www.media-web.fr

Philippe Verdier présentateur météo sur France 2 licencié

Un mois avant la COP 21 le monsieur météo de France 2 a été licencié au motif qu’il a mis en cause la probité du GIEC (Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat) dans un livre (Climat Investigation) relativisant le réchauffement climatique. France Télévision a reproché au journaliste de s’être servi de l’antenne pour faire la promotion de son livre et qu’il a outrepassé son devoir de réserve.

"Je n'attendais pas un soutien de la part de la rédaction de France Télévisions par rapport au livre que j'ai fait de manière indépendante, je n'attendais pas non plus de la part de France Télévisions qu'on m'attaque, je suis blessé, sali", avait expliqué Philippe Verdier sur RTL

Au sujet de son livre le journaliste refuse le terme de climatosceptique et dénonce simplement, selon lui, le dogme et la pensée unique autour du réchauffement climatique.

Dans son livre, Philippe Verdier parle de "scientifiques manipulés", "des médias aveuglés", "des ONG mercantiles" et "des religions en quête de nouveaux crédos".

Une pétition de soutien sur internet a déjà reçue plus de 17 000 signatures.

Certains scientifiques, philosophes et politiques doutent, sinon du réchauffement climatique, du moins de la responsabilité des activités humaines dans ce phénomène.

En France, leur figure la plus célèbre reste Claude Allègre. Ce géochimiste, membre de l’Académie des sciences, estime qu’il est scientifiquement inexact d’établir « un lien dominant entre les dégagements d’origine anthropique du CO 2 et le climat ».

Comme lui, le Français Vincent Courtillot (géophysicien), l’Américain Freeman Dyson (spécialiste de physique quantique), ou encore le Hongrois István Markó (chercheur en chimie organique) profitent de l’aura que confère leur discipline.

Les recherches menées par le troisième à l’Université catholique de Louvain l’ont amené à exonérer le dioxyde de carbone de tout effet sur le climat. « L’air est composé à 0,04 % de CO 2 , dont une infime partie seulement produite par l’Homme, explique ­István Markó. Il est physiquement impossible que cela participe au réchauffement de l’atmosphère. »

03/11/2015 | 3 commentaires
Article précédent : « Alerte Info : Terreur à Paris suite à une série de fusillades au moins 40 morts. »
Article suivant : « Procès en appel de Tony Meilhon à partir de mardi »

Vos commentaires

#1 - Le 04 novembre 2015 à 06h01 par Samzunattitude, Saint-nazaire
Le délit d'opinion est rétabli en France ?

Nous allons donc vers une dictature socialiste !
#2 - Le 05 novembre 2015 à 05h31 par Beber, Saint Brevin Les Pins
Notre audiovisuel public sait pourtant rester magnanime comme pour l'ex directrice de l'INA et ses factures de taxi.
#3 - Le 05 novembre 2015 à 07h47 par Jean-louis Garnier
Le délit d'opinion a été rétabli à partir de 1968 dans notre pays, progressivement et dans la dissimulation comme l'ensemble des dispositions apportées par la plus réussie des révolutions françaises, celle de 1968 !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter