www.media-web.fr

Régionales : Le Modem empêtré dans ses contradictions

Voilà deux présidents du Modem 44 qui démissionnent en quelques mois, Xavier Bruckert puis Vincent Fouquet en cause la stratégie du mouvement pour les futures élections régionales.
Vincent Fouquet, Patricia Gallerneau
Vincent Fouquet, Patricia Gallerneau

D’un côté Patricia Gallerneau qui après avoir envisagé de conduire la tête de liste Modem aux prochaines élections songe à renoncer faute de candidats, d’argent, et devant le risque de ne pas faire 5% réfléchit à une alliance avec les Républicains. Patricia Gallerneau préfère avoir 2, 3, 5 élus Modem à la Région pour défendre les valeurs de son parti. Elle le dit dans un communiqué : « Le modem Pays de la Loire souhaite continuer à échanger autour d’un projet avec l’UDI, et les Républicains, Bruno Retailleau ou Yannick Favennec. Nous nous employons à faire reconnaitre sur la scène régionale des Pays de la Loire, le MoDem et la sensibilité politique humaniste qu'il représente. En Pays de la Loire, nous allons donner au MoDem une visibilité, une capacité d'action, et une expression nouvelle, parce que nous aurons réussi le rassemblement."

De l’autre Vincent Fouquet qui vient de rendre son tablier et qui met en cause implicitement Patricia Gallerneau. Il dénonce les projets d’alliance avec Bruno Retailleau. Patricia Gallerneau qui court après une élection depuis plusieurs années aurait-elle vendue son âme aux Républicains ? De son côté le candidat Retailleau verrait bien l’étiquette Modem sous ses couleurs mais est-ce compatible avec le MPF ? On connaît les numéros d’équilibrisme politique de Patricia Gallerneau depuis plusieurs années à Pornichet et les résultats qui ont suivi.

"En Pays de la Loire, je ne pense pas une seconde que l’étiquette MoDem ait sa place sur une liste de droite dure, alliée des PCD et MPF, et qui récuse toute forme de démocratie interne et ne joue le 'rassemblement' que pour mieux tuer la diversité politique qui manque aux électeurs." Souligne Vincent Fouquet. Ce dernier confie son écœurement contre « les politicards » qui décident de cette stratégie. "Dès les élections municipales il est apparu [sic] des divergences de vue sur la notion de notre indépendance telles qu’elles remettaient en cause le fondement même de notre mouvement." De nombreux cadres et militants du modem ont démissionné.

Et François Bayrou il disait implicitement  ce matin sur RMC : «  si au premier tour de la présidentielle il y a François Hollande, Nicolas Sarkozy, et Marine Le Pen je reviendrai vous voir. » Pour le Président du Modem le centre avec l’UDI pèse très lourd en France sauf que pour l’instant "il n’a pas réussi à être uni et indépendant » Il a laissé entendre que si Alain Jupé était choisi cela permettrait au Pays de sortir d’une « impasse car il représente une approche différente »

Auteur : JR | 02/09/2015 | 8 commentaires
Article précédent : « Régionales Bretagne : L’accord entre les Républicains et l’UDI est bancal »
Article suivant : « Christophe Clergeau est contre l’écotaxe régionale »

Vos commentaires

#1 - Le 02 septembre 2015 à 15h36 par lady gaga, Pornichet
une "Pastourelle" (c'est dans le dico): au moyen âge, pièce chantée dans laquelle on fait dialoguer une bergère avec un chevalier qui cherche à la séduire...

ou sinon il y a "bernique" aussi dans le genre, le gastéropode qui s'accroche à son rocher à marée basse.
#2 - Le 03 septembre 2015 à 15h22 par Jean Gerard D., Nantes
Passer des accords est une bonne idée si les projets sont compatibles, Gallerneau a raison de vouloir sortir le modem de son isolement. elle est courageuse non seulement d'avoir porter depuis longtemps les couleurs d'un parti qui n'est pas porteur, mais aussi de revenir sur son idée d'indépendance à tout prix pour donner de la vie a son mouvement.. comme bayrou l'a nommée moi je leur fais confiance, on verra le projet surtout!! et chapeau la dame, c'est un sacré bout de bonne femme!
Vous n'auriez pas des comptes a régler pour lui pourrir la vie comme ça mr le journaliste?
#3 - Le 03 septembre 2015 à 16h08 par BOUTET, Nantes
En préalable, je m’autorise à rappeler qu’un « parti » est une organisation qui cherche à influencer une politique en tentant d'obtenir des mandats politiques qui lui permettront « d’agir. »
Ceci étant dit, ça va mieux et je confirme donc, comme la plupart des militants du Modem44, que je soutiens la démarche entreprise par notre Chef de file œuvrant clairement au rassemblement que seuls des sectaires ne pourraient pas comprendre.
Tenus informés par les nombreuses communications de presse (Ouest France, Breizh info, et les réseaux…) il me semble que les négociations en cours pour la préparation des régionales en Pays de la Loire permet aux sympathisants et militants de soutenir la démarche conduite par notre chef de file. C’est une démarche ouverte. C’est ce que je lis.
Quelques éclairages supplémentaires ? https://www.facebook.com/modempdl?fref=ts
AMB membre du conseil MoDem44
#4 - Le 03 septembre 2015 à 20h15 par SULLIVAN
En politique pour défendre des idées, des valeurs et des projets il faut du courage et du pragmatisme/ Mme Gallerneau en est l'illustration, bravo à elle de faire exister le MODEM à la Région . Quant à au pseudo Vincent Fouquet qui en dehors de tout démarche démocratique s'était autoproclamé. Il n"a jamais rien fait de positif pour le MODEM 44 sinon d'éliminer cerains. vieux militants dévoués et fideles
#5 - Le 04 septembre 2015 à 10h04 par ALAIN DUBOIS, GuÉrande
Dans l'interet de son parti, madame Gallerneau a raison de chercher à rejoindre mr Retailleau en négociant quelques places éligibles. Il vaut toujours mieux être élu que ne pas l'être,on peut mieux faire entendre sa voix. Quant aux démissions ce sont surement des déçus qui n'ont pas été été retenus pour une place. Médiocre mais classique
#6 - Le 04 septembre 2015 à 11h08 par Ah Ah Ah
La prime à la girouette ?
Les pornichétins ne s'y sont pas trompés qui ne l'ont jamais placée bien haut dans leurs suffrages.
Socialiste en 1998.
Verte en 2003-2005
Modem en 2008
Maintenant alliée à la droite républicaine dont elle disait pis que pendre toutes ces années précédentes - ne cherchez pas elle a bien rendu tout propre ses sites blogs et page fb.
C'est pas une politicienne ni bien habile ni bien honnête au plan de ses convictions.
Qui n'en veut ?
#7 - Le 04 septembre 2015 à 14h13 par BOUTET, Nantes
En réponse à "Ah Ah Ah"...qui semble renseigné (bien, j'en doute), je souhaite préciser que vouloir à tout prix dire des bêtises, garder ses idées, ses avis est un signe de bêtise. Il existe un proverbe qui souligne les entêtements orgueilleux qui confinent à la stupidité ! Serait ce votre cas : "ah ah ah" ? Evoluer est un signe d'intelligence, réservé aux seules personnes qui en sont dotées! A bon entendeur :-)
#8 - Le 06 septembre 2015 à 15h19 par Adhérente Modem44
Dans l'idéal, tous les Modems ne souhaitent bien évidemment qu'une chose : que le Modem puisse porter ses projets politiques pour la France et les proposer aux citoyens de façon autonome pour pouvoir montrer sans ambiguïté que l'alternative centriste est une réelle force et un vivier de propositions pragmatiques, modérées, humanistes et démocratiques. Cela dans la perspective bien évidemment, comme pour tous partis, de pouvoir vraiment agir en concrétisant ses idées. Comment faire quand dans certaines localités les moyens humains et financiers sont limités? Ne rien faire? Laisser le Modem inexistant pour certaines élections? C'est bien le système des élections et les modes de scrutins qu'il faudrait changer pour que toutes sensibilités politiques puissent être représentées lors des votes, sans ambiguïté. De plus, en politique, l'enjeu est de dialoguer en bonne intelligence, d'échanger, de débattre avec les autres partis pour faire avancer les choses dans le meilleur sens possible. A gauche comme à droite il peut y avoir de bonnes idées et des individualités ouvertes et généreuses. La politique ce n'est pas prêter des intentions ou des ambitions aux autres. C'est avant tout des débats de propositions et de visions d'avenir pour la France etc. François Bayrou a toujours été clair là-dessus : le Modem ne perd pas son indépendance de paroles et de positions qui fondent son identité quand il est amené à faire avec la droite ou la gauche des alliances momentanées. Ce n'est pas l'idéal mais c'est malheureusement le lot de la réalité politique. C'est délicat. On touche du doigt l'un des problèmes de fond de l'engagement politique. Je souhaite en tout cas bonne chance et bon courage à Patricia Gallerneau qui fera de son mieux pour porter aux régionales la voix du Modem, tout en rassurant l'électorat centriste et modéré. Et n'oublions pas cela : l'important n'est-il pas que nos idées puissent être exprimées et surtout concrétisées? Une adhérente Modem 44.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter