www.media-web.fr

Régionales : Génération écologie entre en lice

Le bureau exécutif de Génération écologie s’est déplacé à Nantes le 3 juin dernier pour entériner la candidature d’Elhadi Azzi en vue des prochaines élections régionales. Le mouvement en profite pour effectuer un premier round de négociations avec les partenaires politiques convoités.
 Entouré du bureau exécutif du mouvement écologiste, Elhadi Azzi (3e en partant de la droite) est désigné comme chef de file de Génération écologie pour les régionales en Pays de la Loire.
Entouré du bureau exécutif du mouvement écologiste, Elhadi Azzi (3e en partant de la droite) est désigné comme chef de file de Génération écologie pour les régionales en Pays de la Loire.

Le bureau exécutif de Génération Ecologie entame un tour de France des régions dans la perspective des prochaines élections régionales et, en regardant plus loin, des présidentielles de 2017. Suite à son congrès de décembre dernier à Montpellier et fort de quelques résultats honorables aux municipales, le mouvement entame une redynamisation de ses forces vives. Comptant actuellement 1500 adhérents sur toute la France, il souhaite aujourd’hui mobiliser des correspondants locaux et bâtir une liste dans une douzaine de régions.

Le mouvement mise sur la recomposition des mouvements écologistes et de gauche (PS, EELV, Cap 21, PRG, Front démocrate) en vue des élections régionales et des présidentielles.  « La victoire ne sera possible que si les forces de gauche et écologistes sont rassemblées », souligne France Gamerre, présidente honoraire de Génération écologie. Les membres du bureau enchaînent donc les discussions avec les autres partis. « Un accord a déjà été signé au niveau national avec le PRG et les discussions continuent avec Jean-Christophe Cambadélis autour d’une alliance populaire », souligne Angelo Giordano, vice-président du Mouvement.

 

Dialogue et ouverture

Outre la proclamation du candidat en Pays de la Loire, le déplacement à Nantes est un moyen d’entamer « sans dogmatisme » les discussions au niveau régional avec les autres candidats de la gauche, des écologistes et du centre. À cet égard, ils ont déjà rencontré Christophe Clergeau, candidat désigné du PS et Fabrice Roussel, Président de la fédération 44 du PS, auprès desquels ils ont reçu « une bonne écoute », affirment-ils unanimement.  Dans un second temps, ils iront à la rencontre des responsables locaux d’Europe Ecologie – Les Verts, du PRG et du Front démocrate. « Des accords devraient émerger d’ici la fin du mois de juin », indique Elhadi Azzi.

Leur objectif est bien de s’affirmer comme un partenaire politique crédible et sécurisant. Le mouvement avance comme gage ses 25 ans d’existence « sans dissensions internes ». Il promet d’incarner la stabilité et la permanence, seul moyen de gagner la confiance des forces politiques partenaires. Angelo Giordano explique d’ailleurs que les points de divergence majeurs avec Europe Ecologie – Les Verts (EELV) résident « autour de la difficulté d’EELV à cohabiter avec les autres forces politiques et ses désaccords internes réguliers ». Ce qui signifie que Génération écologie se concentrera sur ses objectifs principaux, actera clairement ses désaccords (cqfd NDDL) auprès de ses partenaires sans pour autant claquer la porte.

Les bases du programme seront jetées d’ici septembre. Quelques pistes en attendant : « Notre vision n’est pas monothématique, nous voulons promouvoir au-delà de l’écologie, des sujets tels que le numérique, l’économie circulaire, l’agriculture urbaine, etc. », déclare Elhadi Azzi.
 

Auteur : MN | 03/06/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Régionales : Christian Troadec à la tête d'une plate-forme de rassemblement pour vivre, décider et travailler en Bretagne »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Bruno Retailleau ou l’arroseur arrosé »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter