www.media-web.fr

Réforme territoriale : La Région Pays de Loire réfléchit à une fusion avec Poitou-Charentes

Dans un communiqué adressé à la presse Jacques Auxiette indique que la Région Pays de Loire veut rester maîtresse de son destin. Il multiplie les contacts avec Ségolène Royal Ministre de l’Écologie et Jean-François Macaire Président de Poitou-Charentes ils ont décidé d’étudier la possibilité d’une fusion des deux régions.
Jacques Auxiette
Jacques Auxiette

Ils viennent de saisir les conseils économiques, sociaux et environnementaux régionaux (CESER). Le projet de rattachement de la Loire-Atlantique à la Région Bretagne qui semble satisfaire les élus de droite comme de gauche, provoquerait un déséquilibre de la Région Pays de Loire, d’où cette volonté de créer une future grande région.

Mais le cabinet de Jacques Auxiette va encore plus loin en évoquant une éventuelle très grande région Pays de Loire, Poitou Charentes, Bretagne.

La réforme territoriale et le redécoupage des régions vont certainement provoquer beaucoup de débat entre les élus des différentes régions. C’est aussi une des raisons du report possible des élections régionales et cantonales en 2015.


L'avis de Christophe Priou

La réaction de Christophe Priou ne s'est pas fait attendre, dans un communiqué il déclare :
"À chaque jour son découpage ! Les élus socialistes redessinent à leur guise les territoires de la République et proclament la nécessité d’une fusion Pays de la Loire / Poitou-Charentes alors qu’à Paris on réfléchit sur une fusion Pays de la Loire - Centre. C’est encore une fois de plus la volonté de faire le bonheur des populations malgré elles. Avec toutes ces annonces qui se succèdent voire se contredisent (que de divergences entre l’Élysée et les Régions !, les citoyens vont avoir du mal à s’y retrouver et risquent d’y perdre leur breton. C’est une erreur d’écarter un peu plus la Loire-Atlantique de la Bretagne. Le monde économique n’a pas attendu les élus pour réaliser ses coopérations. Les échanges sont nombreux entre Pays de la Loire et Bretagne. Cette fusion me semble bien plus pertinente que celle présentée par Jacques Auxiette et Ségolène Royal ! À ces deux élus qui en appellent si souvent à la démocratie, je leur suggère d’organiser un référendum consultatif. Toute cette cacophonie ne présage rien de bon dans un contexte de croissance nulle où la priorité doit rester à la création d’emplois avec le concours de régions françaises renforcées".
 



Auteur : JBR | 21/05/2014 | 6 commentaires
Article précédent : « Touche pas à mon appellation Muscadet ! »
Article suivant : « Appel à témoins : Maria Delval, 15 ans a disparu »

Vos commentaires

#1 - Le 24 mai 2014 à 16h20 par hias
Et si comme pour les élections européennes, nous faisions une région Grand Ouest?.... Peut-être Jacques Auxiette a-t-il peur de perdre son siège et les avantages qui vont avec?
#2 - Le 26 mai 2014 à 16h32 par Gdl, Redon
Une union entre les pays de la Loire, la Bretagne et Poitou-Charentes serait une très bonne chose.
La région Poitou-Charentes n'a pas d'avenir avec l'Aquitaine: Poitiers, La Rochelle, Angoulême se feraient écraser par Bordeaux, métropole qui a littéralement fait le vide autour d'elle.
#3 - Le 27 mai 2014 à 04h39 par Rémi LEANDRE
Pourquoi ne pas constituer une région Poitou-Anjou associant le Poitou (Vendée, Vienne, Deux-Sèvres) et l'Anjou (Maine et Loire, Mayenne, Sarthe) ? Les Charentes iraient vers l'Aquitaine et la Loire Atlantique vers la Bretagne. On aurait ainsi des territoires à la fois de taille raisonnable et cohérents.

Une grande région ouest associant les 3 régions actuelles avec près de 10 M d'habitants et 13 départements ne rime à rien ! Inutile d'être grand devin, le jeu joué par Jacques AUXIETTE est évident : il souhaite tout simplement mettre son département, la Vendée, au coeur de la nouvelle entité quelqu'en soit la dimension qui devient avec sa proposition tout à fait ubuesque. Tant qu'on y est pourquoi ne pas se limiter à 5 régions (Nord, Sud, est, Ouest et centre avec Paris)... ;)
#4 - Le 28 mai 2014 à 11h06 par Louis
L'actuel découpage régional est contesté en Loire-Atlantique depuis le début.
Chaque année ce sont des milliers de gens qui se rassemblent pour demander le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne.
Des collectivités territoriales ont aussi voté des vœux en ce sens.

La région Pays de la Loire est la cause d'une crispation identitaire qui n'avait pas lieu d'être.

Faire en sorte que la revendication bretonne en Loire-Atlantique ne soit pas satisfaite est une provocation qui laisserait un profond ressentiment envers les représentants élus ou non de la République.
Ce n'est pas contre les populations qu'on construit une société apaisée.

Réunir la Bretagne n'empêchera pas les collaborations entre les régions, au contraire.
#5 - Le 28 mai 2014 à 14h19 par YAJ, Saint Nazaire
Moi la Rochelaise avec du sang de grands parents bretons Bretons trouve l'idée d'Auxiette très bonne.
#6 - Le 03 juin 2014 à 01h35 par Zeïn, Nantes
L'idée des Pays de la Loire réunis au Poitou-Charentes est maintenant abandonnée !
Mais quelle est la motivation des bonnets rouges à s'opposer à la fusion des Pays de la Loire à la Bretagne ?
D'autant que ce projet aurait vu la Loire Atlantique retrouver le reste de la Bretagne ducale par la même occasion ! Mon hypothèse est que certains bretons préfèrent voir la Bretagne sans la Loire Atlantique si cette dernière est accompagnée des autres départements de son actuelle région.
Certains réclament donc non seulement la "réunification" de la Loire Atlantique avec la Bretagne ; mais en plus le dépeçage des Pays de la Loire. Autorisant aux populations de cette région qu'un seul droit : celui de fermer sa gueule.
Je suis désolé de voir cette Bretagne s'enfoncer dans une sorte repli identitaire qui serait presque synonyme de " xénophobie de clocher ".
À moins que dans, l'actuel contexte européen qui voit des referendum d'auto-détermination en Ecosse et en Catalogne se dessiner, les plus extrêmes des identitaires bretons désirent à terme un processus identique pour la Bretagne ?
La question mérite d'être posée et si tel est cas toutes les initiatives amenant à couper l'herbe sous le pied de ce genre de projet est la bienvenue.
Et attention si certains réclament à tout va un referendum pour ce découpage régional, qu'ils se disent que les premiers concernés, et de loin, sont les habitants des Pays de la Loire dans leur ensemble !
Franchement la solution la plus simple aurait été une région Bretagne+Pays de la Loire qui aurai vu une réunification sans dépeçage.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter