www.media-web.fr

Une campagne « électrochoc » contre la pêche électrique

À la veille des fêtes de fin d'année, l'Association « Poissonnier de France » lance une campagne "électrochoc" de communication pour dénoncer les ravages de la pêche électrique : une technique autorisée aujourd'hui à titre expérimental en mer du Nord et qui, le 21 novembre dernier, a fait l'objet d'un élargissement possible par la commission "pêche" du Parlement européen.

Largement pratiquée par les pêcheurs hollandais, cette méthode de pêche brutale consiste à envoyer en mer des filets de chalut équipés d'électrodes. Sous l'effet du champ magnétique créé par l'électricité, les poissons sont alors attirés puis paralysés avant de remonter.

Un appel au boycott

L'Association, porte-voix des poissonniers, mareyeurs, négociants et importateurs français, dénonce aujourd'hui non seulement les conséquences environnementales de la pêche électrique mais également son impact économique et social sur l'ensemble de la profession, à cause d'une concurrence déloyale orchestrée en faveur des industriels néerlandais qui souhaitent rendre cette technique conventionnelle.

"La désertification de l'écosystème et la mort de la profession, voilà l'enjeu de la pêche électrique" rappelle Aldric Léonard. À ce jour, la position de l'Association sur la pêche électrique est claire : d'abord le boycott de tous les produits de la mer issus de la pêche électrique ; ensuite l'interdiction de ce type de pêche ; enfin en attendant, la demande d'une mention de cette pratique sur les produits afin d'en informer le mareyeur, le grossiste et le consommateur, en quête de transparence.

Une campagne électrochoc

Imaginée et conçue par l'Agence de communication "no feelings", cette campagne publicitaire mettant en scène les conséquences physiques de la pêche électrique sur le pêcheur français s'appuie sur un dispositif d'affichage, un kit de communication terrain et un relais digital. L’association mettra à disposition de l’ensemble de la filière tous les éléments nécessaires pour relayer le message : "Avec cette campagne, c'est à notre tour, de créer l'électrochoc",espère le Président de l’Association.

"une technique de pêche qui brûle le poisson et court-circuite aussi le pêcheur français", explique Aldric Léonard, Président de l’Association « Team PDF Poissonnier de France ».

25/12/2017 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter