www.media-web.fr

Transat AG2R : Gedimat remonte à la 2ème place

A 400 milles de l’arc Antillais, rien ne va plus ! Les 12 dernières heures ont été le théâtre de nouvelles échauffourées pour sortir d’une zone de vent mou.  Agir Recouvrement se maintient en tête ce matin, mais le grand gagnant de la nuit et de ces dernières 48 heures est Gedimat (2e).

Revenus de leur position sud, Thierry Chabagny et Erwan Tabarly naviguent plus lofés que leur adversaires et sont toujours les plus rapides ce matin.  La flotte est désormais calée sur un bord pour aborder les îles de la Caraïbes d’ici 48 heures. Et elle présente ce matin un nouveau visage avec Bretagne CMB-Performance qui tente un coup dans le sud.

Le big bazar du soir

De petites bulles dépressionnaires chargées de vents faibles ont semé la zizanie hier soir au sein de la flotte. Les vitesses ont chuté, parfois sous les 5 nœuds, et les tandems ont empanné à plusieurs reprises pour trouver une échappatoire. La ligne d’avantage où figurent les cinq bateaux de tête présente ce matin une nouvelle physionomie. Bretagne- CMB Performance est désormais le bateau le plus méridional. Déçus de leur navigation ces 48 dernières heures, Sébastien Simon et Xavier Macaire ont décidé de reconstituer leur stratégie pour rallier les Antilles par le sud. Au nord du groupe, Cercle Vert persiste et signe mais n’a pas été à la fête cette nuit. Gildas Morvan et Alexis Loison sont probablement les perdants de ces dernières heures. Moins rapides, ils affichent encore ce matin un déficit d’1 nœud par rapport à leurs rivaux. A l’opposé, Gedimat est l’auteur de la plus belle opération de ces 48 dernières heures.

La nuit tous les Figaro sont gris

L’absence de classement et de positions entre 19h00 et 5h00 du matin est le moment propice pour tenter des coups en catimini, sans être vu par ses adversaires. C’est ce qu’expliquait Erwan Tabarly (Gedimat) joint ce matin au téléphone. Gedimat a choisi de faire de la vitesse cette nuit, n’hésitant pas à naviguer très lofé. Un angle qui leur permet d’être les plus rapides de tous : plus de 9 nœuds de moyenne contre 8 pour les autres.

Ce black-out de la nuit réserve toujours quelques surprises aux marins à l’ouverture des premiers classements de la journée. Mais il est aussi accueilli comme une parenthèse bienvenue : elle les libère de la tactique pure et d’une surveillance de tous les instants pour leur permettre de penser stratégie.

Mais de stratégie, il n’y en aura plus pendant les prochaines 48 heures, au moins pour les neuf bateaux de tête. Tout le monde est désormais calé sur un bord tribord et a choisi sa voie d’entrée dans les îles. Il faudra aller vite, veiller aux algues et prendre garde aux grains qui vont se multiplier dès aujourd’hui. Les vitesses vont monter d’un petit cran, aussi, dans un alizé forcissant.

22/04/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Transat AG2R : Magnifique victoire de Thierry Chabagny et Erwan Tabarly (Gedimat) »
Article suivant : « Gedimat Thierry Chabagny et Erwan Tabarly en patrons au cœur du Cap Vert »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter