www.media-web.fr

UMP : un comité d’agglomération pour les municipales

Laurent Dejoie, Sophie Jozan, François Pinte et Gatien Meunier expliquaient à la presse comment ils entendaient préparer la campagne des élections municipales. L’UMP départementale prend l’initiative et espère que ses alliés naturels rejoindront cette organisation.
François Pinte, Sophie Jozan, Laurent Dejoie, Gatien Meunier
François Pinte, Sophie Jozan, Laurent Dejoie, Gatien Meunier

Un comité d’agglomération est créé, « ce n’est pas un comité d’investiture », explique Laurent Dejoie. C’est un comité qui a deux fonctions :
- la première est organisationnelle afin de faire un état des lieux sur la situation politique exacte des communes du territoire. « L’élection municipale est une élection de personnes, et nous devons écouter la base et trouver une solution intelligente d’union. »
- la deuxième fonction sera de bâtir un programme « qui sera un véritable projet à l’échelle d’agglomération ». « Nous avons des idées et des valeurs à porter au niveau de l’agglomération et nous allons les écrire » poursuit Laurent Dejoie. Les têtes de liste UMP pourraient puiser dans un véritable projet d’agglomération et « sur la relation des citoyens avec la métropole ».


Pour Gatien Meunier ce n’est pas le moment des primaires nous avons commencé à travailler avec nos alliés. L’objectif étant qu’il n’y ait pas de « zones blanches » mais des listes sur tout le territoire ou des accords de soutien. « Nous sommes là aussi pour écouter nos alliés ». François Pinte explique que Paris écoutera la base, « sauf s’il y avait conflit de personnalités, mais on n’en est pas à ce stade, notre volonté étant de trouver une solution intelligente pour tout le monde. » « Nous voulons donner un signal à nos partenaires comme quoi nous avons entrepris une démarche et que nous voulons travailler ensemble » ajoute-t-il.
A la question sur Joël Guerriau, Laurent Dejoie précise « qu’il devra nous dire ses intentions, ensuite nous réfléchirons et discuterons on n’est pas dans l’approbation béate. » Le problème du non cumul des mandats devrait également venir troubler le jeu d’ici l’été.

Sur la question des investitures et notamment celle d’Annick Le Ridan à Couéron, Gatien Meunier rappelle la procédure « aujourd’hui nous enregistrons les demandes et elles seront validées à Nantes comme ailleurs avant l’été. » Pour Sophie Jozan « on ne peut pas faire d’élections communales sans avoir la vision du regroupement en communauté urbaine ou d’agglomérations. »

Gatien Meunier rappela que Saint-Nazaire était un contexte politique bien particulier, « aujourd’hui nous avons contribué à ce que la droite et le centre travaillent ensemble à préparer une plate-forme commune sans avoir à structurer un comité d’agglomération. Nous veillons à ce que les choses se passent dans l’ordre et avec la méthode .»

Même si la démarche n’est pas véritablement nouvelle, il semble que l’UMP soit décidée à tirer les leçons des précédents échecs électoraux afin de reconquérir la confiance de ses militants et électeurs.




 

Auteur : JBR | 01/02/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Le conseil de développement se féminise »
Article suivant : « FPIC : un « handicap terrible » pour les grandes agglomérations industrielles »

Vos commentaires

#1 - Le 03 février 2013 à 17h10 par Arlette
Bravo Monsieur Meunier, il faut ecouter et entendre, la base, les militants et sympathisants et ainsi nous serons tous derrière les candidats , sans etats d'ame!! Alors n'oubliez pas que à Pornichet (et ailleurs) les sortants ne sont pas plébiscités, pour ne pas dire massivement rejetés!! Les militants ne soutiendront pas le maire sortant ( R Belliot) au bilan désastreux, tant militant que politique et sociétal ou ethique.. Ecoutez vos adhérents, s'il vous plait, c'est necessaire!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter