www.media-web.fr

Voeux CCSE : " Une belle et jeune adolescente "

C’est ainsi que Sylvie Gautreau, premier adjoint brévinoise a qualifié la communauté de communes du Sud Estuaire (CCSE) lors de la présentation de la cérémonie des vœux, cette année à Saint-Brevin.

(Re) Perlimpinpin

En effet, dans un digne souci d’équité, cette manifestation de début d’année tourne sur les six communes de la structure intercommunale créée en 1997 *.
Mis en verve par des airs interprétés par les deux écoles de musique de Saint Brevin et de Paimboeuf, le conseiller général maire de Saint Brevin, Yannick Haury s'est exprimé en tant que président de la CCSE dans une allocution courte.
L’on sent toutefois chez les élus une sorte d’épuisement dans cet exercice maintes fois répété de communes en communes. Du coup, Yannick Haury a ressorti sa poudre de perlimpinpin utilisée pour les voeux à la population Brévinoise ; l’on lui pardonnera puisqu’il n’avait pas à faire au même public.
« Je ne peux parler d’espérance que parce que je ne fais pas semblant de croire qu’avec la poudre de perlimpinpin de la pensée magique, tout est réalisable et possible ».
Puis, deux phrases « pour réfléchir » : « C’est toujours de l’inattendu que se produisent les grands changements de civilisation » ; Et, paraphrasant le poète et philosophe allemand Friedrich Hölderlin (Que vient-il faire ici ?) « J’ose dire : Là où augmente le péril, augmente aussi ce qui permet d’en être sauvé ».
 

Fleurs bleues et tout à l’égout

Redevenant plus terre-à-terre, Yannick Haury parle d’abord d’environnement avec les 11 M €en quatre ans consacrés à ce budget au sein de l’intercommunalité et à la sécurisation en eau potable grâce à la mise en œuvre d’un réservoir semi enterré à Saint-Brevin.
Si le mot environnement évoque « Les fleurs bleues et la verdure », plus prosaïquement, il faut bien parler de la construction de trois stations d’épuration, la dernière à Corsept (540 000 €) a permis de raccorder 1 100 habitations supplémentaires. Le recyclage est dans l’air du temps ; la CCSE va mettre en œuvre un centre bio mécanique à Arthon-en-Retz . Le cofinancement (40 M €) se fait en partenariat avec la CC de Pornic. Enfin, une nouvelle déchetterie est prévue à Saint-Brevin.

Services aux habitants

Puisque les bébés semblent arriver en masse, il faut bien trouver des solutions d’accueil, Quatre ALSH (Structure d’accueil et de Loisirs sans hébergement) sont programmées sous cette mandature. Deux ont déjà vu le jour à Paimboeuf et à Saint-Brevin, deux sont en phase d'accouchement à Corsept et Saint Viaud.
Faire des enfants, c’est bien ; encore faut-il les nourrir. Du coup, la CCSE : « a pris le parti de faire une priorité du développement économique, donc de l’emploi ». Pari réussi puisque 18 000 m2 de zones d’activités ont été vendus entre les trois ZAC de Saint-Viaud, Saint-Brevin et Saint-Père-en-Retz.  Yannick Haury poursuit en indiquant que sept lots supplémentaires sur la zone de la Guerche, seront commercialisés dans le prochain trimestre.
En 2011, la CCSE a aussi gelé des réserves foncières à cadre économique à travers les outils que sont le SCOT et le PLU, au cas où de nouvelles velléités d’implantations se produiraient en Sud-Loire.

Dans le vent

Le président Haury s’est aussi réjoui du choix de l’implantation du site du Carbet pour l’expérimentation de l’éolien offshore (voir http://www.saintbrevin-infos.fr/saint-brevin-yannick-haury-la-suite-de-l-entretien-23-43-61.html) avec ce bon mot « Nous sommes dans le vent pour les énergies renouvelables ».

Forcément le volet touristique n’est pas oublié avec le lancement en 2011 du pôle éco touristique et sportif à Frossay « le Quai vert ». Sont aussi mis en avant la manifestation Estuaire 2012 et la création de haltes dans le cadre des aménagements « Loire à vélo ».  Le conseiller genéral n’est pas revenu pour autant sur l’abdication récente du conseil général devant le projet l'installation d'une liaison estivale douce, par bac entre Mindin et Saint-Nazaire.
Enfin, la CCSE va élaborer un programme local de l’habitat « En évitant un prêt à habiter qui ne tiendrait pas compte des besoins personnels de chacun ».

La CCSE est forte de 18 M € d’investissements en 2012. Yannick Haury a  conclu de manière positive avec des souhaits concernant : « Un capital, d’espérance, inaliénable, transmissible (…), avec des actions d’entraides joyeuses, saines,(…), à l’aune de la bonne volonté partagée».

* Les villes de la  communauté de communes Sud Estuaire sont Saint-Brevin, Corsept, Paimboeuf, Saint-Viaud, Frossay et Saint-Père-en-Retz.
 

Auteur : JRC | 21/01/2012 | 0 commentaire
Article suivant : « Cap Atlantique : s’affranchir de la tutelle de l’État »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter