www.media-web.fr

Rassemblement National : Perpignan l'arbre qui cache la forêt

La victoire de Louis Alliot à Perpignan a occulté les défaites du Rassemblement National et les divisions internes.

Selon un article de France-Info, le RN comptabilisait 1438 sièges dans 463 communes en 2014 il n’en compte plus que 840 sièges dans 258 communes. Le RN a gagné Bruay-la-Buissière (22.000 habitants) Moissac (Tarn et Garonne)


À Saint-Nazaire le RN n’a plus d’élus il n’en n’a plus non-plus à Saint-Brieuc, Lorient et Vannes. À Nantes le score du RN est en baisse comme à La Baule ou le RN a perdu son seul siège.



Eric Zemour expliquait sur CNEWS qu’on ne pouvait attribuer la victoire de Louis Alliot au RN puisqu’il n’avait pas le logo RN sur ses documents électoraux. Louis Alliot l’a joué à la Robert Ménard ça lui a réussi. Chacun sait également que ses relations avec Marine Le Pen ne sont pas au beau fixe.


À Tarrascon la mairie ne devait pas échapper au RN mais des querelles internes au national en ont décidé autrement avec un candidat propulsé pour empêcher l’élection de Valérie Laupies.



En Pays de la Loire, le RN est séparé en deux groupes à la Région à cause d’humeurs parisiennes. Marine Le Pen ne supporte pas la moindre incartade de langage.

Il n’est d’ailleurs pas certain que le RN retrouve des élus aux prochaines élections régionales sauf à trouver un accord avec les représentants de la droite classique. Cette même majorité de droite à la Région est sous la menace de la gauche qui pourrait reprendre la Région. Une possible victoire de la gauche n’est pas à exclure vu le bilan de la présidete Morançais.

Auteur : NG | 30/06/2020 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter