www.media-web.fr

Philippe Poutou NPA en meeting à Saint-Nazaire

Philippe Poutou est venu apporter son soutien à Thierry Brulavoine lors d’une réunion publique à Saint-Nazaire. Il a passé en revue l’ensemble des désaccords avec la gauche et en particulier Notre-Dame-des-Landes.

« Ma première visite en tant que candidat à la présidentielle était à Notre-Dame-des-Landes. Ce projet ne sert qu’à remplir les poches de Vinci. » Il s’étonne de ne plus entendre Cécile Duflot sur le sujet alors qu’elle y était fermement opposée. Pour Thierry Brulavoine ce projet est « incohérent et débile, quand il y aura un tribunal mondial de l’environnement les irresponsables du PS et du PC devront répondre de leurs actes devant les juges. ». « On fait venir des roses par avion alors qu’elles peuvent être produites sur place, il faut resserrer les liens avec les producteurs. »

Pour Philippe Poutou l’élection de Hollande va changer la donne, les syndicats disent déjà « faut pas trop emmerder Hollande » alors que « le camp des opprimés doit relever la tête. »

Thierry Brulavoine fustige la gauche plurielle à Saint-Nazaire. « La majorité municipale vote l’extension du Leclerc Drive. Ces mêmes gens qui se disent de gauche suppriment le droit d’expression des élus qui ont fait 17 % aux élections municipales ». Le NPA se dit pour une « démarcation » grande avec le PS mais va avoir du mal à convaincre et exister s’il n’a pas plus d’élus.
Lorsque l’on aborde les points de convergence entre le front de gauche le PS et le NPA Philippe Poutou explique qu’il y a plein de points communs avec le front de Gauche mais des divergences politiques profondes avec le PS. « Il faut remplacer le secteur bancaire » la population doit exercer un contrôle sur tout avec un objectif « la socialisation des moyens ».

Le NPA présente 366 candidats aux élections législatives, même s’il reconnaît bien volontiers n’avoir aucune chance d’avoir un élu, Philippe Poutou explique que le NPA n’est pas prêt à des compromissions pour avoir des postes, "on va essayer de jouer notre rôle dans la construction d’un mouvement social."

À la question de son ressenti après la Présidentielle, Philippe Poutou ouvrier chez Ford répond volontiers, il parle des réactions de ses collègues et de la population « vous avez bien représenté la France d’en bas » « il est sympathique ce Poutou » « il a permis à la gauche militante d’exister ».

 

Auteur : JBR | 02/06/2012 | 2 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 03 juin 2012 à 09h32 par Jean-Louis garnier
Thierry Brulavoine sait remarquablement rester dans l'actualité depuis qu'il a quitté le conseil municipal de SN pour honorer sa promesse de rotation dans les places d'élus! Doit-on en déduire qu'il va mener à nouveau un rassemblement d’extrême gauche à SN lors de la prochaine municipale?
#2 - Le 12 juin 2012 à 17h49 par Masson, Saint-nazaire
Bas normal qu'il vienne soutenir le candidat coco.

Mais y'a pas de second tour:) Marie O a été réelue dès le 1er tour

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter