www.media-web.fr
  • 2020

Séisme politique, Nicolas Hulot démissionne du gouvernement

Il a pris sa décision ce matin, en direct sur France Inter, par rapport aux questions qui lui étaient posées. Le ministre de l'Écologie visiblement ému a annoncé son départ du gouvernement. Il n’avait prévenu personne, ni le Premier ministre, ni Emmanuel Macron. C’est en écoutant les questions sur France-Inter qu’il a pris sa décision.

À la question sur France Inter, avez-vous prévenu quelqu’un ? « La réponse est non, je sais que ce n’est pas forcément très protocolaire, je sais que si je les avais prévenus avant ils m’en auraient peut-être encore une fois dissuadé. C’est une décision entre moi et moi et je ne veux pas me mentir. Suis-je à la hauteur ? Qui serait à la hauteur tout seul ? Où sont mes troupes, qui ai-je derrière moi ? » Tout en indiquant sa "profonde admiration pour Emmanuel Macron et pour Édouard Philippe."


C’est un sentiment de ras-le-bol, qui anime Nicolas Hulot ce matin à la radio, par la brutalité de sa décision.
"Est-ce que nous avons commencé à réduire l'utilisation de pesticides ? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à enrayer l'érosion de la biodiversité ? La réponse est non. Est-ce que nous avons commencé à nous mettre en situation d'arrêter l'artificialisation des sols ? La réponse est non", a déploré Nicolas Hulot.

Il a insisté sur le poids des lobbys autour d’Emmanuel Macron. « Il faut poser ce sujet sur la table parce que c’est un problème de démocratie », a insisté le ministre. 


Cette décision est un tremblement de terre politique pour l’ensemble du gouvernement et pour Emmanuel Macron directement.

Les réactions sont nombreuses :

- Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France (sur Twitter)
« Quel gâchis ! Il aura essayé, mais n'a jamais pu s'imposer dans un gouvernement pour lequel l'écologie n'est qu'un vernis. Alors que l'été a montré l'ampleur des dérèglements du climat, le gouvernement n'a pas le choix : avec ou sans Hulot, il doit faire de l'écologie une priorité ».

Nicolas Sarkozy sur France Culture, « c’est son choix", mais il y a "tellement plus important » « Qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question de l’immigration est centrale, qu’il y ait monsieur Hulot ou pas, la question du montant des impôts qu’on paye ou pas est centrale, c’est tellement plus important, passionnant.»A poursuivi Nicolas Sarkozy.

Jean-Luc Mélenchon (Sur Twitter)
« La démission de Nicolas Hulot fonctionne comme un vote de censure contre Macron. Il confirme le diagnostic de mon discours de samedi. La macronie commence sa décomposition. »



Ségolène Royal (Twitter)
« Je respecte le choix de Nicolas Hulot. Il prouve que les batailles pour l’Environnement, je le sais d’expérience, sont très difficiles mais tellement cruciales. La France doit garder le leadership climatique et être au combat avec les forces vives de la planète qui espèrent. »



Yannick Jadot EELV
« L’écologie ne peut pas se satisfaire du simple affichage d’Emmanuel Macron, l’écologie a besoin d’arbitrages en sa faveur, ce que le gouvernement a bien trop refusé. »

Génération.S Benoît Hamon « Cette démission inédite sous la Ve République révèle l'ampleur du pouvoir de l'argent à la tête de l'Etat. Elle constitue une affaire sans précédent impliquant un lobby. Cela montre leur omniprésence au coeur du pouvoir. La démission courageuse de Nicolas Hulot prouve qu'entre le pouvoir de l'argent et l'environnement,Emmanuel Macron a choisi dès le premier jour de son quinquennat. »



Manuel Bonpard LFI« Pour justifier sa décision, Hulot critique l'orthodoxie budgétaire imposée par l'Union européenne. C'est la preuve qu'il n'y a pas de politique écologique possible sans rompre avec les traités européens. Toutes celles et ceux qui disent l'inverse mentent aux Français ! »



Nadine Morano LR
 « Comme pour beaucoup de Français l’illusion du macronisme n’aura duré qu’un an. Je salue la décision de Nicolas Hulot qui préfère être en accord avec ses convictions que de faire le contraire de ce qu’il croit comme certains ministres du gouvernement ... »

Auteur : NG | 28/08/2018 | 1 commentaire
Article précédent : « Sondage : Mélenchon continue sa progression dans l’opinion »
Article suivant : « Sondage IFOP-JDD : Macron chute encore de 5 points à 34 % d'opinions favorables »

Vos commentaires

#1 - Le 28 août 2018 à 16h35 par étémeurtrier993
Eté meurtrier pour les macronistes qui doivent quand même l'avoir un peu en Travert de la gorge.....!Qu'ils se rassurent,les ministres de la macronie sont bien la seule véritable caution verte du gouvernement de la com.:ils sont en carton !!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter