www.media-web.fr

Recycler les coquilles d'huîtres

Pour les citadins, il n'est pas forcément facile de récupérer les coquilles des huîtres consommées en fin d'année. Il existe bien des solutions, reste à les mettre en oeuvre

“Autrefois dans nos campagnes, après nos pêches à pied, les coquilles d’huîtres étaient récupérées. Brûlées, leurs cendres étaient incorporées au compost comme amendement utile pour atténuer l’acidité des sols sableux des potagers et des terres agricoles. Concassées elles étaient données aux volailles pour consolider  la coquille calcaire des oeufs…..Mais c’était avant, quand le bon sens était de mise.

À l’occasion des fêtes de fin d’année des tonnes de coquilles d’huîtres vont s’accumuler, mélangées à d’autres reliefs de nos agapes, dans nos poubelles (et dans celles des restaurants) augmentant le coût du transport et du traitement de nos déchets, facturé aux contribuables, et répandant souvent, dans nos rues, des effluves nauséabonds repérables de loin. 

En 2009, au cours de la réunion du 4 novembre de la CCSPL (Commission Consultative  des Services Publics Locaux ) de Cap Atlantique, notre représentant (R. Gautron) proposait d’organiser une collecte sélective de ces déchets, au moins dans un premier temps, de façon expérimentale, de fin décembre à début janvier. Proposition provocant quelques sourires et restée sans effet, malgré un rappel en 2010 à cette même CCSPL.

Cette proposition est jugée cependant intéressante et a été reprise ailleurs. Une collecte sélective de ce type a été organisée en 2012 par la communauté de communes des Herbiers (11 000 foyers) dans le bocage vendéen. Un dizaine de conteneurs spéciaux ont été mis à la disposition du public dans les 8 communes de cette communauté du 22 décembre au 7 janvier.
Cette opération connut un franc succès et 7,2 tonnes de coquilles d’huîtres furent collectées lors de cette première expérience concluante.
Reconduite en 2013, la collecte atteignit  8,5 tonnes, soit 18% d’ apports  supplémentaires (par rapport à l’année précédente), par les particuliers et les professionnels.
Cette initiative, très appréciée du public sera donc renouvelée pour les fêtes de fin d’année 2014 et l’on espère atteindre les 10 tonnes.
Ces opérations sont précédées d’une campagne de communication, notamment sur les points de vente de coquillages.  

Les coquilles d’huîtres sont récupérées par des entreprises locales (création d’emplois) et valorisées soit en amendements agricoles (Entreprise Bâti-recyclage - La Roche-sur-Yon) soit en peintures utilisées  notamment sur le réseau routier (Société Prosign à Cléger dans le Morbihan). Les coquilles d’huîtres entrent également dans la fabrication de jardinières et de bordures de jardins, dans la composition de filtres anti-odeur, leur nacre est utilisée dans certains cosmétiques... 

Un exemple simple à mettre en oeuvre, qui fera sans doute école dans d’autres collectivités, et espérons-le, plus particulièrement en presqu’île guérandaise d’où est sortie  l’idée originale.” 
Communiqué de Rémi Gautron
 




 


 
 
 

10/12/2014 | 1 commentaire
Article précédent : « Alerte agri 44 lutte contre le vol par SMS »
Article suivant : « Cap Atlantique reçoit les rapports d'activités de différentes compétences »

Vos commentaires

#1 - Le 11 décembre 2014 à 17h11 par Les joyeux recycleurs
Chouette projet

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter