www.media-web.fr

Régionales Pays de la Loire : Un appel lancé par des centristes pour soutenir la candidature de Christophe Clergeau

Après François de Rugy qui a officiellement apporté son soutien à Christophe Clergeau, ce dernier vient de recevoir un soutien inattendu de centristes déçus du discours de Bruno Retailleau.
"Élus, responsables politiques, ou citoyens engagés, des hommes et des femmes centristes des Pays de la Loire lancent un appel en faveur de Christophe Clergeau."
François de Rugy et Christophe Clergeau
François de Rugy et Christophe Clergeau

De « centre gauche » ou « centre droit », ils se déclarent « choqués de la course engagée par Bruno Retailleau, le candidat des Républicains, avec le Front National ».

Ils critiquent la « large place dans son programme et sa communication aux idées d’une droite qui se revendique dure et décomplexée » et constatent que « Bruno Retailleau utilise aussi la rhétorique du FN qui consiste à attiser les peurs, à dresser les uns contre les autres. Les villes contre les campagnes, l’enseignement public contre le privé, les jeunes contre leurs parents, les fonctionnaires contre les autres salariés, et bien sûr les musulmans contre les catholiques ».

Ils regrettent que les « centristes qui l’ont rejoint (...) renient tous les jours leurs valeurs dans l’attente d’un hypothétique poste ».

Pour eux : « le seul candidat qui porte aujourd’hui un projet qui prône l’ouverture, l’hu- manisme, le progrès, alliés à des engagements forts en matière de sérieux et de gestion rigoureuse, c’est Christophe Clergeau ».

Parmi les premiers signataires qui apportent donc leur soutien à Christophe Clergeau :

- Gwenaël BOIDIN (Nantes – 44), ancien adhérent Modem

- Gisèle CHAUVEAU (Laval – 53), ancienne élue Modem

- Madeleine DAVID (La Roche-sur-Yon - 85), Trésorière du Parti radical de Vendée

- Damien DURRLEMAN (Nantes – 44)

- Myriam GANDOLPHE (Saint-Herblain – 44), tête de liste UDI aux municipales de 2014

- François-Xavier HELBERT (Angers – 49)

- Grégoire JAUNEAULT (Brain-sur-l’Authion – 49), CAP21-LRC

- Miguel LYS (Angers – 49), Délégué départemental des Centristes humanistes

- Christophe MOREAU (Angers – 49), ancien adhérent Modem

- Philippe PONDEVIE (La Roche-sur-Yon - 85), CAP21-LRC

- Simon ROBIC (Nantes – 44), ancien candidat sur la liste Modem aux élections muni- cipales de Nantes

- Pierrick TRANCHEVENT (Jublains - 53), Maire de Jublains, ancien président du Modem 53, tête de liste Modem aux régionales 2010

LE TEXTE INTÉGRAL DE L’APPEL

« Hommes et femmes centristes, nous soutenons la candidature de Christophe Clergeau »

« Élu(e)s, militant(e)s ou citoyen(ne)s engagé(e)s, nous appartenons à la famille cen- triste. Au sein de cette famille politique importante en Pays de la Loire, nous sommes plutôt pour les uns catalogués de « centre gauche », pour les autres de « centre droit ». Ou parfois simplement appelés « humanistes ». Nous avons pour principe commun de refuser de faire nos choix à l’aune d’une frontière artificielle qui voudrait qu’un projet est bon ou mauvais, parce qu’il est de gauche ou de droite.

Pour nous, un projet est bon lorsqu’il correspond à l’intérêt général, lorsqu’il porte des valeurs d’humanisme, d’ouverture et de progrès qui profitent à tous.

Nous assistons aujourd’hui avec effroi à la progression du Front National en France mais aussi en Pays de la Loire. Dans notre Région qui était jusqu’ici relativement épar- gnée parce qu’elle cultive une qualité de la vie ensemble qui est propre aux terres de l’Ouest.

Nous sommes aussi les spectateurs désabusés de la course engagée par le candidat des Républicains avec le Front National. Non pas la course électorale, car toutes les forces devraient s’allier pour faire obstacle à la progression des idées intolérables avan- cées par Marine Le Pen et ses représentants locaux. Mais la course aux idées.

Bruno Retailleau a fait un choix assumé : faire une large place sur sa liste aux représen- tants les plus radicaux de Sens Commun, et faire une large place dans son programme et sa communication aux idées d’une droite qui se revendique dure et décomplexée. Bruno Retailleau utilise aussi la rhétorique du FN qui consiste à attiser les peurs, à dres- ser les uns contre les autres. Les villes contre les campagnes, l’enseignement public contre le privé, les jeunes contre leurs parents, les fonctionnaires contre les autres salariés, et bien sûr les musulmans contre les catholiques. Ceux des centristes qui l’ont rejoint, - d’autres ont claqué la porte -, renient tous les jours leurs valeurs dans l’attente d’un hypothétique poste.

De fait, le seul candidat qui porte aujourd’hui un projet qui prône l’ouverture, l’huma- nisme, le progrès, alliés à des engagements forts en matière de sérieux et de gestion rigoureuse, c’est Christophe Clergeau. De fait, il est le seul a avoir ouvert ses listes à plus de 30% de représentants d’autres formations et de la société civile. De fait, il est le seul candidat a représenter un équilibre entre l’extrême droite et la droite radicale d’un côté, Europe Ecologie et la gauche radicale de l’autre.

"De fait, Christophe Clergeau est le seul candidat qui porte aujourd’hui dans cette campagne, une part de notre identité centriste.

Face au Front National et à la droite radicale de Bruno Retailleau, nous apportons tout notre soutien à Christophe Clergeau. »

02/12/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Jacques Auxiette : «Les attaques de Bruno Retailleau contre le personnel de la Région ne sont pas acceptables» »
Article suivant : « Elections régionales Bretagne : 11 candidats pour le premier tour »

Vos commentaires

#1 - Le 05 décembre 2015 à 23h44 par Gilles Patton, Nantes
Gallerneau gère pas ses troupes. Tout ça est finalement normal les centristes dénoncent les arrivistes.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter