www.media-web.fr

Un ordi pour 20 euros

Snalis offre des ordinateurs recyclés aux personnes en situation précaire. Cette association nazairienne prône l’alternatif informatique dans un monde de surconsommation. Éclairage avec Sarah Trichet-Allaire, co/secrétaire du collectif Snalis.

Ça bidouille très sérieusement au 61 de la rue d’Anjou, à Saint-Nazaire.Un collectif d’associations loue un petit immeuble à la mairie et se joue du système avec un grand L.

L comme logiciels libres

Snalis (Saint Nazaire association libre informatique et solidaire) est la petite sœur d’une structure nantaise ALIS44 . Le but est identique, remettre en état des ordinateurs sous logiciels et systèmes d’exploitation libre pour les donner à des personnes en situation précaire.
L’idée de base est de récupérer des ordinateurs (dits) obsolètes ou en panne et de les reconditionner pour les remettre en circulation contre une adhésion de 20 euros. Cette initiative va bien plus loin que l’éco participation à un recyclage ; « L’on remet dans le circuit des machines qui auraient fini en pièces détachées ou à la déchetterie ».
C’est aussi un certain état d’esprit libertaire qui utilise le système pour le retourner contre lui-même.
L’action est sans but lucratif, elle vise aussi à l’accès aux nouvelles technologies pour tous ; que ce soit aussi en faveur du monde associatif ou vers les membres de la fameuse économie sociale et solidaire.
« L’idée n’est pas de gagner de l’argent ; même si l’activité crée de l’emploi, mais que d’autres reprennent le concept pour qu’il grandisse ailleurs ».
Il semble difficile de contrer la puissance et le lobby de Microsoft qui pré/équipe avec son système Windows 90% des PC vendus dans le monde. Pourtant, il s’est créé, puis développé un réseau parallèle. Il a explosé au grand jour ces dernières années à travers l’arrivée ,via le net, des logiciels  d’exploitation libres et gratuits fonctionnant notamment avec le système GNU/Linux.
Ce système a tendance à s’imposer comme une alternative libre à Microsoft et Mac OS X. Linux est né dans le milieu des hackers, une rencontre entre un mouvement émancipateur du concept de logiciel libre et d’une impulsion solidaire. Linux permet de faire tourner tous les types d’applications (navigateur web, traitement de textes ou d’images, jeux…)
 

«  Nous avons un côté subversif » (Sourires)

« Nous ne nous plaçons pas d’un point de vue marchand, les machines récupérées sont été achetées et ont servi, on peut dire qu’elles ont été rentabilisées ; finalement elles ne coûtent plus rien et elles sont considérées comme des déchets ».
Qui donne ? « On a des donateurs institutionnels comme l’hôpital ; après du démarchage avec des entreprises, les machines arrivent régulièrement par lots de 20 à 30 ».
Après le passage entre les mains de Snalis, les ordinateurs ressortent en parfait état de marche équipés du système Linux. Là aussi, des avantages « C’est beaucoup plus simple d’utilisation, il n’y a pas de virus et s’il y a un problème, l’on sait tout de suite d’où cela provient ».
Les dons d’ordinateurs se font uniquement, via les CCAS et les maisons de quartiers ; le grand public n’est pas encore visé faute de temps et de moyens ; mais l’association y songe et ouvre de toute façon son atelier pour résoudre des problèmes informatiques personnels.
L’objectif plafond est de 200 machines données par an ; mais : « Le paradoxe est qu’il est plus difficile de trouver des personnes à qui donner que de trouver des ordinateurs à recycler ! ».
 

«  L’obsolescence programmée »

Forte est de constater que les machines durent moins longtemps qu’auparavant « Cela se constate notamment sur de l’électroménager, une machine à laver achetée dans les années 80 tenaient facilement 10 ou 15 ans, aujourd’hui, au bout de 5 à 10 ans, il faut la changer et il n’y a pas de chute des compétences… ».
Pour les ordinateurs, le souci est ailleurs, « Les logiciels Microsoft ou Mac tombent vite en panne ou sont rapidement plus conformes avec le matériel ; ce qui n’est pas le cas avec les logiciels libres qui sont fait pour durer et utilisables sur de vieilles machines ».
« Les logiciels libres sont surtout utilisés par des possesseurs de données sensibles » et de citer « la gendarmerie, l’Assemblée nationale ou le Sénat pour des questions de sécurité et de fiabilité ».
En projet, à travers des ateliers thématiques, Snalis va essayer de proposer de décortiquer l’intérieur d’un ordinateur pour « que les gens se réapproprient les machines et n’aient pas peur de l’ordinateur », monter un serveur ou réparer un écran plat (80% des écrans plats sont réparables).
Dans le garage sont empilés des tours en attente de révision, idem pour les écrans, parfois, il s’agit juste d’un relais à 0,2 € à changer et l’écran se rallume !
Snalis reçoit des subventions (deux emplois aidés)  à tous les échelons, Ville, Département Région, Etat ; l’association vient de recevoir la certification pour accueillir du service civique volontaire en début d’année prochaine.
En projet également, l’accès à internet pour tous est « essentiel aujourd’hui pour rechercher un emploi et avoir accès aux informations et à la culture ».
L’idée est de partager le savoir, comme avec le Nautile installé également au 61, rue d’Anjou, un noyau qui milite pour la transmission et l’installation du logiciel libre sur l’Estuaire.

Pratique :

Les ordinateurs sont réceptionnés par les demandeurs via les maisons de quartier dans le cadre des ateliers du don.
Service « après livraison » pendant un an (mercredi et jeudi après-midi)
Collecte de PC avec des machines à partir de Pentium III (700 MHz) et des périphériques en état de fonctionnement (si possible).
Snalis, 61, Rue d’Anjou à Saint Nazaire 
09 50 72 82 51 
www.alis44.info
www.snalis.org
www.nautile.org


 

Auteur : JRC | 30/12/2011 | 1 commentaire
Article précédent : « Éolien, les dés sont jetés »
Article suivant : « Salon des collectivités locales : une première édition qui a du mal à décoller »

Vos commentaires

#1 - Le 31 janvier 2015 à 23h37 par sarr, Saint Nazaire
bonjour je voudrai faire un don d-ordinateurs a une ecole primaire au senegal. je voudrais savoir si par votre canal je peux avoir 10 ordinateurs et a quelle prix je les aurais svp.merci.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter