www.media-web.fr

Sénatoriales Loire-Atlantique : André Trillard humilié par Les Républicains

Le Sénateur sortant de Loire-Atlantique, a vu son investiture refusée, par Les Républicains. Les ténors LR du Sénat, lors d’une réunion en septembre, avaient pourtant souhaité à l’unanimité qu’il se représente. André Trillard parle de « licenciement » malgré un travail bien fait.
André Trillard au Sénat
André Trillard au Sénat

La commission nationale d’investiture n’a pas choisi André Trillard, pour conduire la lista LR en Loire-Atlantique. Elle a désigné Christophe Priou  conseiller régional et Laurence Garnier, vice-Présidente de la Région comme numéro 2. Le numéro 3 n’a pas été désigné mais  pourrait être Alain Hunault président de la Communauté de Communes de Chateaubriant-Derval. Ce nom a été évoqué lors de la réunion du comité de la 7ème circonscription LR en présence de Christophe Priou et n’a visiblement pas fait l’unanimité chez les militants.

Dans une déclaration à France Bleu André Trillard précise qu’il ne méritait pas un « licenciement » Selon lui il est victime du « recyclage » de Christophe Priou et sans le nommer de l’ambition de Bruno Retailleau de devenir Président du Sénat. Sans aucun doute le sénateur de Loire-Atlantique a été victime de la trahison de ses pseudos amis politiques du département.

André Trillard serait bien tenté d’y aller quand même se sentant soutenu par de nombreux élus du département, il se donne le temps de la réflexion juqu’au 15 août.

* L’article déjà  publié a disparu suite à un bug informatique

23/07/2017 | 6 commentaires
Article précédent : « Sénatoriales Loire-Atlantique : Yannick Vaugrenard conduira la liste du Parti Socialiste »
Article suivant : « softer »

Vos commentaires

#1 - Le 23 juillet 2017 à 14h31 par martin jeannot
Encore une bourde des LR 44 Ils ont passé leur temps à commettre des bourdes depuis 10 ans et les résultats des élections s'en ressentent. La reconstruction du mouvement passe par le dégagisme de Meunier, Pinte, Retailleau, Priou.
#2 - Le 23 juillet 2017 à 21h13 par prajot, Saint-nazaire
Je ne discute pas le choix des républicains mais je trouve dommage qu'un sénateur comme André Trillard soit écarté car je pense que cet homme est un homme loyal!!!!!et travailleur

J regrette que les républicains ne changent pas un Meunier qui pour ma part a fait beaucoup trop de mal en Loire Atlantique par son manque de respect ,son manque de stratégie, son manque a mobiliser les adhérents.

Bien à vous
#3 - Le 24 juillet 2017 à 12h47 par Sylvie
LR aurait pu tirer les enseignements de son échec à la présidentielle et aux législatives, se dire qu’il lui fallait se remettre en question et mettre en avant un vrai renouvellement pour les élections sénatoriales avec de jeunes élus , une liste d’union des droites progressistes et un peu plus conservatrices (pas trop non plus), des gens connus pour leur probité, leur engagement et leur travail …

Que nenni .. Priou, le « choix » de la CNI (entendre : celui de B.Retailleau) est élu député depuis 2002 (Trillad est élu sénateur depuis 2001) et le faible écart d’âge peine quand même à nous convaincre d’un « renouvellement », quant à Garnier : élections municipales de Nantes, Européennes, Régionales et maintenant Sénatoriales ? En 3 ans ? De qui se moque t-on ? Surtout quant on voit ses scores à Nantes ou encore aux régionales sur le 44 ! Et Hunault pour cloturer le trio, renouvellement ? Non, manoeuvres et « entre-sois » pour que les fillonistes restent aux commandes dans le 44, à tout prix, même à celui de créer la fracture avec les LR progressistes, en mépriser l’opinion publique qui souhaite des élus intègres et travailleurs les LR risquent bien de se faire une nouvelle fois humilier par une défaite.

Le courant progressiste de droite doit pouvoir s’exprimer dans cette campagne, et c’est la dernière chance, avant 5 ans, pour que la droite locale retrouve le chemin d’un parlement national …
#4 - Le 24 juillet 2017 à 19h24 par Brigitte, La Turballe
Sylvie je partage complètement votre commentaire.
Pour que la droite progressiste retrouve son aura il faut d'abord faire du dégagisme.
#5 - Le 26 juillet 2017 à 09h05 par Miau, La LimouziniÈre
Monsieur le sénateur vous ne méritez pas un tel mépris Les LR du 44 vont à nouveau nous faire perdre, ils n'ont toujours pas tiré la leçon de nos échecs Pour ma part je ne renouvellerai pas mon adhésion tant que nous n'aurons pas de nouvelles têtes dirigeantes dans ce parti qui est très malade Cette politique de l'entre-soi pratiquée par ces dirigeants est inadmissible aucun respect des militants et adhérents nous avons la Droite la plus bête au monde
#6 - Le 03 août 2017 à 16h03 par gilles
La droite progressiste ?! qu'est ce que sait ? La droite sous influence intellectuelle de gauche ... peut être mais celle-là est déjà chez Macron! Lire "de l'urgence d'être conservateur" de Roger Scruton mais lire est-ce progressiste ?... 40 ans de politiques de renoncement et d'affaiblissement du pays sont justement dus à la connivence entre la gauche dite de gouvernement et cette "droite"

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter