www.media-web.fr

Producteurs de lait et Lactalis aucun accord pour l’instant

Le blocus de l'usine Lactalis de Laval par les producteurs de lait, va se poursuivre, a assuré le président de la FDSEA de Mayenne, Philippe Jéhan, après l'échec des négociations sur le prix du lait à Paris.

Selon le syndicat des tours de garde sont prévus pour plusieurs jours. "On ne partira pas, il faudra que Lactalis cède", a renchéri le président des Jeunes agriculteurs (JA) de Mayenne, Jérémy Trémeau.

Au rond point baptisé « La honte du lait » ils étaient cette nuit une quarantaine à maintenir le blocus de l’usine Lactalis.

«  Lactalis est l’entreprise qui rémunère le plus mal ses producteurs » 256 euros la tonne, contre 290 euros la tonne pour le groupe Laïta,  ou encore 300 euros à la laiterie Saint-Père filiale d’Intermarché.

Ce qui met en colère les producteurs c’est qu’un litre de lait est acheté 0,25 cts le litre et est revendu 1,10 euros. 

Lactalis après l’échec des négociations a fait une offre de prix supérieure de 15 euros la tonne soit 271 euros.

Lors des pourparlers, le négociateur a précisé qu'il avait fait une "proposition de la dernière chance à 280 euros les mille litres" pour les cinq derniers mois de 2016. L'offre a été acceptée par Lactalis, mais refusée par la Fédération des producteurs de lait car jugée « insuffisante. »

Lactalis vient de demander en référé l’évacuation du rond-point.

Auteur : JR | 26/08/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Les producteurs de lait lèvent le siège de Lactalis »
Article suivant : « « Bière qui coule n'amasse pas mousse » est le premier site de vente de bières artisanales de micro brasseries. »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter