camille Lecointre. 

Jérémie abonde : « nous ne voulons pas brûler les étapes car cela fait un an que nous n’avons pas navigué en 470. Si nous naviguons intelligemment et que nous sortons en forme du championnat, nous aurons atteint un bel objectif. ». Cependant, lorsqu’on évoque les résultats, son côté compétiteur reprend vite le dessus : « Je pense qu’il y a moyen qu’on fasse une perf ! J’ai continué à naviguer pendant un an, Camille a les crocs. Même si nous sommes lucides sur le fait que nous sommes un peu en retard, nous restons des compétiteurs ! » conclut-il.

 

CALENDRIER 2022

Septembre : entraînements à Marseille

16 - 18 octobre : Championnat national Israëlien

21 - 29 octobre : Championnat du Monde à Sdot Yam

09/09/2022 | 0 commentaire
Article suivant : « Voile : Charles Caudrelier (Maxi Edmond de Rothschild) a remporté la Finistère Atlantique »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter