www.media-web.fr

Visite éolienne pour les élus au Carnet

Les élus de la CCSE (Communauté de communes Sud Estuaire) qui ont adopté en 2011 le principe d’installation d’un prototype éolien offshore sur le site du Carnet se sont rendus sur place pour découvrir l’avancée du chantier géant.

Du nucléaire à l’éolien

Réalisée par la société Ferme Éolienne du Carnet, financée par Alstom, la construction, tel un mécano géant avance. C’est en partenariat avec Vinci Construction pour laquelle le groupe industriel a obtenu un permis de construire provisoire de 5 ans avec pour objectif l’élévation d’une éolienne, mais aussi d’un ponton sur la Loire (réalisé) nécessaire aux déchargements des différentes pièces du puzzle.

Dès 2008, un « mat test »  a été installé pour valider la suite du programme. Le site du Carnet n’a pas donc été choisi en hasard ; venté, relativement éloigné des habitations, il permet d’acheminer les gros éléments par La Loire, comme récemment le jacket, la fondation de l’éolienne géante d’Alstom. Cette phase de tests va durer plusieurs années avant de voir les machines rejoindre la mer.

Pour la petite histoire, dans les années 80, le site du Carnet devait accueillir une centrale nucléaire ! Le projet fut abandonné le lieu devient aujourd'hui un site expérimental pour les énergies renouvelables.

Oiseaux contre éolienne

Le permis de construire a été attaqué par plusieurs associations écologistes, notamment Bretagne vivante, SOS Loire vivante et la Ligue pour la protection des oiseaux.
Suite à des négociations à la fin de l’année dernière, les recours ont été en partie abandonnés. Ainsi sera mis en place « un suivi radar des oiseaux ! » et un arrêt des pales de la machine pendant les périodes de migrations. Le Carnet étant un site « apprécié » des oiseaux migrateurs.

Evidemment les écolos sont, sans doute, un peu tiraillés sur ce dossier, comment aller contre un projet d’énergie propre, en prônant la protection des espèces vivantes et de paysage pollué in visu. Même si l’affaire suit son cours, l’on a du mal à envisager aujourd’hui que l’investissement engagé par Alstom soit stoppé dans son élan.

Les élus (Département, Région et CCSE) soutiennent ce pôle en énergies renouvelables. Un projet qui génère un poids financier important, des retombées économiques et de l’emploi ; l’on évoque 500 à 800 créations de postes dans un premier temps et 2 000 emplois indirects. La Région s’est engagée à soutenir l’éolien off shore en injectant 74 millions d’euros d’ici 2014 dans la filière et à aider l’implantation d’Alstom.

Pour le conseiller général, maire de Saint-Brevin et président de la CCSE,  Yannick Haury : « Le Carnet offrait une disponibilité foncière suffisante pour cette implantation. Le projet stratégique du Grand Port maritime de Nantes/Saint-Nazaire* prévoit la création sur ce site d'un parc technologique orienté vers les énergies renouvelables et les écotechnologies marines. Nous ne pouvons que nous en réjouir ».
Ce programme est bien évidemment dans la lunette des chantiers nazairiens. Ainsi STX pourrait diversifier sa production et intéresse aussi Néopolia. Si le consortium obtient une part de gâteau suffisant, Alstom pourrait alors implanter dans la proche région des unités de fabrication des nacelles et des alternateurs. L’on parle également de la création d’un centre d’ingénierie off shore entre Nantes et Saint-  Nazaire.
Si tout va bien, l’enclenchement du processus se poursuivra par la fabrication de pré séries en 2013 avec le lancement de la production l’année suivante.

Dans le Guinness ?

La machine en cours d’installation affiche des records avec 176 mètres de hauteur, les pales (provisoirement à terre sur la photo) mesurent 73,50 mètres. Les deux tronçons suivants seront déposés, via une grue géante, ils pèsent 116 tonnes. Une seconde grue encore plus gigantesque sera en charge de mettre en place la nacelle et les pales. Cette hélice démesurée est en capacité de produire 6 MW, soit une alimentation en électricité pour un équivalent de 5 000 foyers.

Le programme lancé par le gouvernement prévoit l’implantation de 600 éoliennes sur cinq sites au large des côtes françaises dont celle sur le banc de Guérande. L’investissement estimé est de 10 milliards d’euros. Le nom du ou des fournisseurs sera dévoilé en Avril prochain. Il ne s’agit que de la première tranche, puisqu’immédiatement ensuite sera enclenché un second appel d’offres de la même dimension.
 
* Le site du Carnet est la propriété du Grand Port Maritime Nantes Saint Nazaire.
 

 

Auteur : JRC | 02/02/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Corinne Lepage : les atouts de l'Europe maritime »
Article suivant : « Le Front de Gauche se crashe sur Notre-Dame-des-Landes »

Vos commentaires

#1 - Le 06 février 2012 à 17h41 par collas, Jans
faut-il continuer à donner notre avis sur ces monstres qui mangent nos bocages avant de s'imposer en mer à 12 Km des côtes... par exemple, trop près du Maquis de Saffré on les arrêtera les jours de commémoration des Résistants... Toujours à Saffré, on va mettre des panneaux pour signaler aux usagers qu'il y des éoliennes trop près de la route avec risques de chutes d'éléments ou de glace... à Issé, les éoliennes seront arrêtées lors de la parade amoureuses du 15 mars au 30 mai des buzards st Martin et l'on comptera durant 3 ans les chauves-soyuris mortes sous les éoliennes... à Sion les Mines, la D44 est actuellement coupée à la circulation lors du montage de l'éolienne N°2 trop près de la route... on peux donner son avis, mais ce qui est mis sur le papier ne peux être modifié... un peu plus de clarté sur tous ces projets pourrais rassurer...
#2 - Le 14 avril 2012 à 14h20 par PP, Nantes
Quelle victoire sur le nucléaire !

La plus grande éolienne du monde est sur un ancien site qui devait accueillir une centrale dont personne ne voulait !

Je suis très content de tout ça !
Je préfère de loin, le solaire et l'éolien plutôt que le nucléaire.

Certains voudraient peut-être tout avoir sans les inconvénients, mais malheureusement ce n'est pas possible. Et on sait bien que le nucléaire est très dangereux pour la santé.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter