www.media-web.fr

Penelope et François Fillon : C’est du pipi de chat

Le monde médiatique s’est jeté sur l’emploi présumé fictif de Penelope Fillon comme la pauvreté sur le monde et sans même prendre le soin de vérifier la réalité des faits. Il fallait bien trouver quelque chose à reprocher au candidat à l’image, d’une grande probité. Personne n’est dupe l’objectif est de se débarrasser du candidat Fillon. C’est la seule chance de la gauche de gagner la présidentielle, par défaut.
François et Penelope Fillon aux universités d'été LR à La Baule
François et Penelope Fillon aux universités d'été LR à La Baule

La première question à se poser, est qui a fourni les informations au Canard Enchainé ? Bruno Retailleau répondait à la question d’un journaliste «  cela ne peut pas venir de notre propre camp » car il ne pouvait pas répondre autre chose. Mais les rivalités entre sarkozystes et fillonistes ne sont pas éteintes, elle se sont même accentuées sur la question des investitures aux élections législatives et en particulier à Paris. Les portes flingues d’un candidat ont du faire leur sale boulot.

L’ancien parti UMP devenu Les Républicains n’a pas changé, ils ne savent pas régler ces questions d’investitures dans l’harmonie. Ce qui crée des querelles internes qui se terminent souvent avec des boules puantes.

Mais le plus surprenant reste l’intervention de la justice dès le lendemain de la parution du Canard Enchainé

Quant à Penelope Fillon elle a effectivement travaillé pour son mari, travailler dans la discrétion signifie souvent travailler avec une plus grande efficacité. Un collaborateur proche de la rédaction a souhaité avoir une précision, sur les activités de François Fillon, il a bien été accueilli au téléphone par Madame Fillon, qui a transmis la demande. Tout le monde a vu Penelope Fillon accompagner son mari aux différentes réunions des Républicains à La Baule. Et quand elle dit qu’elle ne veut pas se mêler des affaires politiques de son mari, elle botte en touche, car elle estime qu’elle n’a pas à commenter l’actualité devant les journalistes. 

Ce qui a le plus choqué l’opinion dans cette histoire, c’est le niveau de rémunération, au moment ou beaucoup de gens vivent sous le seuil de pauvreté. Il faut néanmoins relativiser. On rappellera que Penelope Fillon est avocate de formation. Elle a en fait  reçu le salaire lié à sa qualification, quoi d’anormal ? Les avocats d’entreprise en France, ont un salaire moyen de 6 500 euros brut par mois. Quant à l’accusation de détournement d’argent public, en droit elle ne tient pas. Avant 2013, les députés recevaient une enveloppe de  9138 € par mois pour rémunérer les collaborateurs. Après l’argent ils en disposaient à leur guise, c’était de l’argent privé qui n’était plus de l’argent public.

Cette affaire devrait probablement déboucher sur un non lieu. Mais le mal est fait dans l’opinion publique, le but étant de couler le candidat LR et de mettre au pouvoir le candidat choisi par le parti des médias. Cette affaire ressemble étrangement à une manipulation.

Auteur : JR | 29/01/2017 | 9 commentaires
Article suivant : « Les chiens de garde enragés contre la démocratie »

Vos commentaires

#1 - Le 30 janvier 2017 à 08h58 par michel bailly, Bouguenais
1)

Bonjour,

NON !!! Ce n'est pas du pipi de chat.
500000€ de rémunération sur une une petite dizaine d'années,à mettre en relation,sur une même durée,avec les gains de cadres (moyens s'entend),les artisans,les commerçants,les patrons de PME/TPE,les salariés du privé, les agriculteurs et ... les fonctionnaires (police, santé, enseignants),entre autres.
Ne faisons pas le procès de Mr et Mme Fillon,il n'y a pas lieu puisque c'est légal,mais ...
OUI !!! Dire que c'est choquant au regard des sommes versées avec l'argent public,nous pouvons le faire avec des termes appropriés puisque c'est légal.
Quant à la séquence pathos d'un 1/4 d'heure en début de meeting le 29 Janvier à La Villette,consacrée à cette affaire,elle nous a,certes,émue pas plus du 1/4 d'heure à suivre.
Comment ne pas penser,tout de même,à une mise en scène pour faire passer Mr et Mme Fillon comme les victimes de journalistes. Ces derniers se sont nourris d'infos fournies par on ne sait qui,même si certaines sont tracées sans équivoque.
SURTOUT !!! Cette affaire,qui déclenche une enquête judiciaire,préliminaire,nous ouvre les yeux sur l'omnipotence des collaborateurs d'élus. Trop nombreux à temps pleins,à temps partiels,pour beaucoup sans formation,ils envahissent les couloirs de nos collectivités locales(mairies,conseils,départementaux, régionaux + les parlements),les instances dirigeantes de nos partis politiques. Concernant ces derniers,ils effacent peu à peu l'action des militants,les messages portés au nom des valeurs que ceux-ci (les militants défendent),car seuls,ils disposent de la vérité et la dispensent en qualité de professionnels de la politique.
Que dire de ces collaborateurs d'élus, payés avec l'argent public,qui exercent des activités de conseil sous couvert d'auto-entreprenariat,pour certains,de sociétés de renom pour d'autres et livrent ainsi ces conseils aux partis.

A suivre ...
Michel Bailly
#2 - Le 30 janvier 2017 à 09h48 par michel bailly, Bouguenais
2)
A suivre ...

En Loire-Atlantique,12 parlementaires de base exercent avec combien de collaborateurs ?
3 autres sont pour l'un,vice-président de l'Assemblée,un autre, président de commission,et pour une autre questeur toujours à l'Assemblée pour ces derniers.
Ces derniers,au regard de leurs fonctions respectives,disposent certainement de personnels supplémentaires.
Combien de collaborateurs d'élus pour ces parlementaires dans notre département ?

En Mars 2015, le Conseil départemental a renouvelé son assemblée en obligeant les électeurs à voter pour 2 élus/canton.
Ni une,ni deux,le nombre de collaborateurs a augmenté,y compris pour le groupe d'opposition qui a vu sa tâche s'amplifier.
Un groupe d'opposition,aux fonctions limitées,dans un conseil départemental dont les compétences sont amoindries par la réalité du fait métropolitain,et la loi NOtre qui oblige les transferts de celles-ci vers la métropole et la région.
Combien de collaborateurs d'élus pour les conseillers départementaux en Loire-Atlantique ?

En Décembre 2015, une nouvelle équipe se met en place à la région.
Combien de collaborateurs d'élus recrutés au nom d'amitiés,combien d'entre eux promus,combien de transférés d'autres collectivités à considérer comme une autre forme de promotion ?

En Mars 2014,des nouvelles équipes municipales sont arrivées.
Combien de collaborateurs d'élus recrutés par des Maires,soit comme simple collaborateur, ou comme Directeur de Cabinet qui implique mécaniquement un cabinet composé de collaborateurs à recruter.
Bien au courant que je suis à Bouguenais.
Jamais,cette commune de moins de 20 000 habitants n'avait connu la présence d'un collaborateur du maire avant 2014.

En 2017, année de la mise en place des nouvelles intercommunalités, à combien va se chiffrer le nombre de collaborateurs d'élus.

A suivre ...

Michel Bailly
#3 - Le 30 janvier 2017 à 10h27 par michel bailly, Bouguenais
3)

A suivre ... (c'est la fin)

Cette affaire impliquant Mr et Mme Fillon met en avant les travers d'un microcosme qui ne pratique que l'entre soi.
Au lieu de faire un procès qui n'a pas lieu d'être conformément à la loi, à ce couple, obligeons les candidats à la présidentielle,à nous proposer une vraie réforme de l'appareil et de ses pratiques.

Moins de parlementaires.
Moins de conseillers départementaux, pire pour ces derniers ... à certains endroits les supprimer. En Loire-Atlantique, l'axe métropolitain et la région suffisent.
Moins de conseillers municipaux où l'intercommunalité peut faire.
Ce qui aboutira à moins de collaborateurs d'élus payés avec l'argent public.
Ces derniers,qu'on le sache,sont à rémunérer en supplément des fonctionnaires.
A certains endroits, un Directeur des services et ses bataillons de fonctionnaires,une secrétaire efficace, auprès de certains élus,ça devrait le faire.

Attention, tout ce petit monde n'y prend pas garde, enfermé qu'il est dans ses prétentions, pourtant ...

En Novembre 2016, les électeurs de la Droite et du Centre, se sont déplacés à hauteur de +/- 10% d'entre eux pour désigner leur candidat à la fonction suprême.
En Janvier 2017, ceux de la Gauche, encore moins, pour désigner le leur.

Cette forte mobilisation (comme ils disent) prouve le désintérêt des électeurs, non pas pour la politique, mais pour son personnel.

Que penser de la désignation des candidats LR aux élections législatives qui n'en finit pas de provoquer des dégâts ici et là dans toute la France (démissions de présidents de fédérations départementales, coups de pied dans le c... à certains délégués départementaux et autres délégués de circo) ?

Il n'est pas écrit,non (!!!), que nous confions la France aux populistes de tous bords.

Exigeons cette réforme de l'état depuis trop longtemps espérée.

Si ce Pénélopegate pouvait servir à cette réforme, ça pourrait être un mal pour un bien.

Sans prétention.

Michel Bailly
#4 - Le 30 janvier 2017 à 12h49 par rudolphe, Saint Étienne De Montluc
Je précise que les collaborateurs d'élus sont payés 2000 euros nets avec pour 90% un bac + 5 et ne sont pas en CDI. Plus ils vieillissent et plus ils sont en précarité. Regardez l'AFCP, association de collaborateurs de la droite et du centre qui explique bien en quoi consiste ce métier. Je ne parle pas d'emplois liés à des liens familiaux qui ne sont pas un majorité et que je ne connais pas.
#5 - Le 30 janvier 2017 à 16h07 par michel bailly, Bouguenais
De toute évidence, il faut des collaborateurs d'élus avec un statut professionnel digne de ce nom.

Tous les députés, loin de là, n'ont pas signé la charte AFCP pouvant aboutir à un certain statut.

Peut-être considèrent-ils, qu'ils ont trop de de ces collaborateurs autour d'eux, et que les remarques que je formule, les entendent-ils aussi sur le terrain ?

Demandez aux personnes, hormis celles qui entretiennent des liens privilégiés avec leurs élus, qui veulent approcher ceux-ci collaborateurs dépendants ? Ils vous répondront souvent, que quand on a besoin de rien ... on les appelle !!!
Surtout pour ceux qui exercent ailleurs qu'au Parlement, pire pour ceux des oppositions qui font croire ...

Avec un bac+5, ils disposent d'un bagage suffisant, pour certains, pour aller exercer leurs compétences ... à + de 2000€ net/mois dans d'autres milieux.
Il n'y a pas de sots métiers.

Ne croyez pas, rudolphe, que je combats la caste. J'y ai même de bons copains à l'intérieur de celle-ci.

Mon vécu professionnel et "petit élu" pendant quinze ans ainsi que cadre (appellation pompeuse) d'un parti politique pendant vingt ans, avec ses preuves, me permettent ce genre de réflexion.

Bonne semaine.
Cordialement.

Michel Bailly / Citoyen vigilant
Bouguenais
#6 - Le 01 février 2017 à 08h18 par alain dubois, GuÉrande
J'aurais aimé que vous ayez raison, et que l'affaire Fillon soit "du pipi de chat" comme vous dites. il semble que jour après jour, les faits qui s'accumulent ne vous donne pas raison, on verra ces prochains jours, mais il faut se sortir de cette crise. On notera le silence assourdissant des Priou,louvrier, et autres meunier ou pinteSAKP
#7 - Le 01 février 2017 à 10h21 par michel bailly, Bouguenais
Alain Dubois,

Sur votre réflexion, concernant les silences assourdissants, il est un des protagonistes, que vous citez, pour le moins à même d'agir pour rassembler, rassurer les adhérents LR44.
C'est le secrétaire départemental, au nom des obligations de son mandat : l'animation, l'information, la cohésion du parti LR44.
Rien de tout ça ... depuis huit jours. Juste une inquiétude, une peur exprimées, de sa part, dans les journaux, hier, avec un vent de panique ressenti, toujours de sa part relaté par ceux-ci, concernant la désignation du candidat PS à l'élection présidentielle 2017 !!!
Le secrétaire départemental a été nommé en Juin 2012 par Paris ...
Avec des résultats probants, en pleine vague bleue anti Hollande, en 2015 à deux reprises.

LR44 a besoin d'un capitaine pour mener les batailles électorales 2017 et non pas d'un chef d'escadrille d'emmerdements !!!

Nos alliés du Centre se font déborder par les macronages ...
LR en général, LR44, en particulier, doivent renforcer l'action ...
Sinon, comme en 2015 ...
Les militants ne suivent quasiment plus.

ATTENTION !!!!!!

Quant aux élus de la République que vous citez, j'ai fait la campagne électorale de l'un d'eux, devenu 1er vice-président du Conseil régional.
Au nom de mon engagement, fidèle aux valeurs de la Droite et Centre que je défends, en cohérence avec "moi-même" je comprends la discrétion de ceux-ci, qui ne doivent pas faire du bruit au bruit, comme certains parisiens dont le pire de tous ... Bernard Debré.

A vous entendre un jour prochain ?

Michel Bailly
Bouguenais

PS : Ancien élu, ancien délégué de circo (4éme), présent dans l'appareil pendant + de 20 ans. Soutien publique d'Alain Juppé depuis 2015 ... contraint à la démission en 2016 en expliquant les causes de celle-ci dans les colonnes de la pqr.
#8 - Le 02 février 2017 à 08h06 par De Valpo, La Baule
Vous déconner ou quoi ?
C'est Penelope Fillon qui déclare elle même dans un interview en 2007 qu'eele n'a JAMAIS été attachée parlementaire !
#9 - Le 02 février 2017 à 14h22 par michel bailly, Bouguenais
N'en jetez plus !!!

Ce matin, un interwiew en Grande Bretagne paru en 2007 indique ce que vous dites Valpo ... relayé ce soir dans une émission de grande écoute sur France2.

Ce midi, l'enquête est élargie aux enfants aînés de Monsieur et Madame Fillon.
Toujours ce midi, une perquisition est annoncée probable au Sénat.

Ce n'est pas un plan B qu'il faut sortir des tiroirs de la rue de Vaugirard.
C'est le plan ORSEC qu'il faut déployer.
Il n'y a plus le choix, ni le temps.
Alain Juppé, en sa qualité de second à la primaire de la Droite et Centre, doit être la solution pour éteindre un incendie, dont les électeurs de la Droite et du Centre, mais aussi le pays sont prisonniers.
Alain Juppé saura, de plus, annuler, faire taire toutes ambitions personnelles de Macron et Bayrou.

Vite !!!
N'en déplaise aux aux quelques caciques LR44 imbus de fillonnisme.

Michel Bailly

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter