www.media-web.fr

Selon le Modem Notre-Dame-des-Landes est une infrastructure qui se trompe de siècle

 Jean-Luc Bennahmias Député européen, vice-président du MoDem et Patricia Gallerneau conseillère nationale MoDem de Loire-Atlantique déclarent que construire l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes ne se justifie pas.
 Jean-Luc Bennahmias  Patricia Gallerneau
Jean-Luc Bennahmias Patricia Gallerneau

« Alors que depuis mardi des destructions, des expulsions et des arrestations sont en cours sur le site, désormais bouclé par les forces de l'ordre, du futur aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, il est bon de rappeler que cet aéroport ne se justifie toujours pas!

» Dans le contexte de crises et de rigueur budgétaire que nous connaissons, alors que le gouvernement a décidé l'arrêt de plusieurs projets d'infrastructures d'envergure, le choix de construire tout de même l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes est pour le moins surprenant. Qui plus est, au delà de la période de crise dans laquelle nous vivons, ce n'est vraiment pas le moment d'engager ce genre de conflits et d'ajouter des tensions aux tensions.

» Par ailleurs, l'aéroport actuel de Nantes est loin d'être saturé, on peut l'optimiser encore largement et il ne présente pas de problème de sécurité (classé A, meilleure catégorie). Sans parler des terres vouées à la disparition qui sont des terres agricoles de bocage pour environ 1800 hectares.
» Gabégie financière, gabégie écologique, gabégie économique...pour un projet qui date des années 1960 et qui avait été conçu pour le Concorde!

»
La réalisation rapide de l'amélioration de la desserte en ligne à grande vitesse de la Loire Atlantique et de Bordeaux Toulouse devrait être LA priorité.

» Aurait-on inventé qu'il y avait pendant les élections un accord de gouvernement entre deux partis politiques sur un moratoire ? »


18/10/2012 | 2 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : les carottes et le bâton »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : source d'un « News game » sur internet »

Vos commentaires

#1 - Le 19 octobre 2012 à 15h24 par Jean-Louis Garnier
L'avion paye ses frais et dans ce projet seul les voiries sont supportés par le contribuable ; le reste sera payé par les utilisateurs contrairement aux TGV, instruments du centralisme parisien, dont le coût comme celui de l'ensemble ferroviaire est supporté par les taxes que la route permet de prélever sur ses utilisateurs ; mais il n'y a pire sourd que celui qui ne veut entendre.
De plus il m'a semblé que justement il n'y avait pas d'accord sur ce point entre le PS et les verts.
Il y a 2 choses qui ne se justifient pas : l'escrologie et l'irrespect de l'état de droit dans une démocratie !
#2 - Le 18 novembre 2012 à 09h58 par Le Coz, Concarneau
Le respect de la démocratie commence par le respect des citoyens.
Quand la Préfecture annonce 13 500 manifestants, sur place le samedi 17 novembre, l'Etat méprise les 40 000 citoyens qui ont fait le déplacement pour dénoncer l'Ayrault-port NDDL ; un projet dépassé qui sera le boulet de ce Gouvernement.
PhLC

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter