www.media-web.fr

Transat AG2R LA MONDIALE : Le point à mi-parcours

À quasiment mi-parcours de la Transat AG2R LA MONDIALE, la flotte des seize Figaro Bénéteau encore en course glisse toujours rapidement dans des alizés encore instables. Et si les partisans de l’Ouest pointent à près de neuf nœuds, les « Sudistes » sont légèrement plus véloces et n’ont plus que 180 milles de retard : le point de contact est prévu pour dans trois jours…
Armor Lux – Gedimat Erwan Tabarly / Thierry Chabagny
Armor Lux – Gedimat Erwan Tabarly / Thierry Chabagny

Des grèves de Concarneau à celles de Saint-Barthélemy, les seize duos n’auront quasiment effectué que du portant. Sous grand spi, sous spi lourd, sous spi léger, sous génois parfois, mais une fois la marque Jaune des Glénan débordée il y a maintenant plus de huit jours, le vent a été particulièrement favorable pour glisser vers les Antilles ! Pour autant, les Canaries ont provoqué une fracture dans la flotte et l’incertitude règne encore quant à la validité d’une option Ouest ou Sud : le bilan ne pourra être tiré que d’ici trois jours lorsque les routes vont finir par se croiser…

Du travail… sur le pont

D’ici là, chacun plante son décor : au Nord, le trio Hardy-Ruyant (Agir Recouvrement), Simon-Lagravière (Bretagne CMB Performance) et Marchand-Loison (Groupe Royer-Secours Populaire) force la descente vers les « Sudistes », mais ne semble pas encore bénéficier de la même brise. De fait, ils rendent plus de trente milles par jour en distance parcourue vers le but, ce qui tend à sensiblement réduire leur avantage : de plus de 220 milles lorsque les « Sudistes » ont pris le virage africain, le delta est passé à moins de 180 milles ce mardi matin… Il y a de quoi s’inquiéter de part et d’autre, mais il n’y a rien à faire si ce n’est faire avancer au mieux sa monture !

Du travail donc pour tous et parfois des interrogations lorsque l’un de ses concurrents proches grappille quelques dixièmes de nœuds : est-ce la pression du vent, est-ce le réglage du spinnaker, est-ce le touché de barre, est-ce la coupe de la voile ? Voir s’échapper son voisin ne serait-ce que de quelques dizaines de mètres, incruste le doute dans les esprits et oblige en permanence à « remettre sur le métier son ouvrage »…Mais « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage », ce qui induit qu’il faut rester concentré sans trop se poser de questions : la « sanction » ne sera réellement palpable que vendredi prochain. Et il y a fort à parier que le différentiel entre les deux options ne se compte qu’en petits milles.

D’ailleurs, la mi-parcours est en vue : elle devrait prendre forme ce mardi après-midi, ce qui ne signifie pas pour autant que nous serons à la mi-temps ! Neuf jours pour atteindre le milieu du plan d’eau n’entraînent pas obligatoirement qu’il y aura autant de nuits pour rallier Saint-Barthélemy… Les alizés sont certes en place, mais comme ils suivent la courbe de l’anticyclone des Açores, ils vont progressivement prendre une direction Est (et non plus Nord-Est) qui imposera une succession d’empannages.

C’est cet enchaînement qui pourrait bien redistribuer les cartes, en particulier pour le groupe du Sud, car il y a des écarts latéraux qui changent la donne : Erwan Tabarly & Thierry Chabagny (Armor Lux-Gedimat) sont pour l’instant les plus en pointe de la bande, mais ils sont aussi 25 milles plus septentrionaux que le trio Leboucher-Pratt (Guyot Environnement), Mahé-Troussel (Breizh Cola) et Douguet-Ponthieu (NF Habitat) qui navigue à vue… Passé le 35° Ouest, c’est-à-dire dans deux jours, 24 heures avant le contact avec le groupe du Nord, les alizés prennent franchement une direction Est qu’il va falloir négocier avec subtilité : c’est ce jeu de replacement qui fera la différence aux Antilles. Il y a de l’eau à couler !

 

CLASSEMENT du 1er mai à 5H

 

1-    AGIR Recouvrement (Adrien Hardy / Thomas Ruyant) à 2080,31 milles de l’arrivée

2-    Bretagne – CMB Performance (Sébastien Simon / Morgan Lagravière) à 0,71 milles du premier

3-    Groupe Royer – Secours Populaire (Anthony Marchand / Alexis Loison) à 4,75 milles

4-    Armor Lux – Gedimat (Erwan Tabarly / Thierry Chabagny) à 179,74 milles

5-    Guyot Environnement (Pierre Leboucher / Christopher Pratt) à 179,83 milles

01/05/2018 | 0 commentaire
Article précédent : « Nice UltiMed : Victoire de Sodebo »
Article suivant : « World Cup Séries 470 : Victoire des françaises Camille Lecointre et Aloïse Retornaz »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Agence de presse et marketing : Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH Rennaz 
www.media-web.fr  |   Nous contacter