www.media-web.fr

Présidentielles les réactions des personnalités du département 44

André Trillard sénateur

«Les urnes sont souveraines et je m’incline évidemment devant le choix effectué par les Français dans des conditions parfaitement démocratiques. Ce qui m’inquiète beaucoup et dont je doute fortement, c’est de la capacité de François Hollande à incarner la France  dans un  contexte  difficile et à haut risque. Très ambigu sur beaucoup de points essentiels de son programme, inconscient des réalités économiques et budgétaires, il est aujourd’hui dans la dépendance de l’extrême gauche  qui, malgré la retenue habile mais provisoire de Jean-Luc Mélenchon, pèsera de tout son poids sur les choix économiques et sociaux à venir, par la rue s’il le faut .
Dès lors, ce qui compte aujourd’hui, ce sont les élections législatives des 10 et 17 juin, pour lesquelles  j’invite tous les électeurs de la droite et du centre à se rassembler pour éviter à tout prix une concentration absolue des pouvoirs à gauche.
Quand on connait la surenchère démagogique à laquelle se livre la gauche depuis qu’elle détient la présidence du Sénat, il apparait  d’autant plus essentiel de maintenir l’existence d’un contre-pouvoir législatif.»

Marie-Odile Bouillé, députée de la 8e circonscription de Loire-Atlantique

« Une victoire historique qui devra être confortée dans un mois!
Le changement que nous attendions depuis si longtemps est désormais en marche avec la victoire historique de François Hollande.
Cette victoire de la gauche rassemblée s'est construite autour d'un projet ambitieux pour redresser notre pays.
La priorité des socialistes est aujourd'hui de mettre au plus vite en application les 60 propositions que les Français ont choisi en votant massivement pour François Hollande.
Sans une majorité forte à l'Assemblée nationale, notre Président de la République ne pourra pas appliquer les réformes que le peuple français a aujourd'hui appelé de ses voeux.
C'est pour cette raison que les élections législatives des 10 et 17 juin sont cruciales!
Je suis donc candidate aux prochaines législatives pour être, dès le 17 juin, aux côtés de notre Président de la République, François Hollande, et pour concrétiser nos engagements devant la France et les Français.»

Jérome Turmeau PCF 44 Front de Gauche

«Sarkozy battu, on continue !
Le second tour de l’élection présidentielle a amplifié la sanction contre le président sortant aujourd’hui président sorti. Le peuple français a condamné clairement les rapprochements entre la droite et l’extrême droite.
La défaite de Sarkozy est claire, elle est nette, nous pouvons tourner la page de ce quinquennat effroyable pour les salarié(e)s et tous les travailleurs, pour les familles populaires.
François Hollande a été élu à la tête de l’État pour les 5 prochai-nes années. Dès aujourd’hui il doit tenir compte des exigences pour la gauche exprimées par les 4 millions d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour.
La mobilisation doit se poursuivre. Le Front de Gauche appelle tous les électeurs à envoyer à l'Assemblée Nationale de nom-breux députés du Front de Gauche pour une politique de gauche à la hauteur des enjeux :
- pour en finir avec le pouvoir des marchés financiers;
- pour un autre partage des richesses;
- pour qu’enfin soit relevé le défi de l’emploi des salaires et des pensions;
- pour de grands services publics répondant aux besoins de la po-pulation;
- pour qu'enfin soient réellement pris en compte et combattus les périls écologiques.
La mobilisation du Front de Gauche continue, dans la rue et dans les urnes, à l’assemblée nationale et dans l’action citoyenne.»

06/05/2012 | 0 commentaire
Article précédent : « La CCI félicite Jean-Marc Ayrault Premier ministre »
Article suivant : « Cap Atlantique : en avant le plan climat ! »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter