www.media-web.fr

Région Pays de la Loire : L’opposition en ordre de bataille

Un peu plus d’un mois que l’alternance s’est installée au Conseil régional des Pays de la Loire et déjà l’opposition de gauche lance ses premières propositions mais aussi ses premiers tacles envers l’équipe de Bruno Retailleau.

« Une opposition vigilante et constructive »

Christophe CLERGEAU
Christophe CLERGEAU

Le 18 décembre dernier, lors de la 1e séance du Conseil régional une semaine après les élections, Christophe Clergeau avait indiqué vouloir « une opposition active, exigeante, intransigeante pour mieux faire entendre la voix des Pays de la Loire ». 

En toute logique, ce dernier a rassemblé la presse pour faire état de ses inquiétudes au regard du premier mois du mandat. « Même si le Président n’est élu que depuis un mois, je me demande si son slogan « Parler vrai, agir vite » ne s’est pas transformé en « Parler vite et agir peu » tant les décisions tardent à venir : certaines structures attendent toujours d’avoir des contacts avec leurs élu-e-s », explique-t-il. Ce démarrage en douceur semble aussi avoir fait naître des frustrations chez certains acteurs de la société civile qui ne connaissent pas encore les élus en charge de leurs dossiers. 

« Nous attendons les signes d’une mobilisation et d’une prise de conscience du fait régional et de l’importance des compétences de notre collectivité, notamment dans le domaine de l’emploi et de la formation professionnelle ». 

Le groupe socialiste fait état de l’évolution du périmètre des commissions qui selon lui donne déjà des premiers signaux alarmants. Pour Maï Haeffelin, conseillère sortante, « Les choix des élus de la majorité, pour la constitution des commissions, sont révélateurs de ce qu’ils souhaitent faire pendant leur mandat ». Elle évoque ainsi la disparition de la commission « Solidarités, santé et égalité des chances », la séparation entre la commission « Education, lycées » et « Apprentissage », la disparition des termes « jeunesse et éducation populaire » des noms des commissions et regrette que l’international et l’Europe, rattaché aux finances ne semble pas faire l’objet d’une attention à la mesure de enjeux.

Des propositions

Par ailleurs, le groupe socialiste, écologiste, radical et républicain, en association avec le groupe « écologiste et citoyen », propose des amendements pour améliorer le règlement intérieur,  « dans la recherche du consensus et pour permettre une plus grande transparence de l’action des élus régionaux ». Ils formulent le vœu de la mise en place d’une charte d’éthique pour limiter les conflits d’intérêt ainsi que des mesures de démocratie participative : la publication des rapports avant les séances de vote afin que les citoyens puisse les consulter et l’inscription d’un droit d’interpellation populaire à partir de pétitions. On peut s’interroger sur le fait que ces mesures auraient pu être mises en place quand ces élus étaient dans la majorité lors du précédent mandat...

Enfin, Jean-pierre Le Scornet évoque la formulation d’un vœu en réaction aux attentats du 13 novembre et à la baisse de fréquentation des lieux culturels pour  « réaffirmer la liberté culturelle, mais également, pour demander au Président du Conseil régional de convoquer rapidement la Conférence Régionale Consultative de la Culture (CRCC) pour qu’elle évalue finement la situation et examine l’opportunité de la mise en place d’un fonds d’urgence d’aide aux acteurs culturels pour faire face aux baisses de fréquentation et aux frais de sécurisation qui ne seraient pas pris en charge par le fonds mis en place par l’Etat. »

Les élu-e-s du groupe socialiste référent-e-s dans chaque commission

- Finances, ressources humaines, affaires générales, coopération interrégionale, affaires européennes et coopération internationale : Stella DUPONT 

- Entreprise, développement international, tourisme, innovation, enseignement supérieur et recherche : Christophe CLERGEAU 

- Emploi, apprentissage, formation professionnelle, insertion : Violaine LUCAS

- Education et Lycées, orientation et lutte contre le décrochage, civisme : Maï HAEFFELIN

- Transports, mobilité, infrastructure : Olivier BIENCOURT

- Territoires, ruralité, santé, environnement, transition énergétique, croissance verte et logement : Eric THOUZEAU

- Culture, sport vie associative, bénévolat et solidarités : Jean-Pierre LE SCORNET 

- Agriculture, agro-alimentaire, forêt, pêche et mer (fonds européens dédiés) : Stéphane IBARRA

Auteur : JR | 23/01/2016 | 2 commentaires
Article précédent : « Plus de 8000 personnes à Brest pour soutenir le Crédit Mutuel Arkéa et l’emploi »
Article suivant : « Emploi : Christophe Clergeau contre une approche limitée au seul apprentissage »

Vos commentaires

#1 - Le 23 janvier 2016 à 13h25 par Asmodet
La gauche dans toute sa splendeur, on a les mêmes au gouvernement ....
#2 - Le 23 janvier 2016 à 17h37 par leparoux
C'est dur d'être dans l'opposition alors que l'on a fait ce que l'on voulait précédemment en étant dans la majorité. Faire des propositions qui auraient pu être mises en place à cette époque en est un exemple!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter