www.media-web.fr

Port Nantes Saint-Nazaire : Vers une diversification des trafics

Le trafic total 2014 de Nantes Saint-Nazaire Port s'élève à 26,4 millions de tonnes. L'évolution contrastée des trafics énergétiques, caractérisée par la progression du pétrole brut et la diminution du charbon, masque la croissance des céréales, du ciment et des vracs de recyclage.
Photo Anfré Boquel
Photo Anfré Boquel

Les importations de pétrole brut ont retrouvé une phase ascendante en 2014 (+ 9,6 %) après une année 2013 marquée par l'arrêt technique de la raffinerie Total de Donges. Le groupe pétrolier prévoit d'importants investissements en 2015 pour moderniser son outil industriel.

Le trafic global de gaz naturel liquéfié s'est stabilisé à 1,3 million de tonnes (Mt). Depuis près de cinq ans, les échanges internationaux sont impactés par la production américaine de gaz de schistes et par la hausse de la demande asiatique, lesquelles ont entraîné une réduction de trois quarts des volumes transitant par le terminal méthanier Elengy de Montoir de Bretagne.

Les importations de charbon baissent de 34,5 %. Des températures douces ont notamment freiné les besoins en combustible de la centrale thermique EDF de Cordemais.

L'effort de diversification porte ses fruits

Le trafic de céréales, qui s'élève à 1,4 Mt, a progressé de 5,6 %. Dans le grand Ouest, la récolte de blé a été abondante et de bonne qualité. Les exportations ont été dopées par une forte demande des pays du Maghreb et l'émergence de flux vers la Chine.

La diversification des vracs secs à destination du BTP et de l'industrie se poursuit. Le trafic total, supérieur au million de tonnes, progresse de 3,7 %. L'usine des Ciments Kercim de Montoir de Bretagne a traité 58 000 tonnes de clinker à l'import, en progression de 37 % par rapport à 2013. Le trafic de ferrailles de recyclage progresse de 5,4 % et représente un volume de 409 000 tonnes. Traitées par les sites Derichebourg et GDE, elles ont été exportées majoritairement vers la Turquie, l'Espagne et le Maroc.

Après une année 2013 caractérisée par une forte augmentation des volumes, les aliments du bétail se stabilisent à 1,9 Mt. Avec 45 % de parts de marché, Nantes Saint-Nazaire demeure le premier port français pour l'importation de matières premières destinées à l'alimentation du bétail.

Le trafic de sable de mer a diminué de 22 % en raison des difficultés économiques du secteur du BTP. Cette baisse est également une conséquence du transfert, en cours d'année, du terminal sablier situé au pied du pont de Saint-Nazaire vers l'amont du terminal multivrac de Montoir de Bretagne. La mise en service du nouvel équipement est prévue en février 2015.

Commentaires des trafics 2014 8 janvier 2015

Les résultats du trafic roulier (- 26,3 %), impacté par la suspension de l'autoroute de la mer Montoir-Gijón, masquent de belles perspectives. Lancée en 2013, la ligne régulière Milk Run Med, par laquelle transitent les tronçons aéronautiques d'Airbus issus du bassin méditerranéen et les véhicules Dacia en provenance du Maroc, est en pleine progression. La ligne historique Montoir-Vigo devrait prochainement monter en puissance. L'armateur Suardiaz renforcera en effet son offre de service fin janvier, avec la mise en place d'une troisième rotation par semaine.

Le trafic conteneurisé s'élève à 177 00 EVP*. La diminution des importations en tonnage (- 7,4 %) est liée au ralentissement économique national, les exportations ayant mieux résisté (- 3,4 %). Depuis l'été 2014, l'armateur MSC a inclus Montoir de Bretagne dans son service entre le Nord et le Sud de l'Europe. Trois navires assurent une escale hebdomadaire à Montoir en provenance d'Anvers et du Havre, à destination des ports de transbordement de Valence (Espagne) et Sines (Portugal). L'armateur CMA CGM a par ailleurs choisi de modifier ses lignes entre l'Europe et l'Afrique et de positionner des navires de plus forte capacité. Cette réorganisation permet aux chargeurs du grand Ouest de bénéficier d'une connexion plus étendue vers les ports africains.

08/01/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Le Spiil s'insurge contre l'exclusion de la presse numérique de la publication des annonces légales »
Article suivant : « La Loire-Atlantique n'est pas épargnée par la hausse du chômage »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter