www.media-web.fr

Politique : Les sept candidats des primaires citoyennes, qui sont-ils ?

Les primaires citoyennes se dérouleront les dimanches 22 et 29 janvier. Elles désigneront le candidat de la gauche et des écologistes. Dans au moins 8 000 bureaux de vote à travers toute la France, chaque électeur et électrice pourra voter à proximité de son domicile. Ils sont 7 candidats en présence.

Sylvia Pinel

Sylvia Pinel
Sylvia Pinel

À 39 ans, elle fait de sa vie un engagement.

Un engagement politique comme présidente du Parti Radical de Gauche au service des valeurs républicaines, laïques, progressistes et européennes.

Un engagement local comme députée du Tarn-et-Garonne et 1ère Vice-Présidente de la Région Occitanie au service de tous les territoires.

Un engagement pour la France comme ministre du commerce, de l’artisanat et du tourisme puis du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité en faveur de l’économie réelle. (2012-2016).

Sa candidature est un engagement pour faire gagner la gauche.

Elle est présidente du Parti radical de gauche et est la seule femme à participer à la compétition. Elle est favorable à la PMA pour toutes les femmes.

Elle est également favorable au droit de mourir dans la dignité mais également à la légalisation du cannabis, "à la fois pour des raisons de santé publique mais aussi de sécurité publique". "Les propositions des Radicaux ne seront pas que sur les questions sociétales mais aussi économiques et sociales" souligne la candidate.

Manuel Valls

Manuel Valls
Manuel Valls

« Je suis  né à Barcelone en 1962, et j’ai été naturalisé français en 1982. Je me suis engagé à gauche, au Parti socialiste, à 18 ans. C’est l’engagement d’une vie ! Il m’a amené à exercer plusieurs mandats d’élu local, à Argenteuil, puis comme premier vice-Président de la Région Ile-de-France, et enfin maire d’Evry, dans l’Essonne, dont j’ai été élu député en 2002. En 2012, François Hollande me confie la responsabilité du ministère de l’Intérieur. Je suis nommé Premier ministre fin mars 2014. J’ai assumé cette fonction dans une période particulièrement difficile pour notre pays, jusqu’à ma candidature à la présidence de la République. » 

« Ma candidature est celle de la réconciliation », « je veux rassembler  la gauche,» a-t-il lancé depuis la mairie d’Evry, son fief électoral dans l’Essonne. Il souhaite lutter contre "les communautarismes", la "ségrégation sociale", le racisme, l'antisémitisme, les "discriminations qui nous facturent" et il affirme vouloir "refonder le projet européen" qui "n'est pas assez proche des peuples"

Vincent Peillon

Vincent Peillon
Vincent Peillon

''Député européen, ancien Ministre de l’Éducation nationale, j’ai porté la loi de refondation de l’école de la République. Je suis professeur de philosophie et père de quatre enfants. J’ai décidé d’être candidat à la Présidence de la République car ma conviction est que seule la Gauche de progrès peut porter un espoir pour notre pays et pour ses enfants. Chacune et chacun d’entre nous doit donner le meilleur de lui-même pour une République démocratique, sociale, écologique et laïque. Je veux porter le projet d’une République moderne, dans l’Europe et la mondialisation."

Il dit s’être décidé le soir ou François Hollande a annoncé ne pas se représenter. L’ancien ministre de l’éducation veut « être le candidat du rassemblement » à gauche, de Jean-Luc Mélenchon à Emmanuel Macron. Il a également encensé les 35 heures de travail hebdomadaires ainsi que l'assurance vieillesse. « Nous sommes ceux qui ont amené des progrès, nous devons continuer de le faire ! »

François de Rugy

François de Rugy
François de Rugy

Vice-Président de l’Assemblée nationale, François de Rugy est âgé de 43 ans. Il est père de deux enfants.

Adjoint au maire de Nantes chargé des transports entre 2001 et 2008, élu député en 2007 et réélu en 2012, il a coprésidé le premier groupe écologiste à l’Assemblée nationale. En désaccord avec la stratégie d’isolement suivie par EELV, il a fondé en 2015 le nouveau Parti Ecologiste et entend porter au sein de la gauche la voix d’une « écologie sociale, réaliste et résolument réformiste ».

Il est contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes mais s’incline devant le choix des urnes "Je continue de penser que le projet VINCI est un projet inutile et nuisible, qui ne correspond pas aux besoins de notre territoire et de ses habitants. Mais je suis un démocrate. Je reconnais donc le résultat comme je reconnais le résultat d'une élection, même quand il ne va pas dans mon sens."

Arnaud Montebourg

Arnaud Montebourg
Arnaud Montebourg

Né en 1962 dans la Nièvre, Arnaud Montebourg est avocat de métier, qu’il a exercé pendant 8 ans, aujourd’hui entrepreneur, et membre du PS depuis 1981. Député de Saône-et-Loire de 1997 à 2012, il plaide pour la 6ème République, défend le non au Traité constitutionnel européen en 2005 et est l’un des initiateurs des primaires de 2011 où il obtient 17,2% des voix. Arnaud Montebourg est ministre du Redressement productif puis de l’Economie de 2012 à 2014 et se bat pour la ré-industrialisation du pays. Après avoir construit avec les Français « Le Projet France », il annonce en août 2016 sa candidature à l’élection présidentielle.

Se présente pour l’instant comme le candidat le plus sérieux de Manuel Valls. Son projet « réconcilie et réunifie les deux France : la France qui va bien et la France qui va mal. « Ce projet s’inspire de nos valeurs et affirme ce que nous sommes : des hommes et des femmes de gauche. » Son programme « participatif » est en cours de construction.

Benoît Hamon

Benoît Hamon
Benoît Hamon

"Je suis né en 1967 à Saint Renan (Finistère). J’ai partagé mon enfance entre la Bretagne, Dakar et la Région parisienne. J’a travaillé chez Ipsos, ai fondé une société d’études et ai été chargé de cours à Sc Po et à l’Université. Je me suis engagé tôt en politique et je suis élu député européen en 2004.

En 2012 je rentre au gouvernement comme Ministre en charge de l’ESS et de la Consommation puis de l’Education nationale. Je quitte le gouvernement en Août 2014.Aujourd’hui je suis député de la 11e circonscription des Yvelines. Je suis Papa de 2 filles."

Le député des Yvelines et également ancien ministre de l’éducation nationale prône la « réduction du temps de travail et l’instauration du revenu universel d’existence. Il souhaite mettre en place un 49.3 citoyen, taxer les robots qui remplacent les caissières dans les supermarchés et faire une grande place à l ‘écologie."  C’est un candidat qui trouve une audience importante dans les milieux de gauche.

Jean-Luc Bennahmias

Jean-Luc Bennahmias
Jean-Luc Bennahmias

"Né en 1954, j’ai fait mes études dans le 94.Titulaire d’un BTS technico-commercial, je passe en 1984 un Diplôme d’université de formation pour adultes.

Journaliste à Antirouille, La Gueule ouverte, Télé 7 jours, La Vie, l’Événement du jeudi, je suis élu Conseiller régional en 1992, et maire-adjoint à Noisy-Le-Grand, 93.

À Marseille, je serai élu en 2004, Conseiller régional, puis Député européen, jusqu’en 2014.

De 1997 à 2001 je suis le Secrétaire national des Verts. En 2007 je serai co-fondateur et vice-président du Modem Je suis membre du CESE."

Il veut rajeunir la démocratie française. Il a été au Modem, chez EELV, il a fondé avec l’UDE (l’Union des Démocrates et des Ecologistes. Outre la légalisation du cannabis et l'application des décisions de la COP21, ainsi que de la loi de transition énergétique, le responsable politique souhaite instaurer un revenu minimum universel « couplé avec une sécurité sociale professionnelle » Il souhaite également favoriser la  mise  en place d’un « véritable budget européen. »

Trois débats télévisés avant le 1er tour.

Pour mieux connaître les candidats, et les programmes, trois débats télévisés des primaires avant le premier tour,  un quatrième dans l’entre-deux tours, seront tenus aux dates suivantes :

Le jeudi 12 janvier 2017 sur RTL et L’Obs,

Le dimanche 15 janvier sur les chaînes d’information,

Le jeudi 19 janvier sur les chaînes du service public et Europe 1.

Le mercredi 25 janvier (média à définir).

26/12/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Antoine Rufenacht démissionne des Républicains »
Article suivant : « Les voeux de Noël de Nicolas Sarkozy »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter