www.media-web.fr

Sud Bretagne : un porte conteneur « Grande America » en feu

Les 27 personnes à bord ont été évacuées et sont « saines et sauves », selon la préfecture maritime de l’Atlantique.
image Marine Nationale
image Marine Nationale

Le Grande America se trouvait dimanche vers 20 heures  à environ 142 nautiques (environ 263 kilomètres) dans le sud-ouest de la pointe de Penmarc’h (sud Finistère). Le préfet maritime de l’Atlantique ordonne au RIAS (Remorqueur d’Intervention, d’Assistance et de Sauvetage) Abeille Bourbon de rallier le navire Grande America. Le remorqueur de haute mer se trouve alors pré-positionné depuis le samedi 09 mars au soir au Stiff (île d’Ouessant), en prévision de conditions météorologiques dégradées.

Face à l’ ampleur de l’incendie le commandant du navire Grande America décide peu après 2 heures du matin l’abandon du navire par l’équipage, à bord d’une seule embarcation de sauvetage. Le CROSS coordonne immédiatement le sauvetage des 27 personnes présentes à bord vers le HMS Argyll de la Royal Navy.

Afin d’évaluer la situation du navire, le préfet maritime décide l’envoi par un hélicoptère caïman de la Marine nationale d’une EEI (Equipe d’Evaluation et d’Intervention) sur le RIAS Abeille Bourbon.

L’association Robin des Bois pose des questions

Le porte-conteneurs et transporteur de voitures venait de Hambourg, se dirigeait vers Casablanca puis vers Dakar (Sénégal), Conakry (Guinée), Freetown (Sierra Leone). Il devait ensuite poursuivre sur le Brésil. Le Grande America mesure 214 mètres de long. Il bat pavillon italien. Il est, selon toute logique, bourré de voitures et autres véhicules roulants de seconde main, de remorques et d’engins de travaux publics, de déchets « à recycler », de remorques pleines de pneus, de quelques conteneurs transportant des matières dangereuses destinées aux grands chantiers en Afrique de l’Ouest ou aux mines.

Sachant que l’accident de mer couve depuis hier soir à 20h, les associations Robin des Bois et Mor Glaz, basées à Paris et à Brest, demandent d’ores et déjà à la préfecture maritime de l’Atlantique quelles sont les mesures envisagées pour maîtriser l’incendie et éviter un naufrage et quel est le port ou l’endroit refuge désigné si toutefois le bateau Grande America est remorquable. Le navire, construit en 1997, a été détenu en 2010 pour 35 déficiences dans le port de Tilbury au Royaume-Uni. Depuis, d’autres déficiences sont régulièrement relevées par les inspecteurs de sécurité maritime à Hambourg et à Anvers.

11/03/2019 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter