www.media-web.fr

Tour de Bretagne à la Voile - Le duo Chabagny Duthil s’impose à Lezardrieux

Ils ont dominé la flotte du Tour du Bretagne à la Voile dès la mi-parcours, Thierry Chabagny et Frédéric Duthil (Gedimat) remportent la première étape de cette édition 2017, talonnés (à 9s) par Nicolas Lunven et Gildas Mahé (Generali) et la paire Dalin/Le Pape (Skipper Macif). Le jeu a été extrêmement serré tout du long de ces 43 milles entre Saint-Malo et Lézardrieux disputés dans une petite brise d’une dizaine de nœuds de nord-est : les 10 premiers sont arrivés en moins de 3min 15s !
Photo Pierrick Contin
Photo Pierrick Contin

Au plus court, au plus vite…

La paire Chabagny/Duthil (Gedimat) a choisi une trajectoire au plus proche de la route directe. Une stratégie qui leur a permis de dominer la course dès la deuxième moitié du parcours, mais toujours de peu. Le duo Lunven/Mahé (Generali), 6e à 15 milles de l’arrivée, signe une jolie remontée sur les derniers milles pour finir à 9 secondes des vainqueurs...

Charlie Dalin et Martin Le Pape (Skipper Macif), dans le top 5 dès le départ, toujours à la faveur d’un placement proche de la route directe, grimpent sur la troisième marche de ce premier podium.

Tout l’après-midi, le jeu des placements a régulièrement fait osciller le classement au sein de la flotte, avec notamment une belle prestation du duo Treussart/Pratt (Les perles de Saint Barth) 4e et des Britanniques Alan Roberts et Sam Goodchild (Seacat Services) 5e.

Thierry Chabagny et Frédéric Duthil (Gedimat), vainqueur de la première étape : « C’est toujours bon pour le moral de gagner la première ! Comme prévu, c’était tendu, vu la densité de la flotte et le niveau qu’il y a sur chaque bateau.

On a fait une belle trajectoire, on a fait ce qu’on voulait faire, il s’est avéré que c’était la route la plus directe entre Saint-Malo et l’arrivée.

Après la bouée de  dégagement, on s’est fait embarquer par un paquet de bateaux qui montait un peu trop au-dessus de la route, on a décidé de redescendre. C’est là qu’on a pris l’avantage. C’était audacieux parce que ce n’est jamais facile de glisser dans le dévent de tous les spis : on perd beaucoup au début, mais ça a payé. Et on a eu la chance qu’ils ne nous accompagnent pas. Ce décalage nous a servi jusqu’à la fin.

Il fallait être dessus pour la vitesse aussi, ça ne se finit pas à grand-chose avec Generali. »

Demain, à 11h les 24 duos partiront dans une brise très légère (5 à 6 nœuds annoncés) pour un Tour de Bréhat ou un parcours construit.

26/08/2017 | 0 commentaire
Article précédent : « Tour de Bretagne à la voile : Douguet/Troel remportent le tour de Bréhat »
Article suivant : « Le Tour de Bretagne à la voile part samedi de Saint-Malo »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter