www.media-web.fr

Réunion des syndicats portuaires européens

La Fédération Nationale des Ports et Docks C.G.T. a participé le 11 décembre 2012, à Barcelone, à une réunion de l'ensemble des syndicats portuaires européens.

« Cette réunion était organisée par la Coordination des syndicats portuaires espagnols et sous l’impulsion des deux structures syndicales européennes : ETF et IDC (zone Europe).

La Fédération était représentée par une délégation de 11 camarades représentant plusieurs ports français ainsi que le Secrétaire Général Adjoint de ia Fédération qui est le Coordinateur de la Zone Européenne IDC.

La Fédération a fortement oeuvré par ses différentes interventions pour que soit élaborée la déclaration finale que nous vous joignons.

Nous nous associons pleinement à cette déclaration et réaffirmons que nous mettrons en œuvre, avec détermination et vigueur, toutes les initiatives envisagées par le Comité de Coordination dont notre structure européenne IDC.

Après le rejet de deux projets de directives européennes (2003 et 2006), il est absolument inacceptable que la Commission Européenne envisage de nouveau une déréglementation des services portuaires, alors même qu’aucune réunion du dialogue social ne s’est tenue.

Les travailleurs portuaires français, à l'appel de leur Fédération et d’IDC, s’opposent avec combativité à cette nouvelle tentative européenne dictée par la Troïka et leur volonté de vampiriser les finances au détriment des travailleurs et de leur statut.

Les ports européens sont parmi les ports les plus compétitifs au monde. Une flexibilité et une polyvalence importantes existent depuis de nombreuses années (ports ouverts 24 h/24, 7 jours/7, horaires souples, polyvalence des travailleurs...) qui permet à nos ports d’être performants et un maillon déterminant de l'économie de chaque nation.

La Fédération rappelle que le dialogue social européen doit se mettre véritablement en place pour aborder la formation professionnelle et la sécurité.

En cas contraire, nous mènerons le combat de haut niveau et dans la durée pour faire entendre raison à la Commission Européenne ».


Communiqué CGT
 

18/12/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes: Pour les écologistes les collectivités publiques ne doivent pas se comporter comme des sociétés commerciales »
Article suivant : « UMP Copé et Fillon ont trouvé un accord »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter