www.media-web.fr

Verrons-nous mieux d'ici quelques années ?

C'est en tout cas ce que la science nous promet. Mais voyons plutôt. Les premiers pas en ophtalmologie auraient eu lieu pendant l'Inde Antique. A cette époque, on retrouve dans des écrits sanskrits - traduits bien plus tard - les premières traces d'opérations ophtalmologiques, en 2500 avant Jésus Christ. Eh oui ! Déjà à cette époque. Comme quoi, bien voir est une préoccupation vieille comme le monde et qui n'a cessé de connaître des progrès fulgurants.

La suite on la connaît : loupes, puis lunettes et même opérations définitives, ce domaine de la science ne cesse de progresser, et ce notamment grâce à la technologie. Que nous réserve l'avenir ?

Vers toujours plus de confort

On se souvient dans les vieux films ou même sur les photos de nos grands parents, ces énormes lunettes, pas toujours très pratiques, et pas toujours adaptées de manière parfaite à la vue de leur porteur. Pourtant, au fil des années, le confort s'est fait mot clef. Avec des examens de plus en plus détaillés, on peut désormais acheter toutes sortes de lunettes très légères en boutique, et même commander des lentilles en ligne, pratiques, confortables et parfois à moindre coût. Avoir des problèmes de vue ne semble plus une fatalité. En effet, certaines myopies autrefois incurables se soignent maintenant très facilement par un traitement laser qui permettraient à la plupart des patients d'abandonner lunettes et lentilles... pour toujours. Et les idées fusent puisqu'une start-up suisse a même récemment réussi à utiliser l'intelligence artificielle pour diagnostiquer des problèmes ophtalmiques tels que des dégénérescences musculaires ou les glaucomes.

Des progrès, des progrès et toujours des progrès

Mais la science ne s'arrête pas là et ne cesse de faire des progrès. Désormais, l'idée n'est pas seulement de guérir mais aussi de prévenir. Un exemple ? D'ici 2019, on pourrait voir apparaître des lentilles de vue capables de se teinter suivant la luminosité. L'idée ? Il s'agirait de porter une correction adaptée à sa vue tout en se protégeant des rayons ultra violet. Ces verres de contact nouvelle technologie se teinteraient de manière plus ou moins foncée et automatiquement en fonction de la présence d'UV. Si des verres à lunettes similaires existaient déjà, la technologie n'avait pas encore touché aux lentilles. Habile. Et cela démontre bien une chose : les progrès en matière d'ophtalmologie sont presque illimités. On commence même à voir apparaître des lentilles "gadget" qui permettent de prendre des photos en un clin d'oeil (sans jeu de mot !)


Enfin la question qui reste sur toutes les langues : guérirons-nous un jour la cécité ? Les aveugles pourront-ils un jour voir ? Nous n'en sommes plus très loin. En 2017, en France, 19 personnes ont déjà bénéficié d'un oeil bionique, bien que cela reste encore très expérimental et s'adressant uniquement à certaines pathologies. Son rôle ? Servir de véritable prothèse à un oeil déficient. Par un système de lumière pulsée et d'image, le malade peut partiellement recouvrer la vue. Sachez qu'en France, un tel implant est remboursé par la sécurité sociale. Ces yeux bioniques permettraient pour le moment de bénéficier d'une vision "pixelisée".


Des progrès pourtant notables, qui pourraient bien un jour mener à une disparition totale de la cécité.

05/05/2018 | 0 commentaire
Article suivant : « Jacques Cheminade ira aussi au Salon de l’Agriculture »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par Images & Idées imagesetidees@mail.ch  
www.media-web.fr  |   Nous contacter