www.media-web.fr

SNCF : Jacques Auxiette au conseil de surveillance

Le président socialiste de la Région des Pays de la Loire Jacques Auxiette siégera au conseil de surveillance de la SNCF, moins d'une semaine après avoir démissionné du conseil d'administration de l'ex-RFF.

Il était « exaspéré »,il « allait porter plainte », il ne pouvait rester, il avait donc démissionné sous le prétexte que la SNCF avait traité usé de « désinvolture » retardant la mise en service des  lignes de trains régionaux Nantes-Pornic et Nantes-Saint-Gilles-Croix-de-Vie.
Mais "à la demande expresse d'Alain Rousset, président de l'association des régions de France, Jacques Auxiette (...) siégera au conseil de surveillance de la SNCF."
Le décret de désignation vient de paraître", indique le Conseil Régional des Pays de La Loire dans un communiqué.
''Aujourd'hui, il ne s'agit plus d'exercer une mission de gestion, comme c'était le cas au sein du conseil d'administration mais bien de contrôler et d'exercer une surveillance de l'activité de la SNCF et de l'action de ses responsables"a indiqué Jacques Auxiette
"C'est la première fois que les régions françaises sont représentées à ce niveau en tant qu'autorités organisatrices des transports", précise la Région.

On peut se demander ce que décidera Jacques Auxiette quand il s'agira « de surveiller l'activité de la SNCF et l'action de ses responsables » sur l'épineux dossier de la balance service-coût des TER dans les régions. Voir http://www.media-web.fr/ter-la-sncf-fait-elle-payer-les-regions-pour-le-service-national-78-104-1713.html

30/06/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Les écologistes appellent au rassemblement de leur famille dans les Pays de la Loire »
Article suivant : « Jacques Auxiette démissionne du conseil d’administration de SNCF Réseaux »

Vos commentaires

#1 - Le 04 juillet 2015 à 07h49 par Sans Un
La logique la dedans ou est elle ?
A moins que ce nouveau "poste" soit grassement rétribué....

"Jacques Auxiette démissionne du conseil d’administration de SNCF Réseaux

« Je ne me vois pas continuer à siéger dans une instance d’une entreprise qui ne semble pas évoluer dans le sens d’une meilleure performance au service des usagers. Cette annonce arrive après les défaillances subies lors de la réouverture de la ligne Nantes-Châteaubriant. En outre, ayant pris la décision de déposer plainte contre SNCF Réseau, cette démission me parait cohérente. Ce que l’on peut désormais considérer comme un accident industriel, illustre de façon effarante les défaillances du système ferroviaire français, même réformé, ce que je dénonce depuis la remise de mon rapport il y a deux ans …. Ce pourrait être drôle comme slogan si ce n’était pas aussi pathétique de dire que le pire n’est jamais certain mais toujours possible », a indiqué le Président de la Région des Pays de Loire.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter