www.media-web.fr

UMP : 11 millions de denier du culte

Le « Sarkothon » est terminé, Jean-François Copé l'a annoncé, les militants ont réuni 11 millions en deux mois. Mais y a-t-il de quoi être si fier ?

11 millions c'est le montant d'une addition que l'UMP pourrait bien payer cher intétêt et principal, mais comme toujours, plus tard, car cette fois ce sont surtout les militants qui ont payé. « Invalidation des comptes de la campagne présidentielle» ce n'était pas déjà tellement reluisant, l'équipe de campagne du président Sarkozy s'était ou trompée, ou avait triché. 11 millions d'euros ce n'est pas une paille, le parti qui prétendait à continuer à gérer le pays avait dépensé bien plus qu'il n'était assuré de récupérer. « Que l'UMP ait été privée de fonds » par la décision du conseil constitutionnel comme elle le dit, soit, mais elle connaissait les règles, et donc les risques.
Ne pas savoir que l'équipe se mettait en tort, c'est grave, risquer c'est pire, mais appeler les militants à vider leurs poches pour renflouer la barque c'est plus que moyen sauf à les prendre pour des moutons à tondre. Et pourtant, ils l'ont fait, et ils s'en vantent les responsables de l'UMP. « En huit semaines, l'UMP a réalisé la plus importante collecte jamais réalisée par un parti politique de la Ve République » a déclaré Jean-François Copé. Une telle somme n'a pas été réunie pour développer des idées, faire des études économiques, réfléchir à l'avenir. Non juste pour boucher un trou. « Comment faire confiance à un tel parti ? Pourraient se demander les naïfs :« ils ne savent pas prévoir, ils ne savent pas compter ». Mais reconnaissons que ce qu'ils savent bien faire, c'est faire payer les militants.

 

« C'est dégueulasse de faire payer les militants »

Combien l'UMP a-t-elle d'élus, de ceux qui se disent « aux responsabilités » ? Comptons les maires, les députés, les sénateurs, les conseillers généraux et régionaux, les députés européens. Selon leur « grade » associons une valeur pour le « denier du culte* » juste pour le plaisir du modèle.

Par exemple : 1 000 € pour un maire, 2 000 € pour un conseiller général, 3 000 € pour un régional, 10 000 €, pour un député, 15 000 € pour un sénateur, 20 000 € pour un député européen.

Voyons rapidement.
Environ :
120 sénateurs : 1,8 million
200 députés 2 millions
25 députés européens 0,5
360 conseiller régionaux 1
700 conseiller généraux 1,4
Si on considère  36 000 communes supposons 6 000 maires UMP soit 6 millions
Le compte y est, et largement, (sans compter les battus de 2012 que nous n'avons pas inclus).
Un élu UMP faisait cette remarque il y a quelques jours : « c'est dégueulasse de faire payer les militants ». Mais comme disait Coluche, «les politiques ont tout compris, il vaut mieux demander un peu à beaucoup que beaucoup à peu ».

 

11 millions et « l'émotion »

Quel militant demandera à chacun des élus UMP ce qu'il a donné lui, personnellement, enfin sur ses indemnités plutôt.
Pour être respectés, pour être « exemplaires », pour être seulement « réglo » les élus UMP qui ont appelés à la « quête »  devraient dire : « j'ai donné tant ».
Et l'on verrait bien alors, qui « croit » et qui ne « croit » pas en l'UMP.  Après que Jean-François Copé a fait le boulot  et remis le navire à flots, le capitaine un moment disparu, celui qui disait « quitter la politique en cas d'échec en 2012 » a réapparu « Que chacun d’entre vous sache combien je suis reconnaissant de cette mobilisation qui m’a autant surpris qu’ému... Merci à vous tous. NS ». Il n'a pas dit « merci d'avoir réparé nos bêtises ». Non, il  est « ému ». Aux uns « les finances », aux autres « l'émotion »... Jean-François « écope » et Nicolas est ému.

En attendant que les comptes se règlent, les vrais, ceux de la loyauté des uns aux autres, il est plus facile « de se réjouir » comme le fait  l'UMP44 dans un communiqué :

« François PINTE, Président et Gatien MEUNIER, Secrétaire Départemental remercient sincèrement tous les donateurs, sympathisants et adhérents de la Fédération de Loire Atlantique,  qui ont participé à la hauteur de leurs moyens, à la souscription nationale de l’UMP pour combler les 11 millions d'euros dont l’UMP a été privée suite à la décision du conseil constitutionnel de rejeter les comptes de campagne de Nicolas SARKOZY ».

Mais à la rentrée des classes, un peu d'arithmétique ne fait pas de mal, un peu de rigueur non plus. Pour la morale, il faudra encore attendre.
 


* le denier du culte est la principale ressource de l'église catholique – sur le site église.catholique.fr on trouve un conseil aux fidèles :  « Combien donner? Vous pouvez par exemple donner l'équivalent de 1% de vos revenus annuels, ou encore 10% de votre impôt, ou bien la valeur de 2 ou 3 journées de travail ».



 

Auteur : LY | 09/09/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : pour Delphine Batho « le projet ne peut pas être conforme à la loi sur l'eau » »
Article suivant : « TF1 relance Super Nanny et appelle à témoins »

Vos commentaires

#1 - Le 09 septembre 2013 à 22h48 par UMPHilare
Les gros poissons mangent les petits

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter