www.media-web.fr

Pen Kiriac face aux vents contraires sur l’éolien offshore

Alors que le projet d’un champ éolien offshore, récemment confirmé par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, fait la quasi-unanimité chez les élus de droite comme de gauche, on ne peut en dire de même pour les associations environnementales. Vent debout, elles dénoncent une aberration économique et écologique. Toutes ? Non. A Piriac-sur-Mer, Pen Kiriac, adhérente à la Fédération Presqu’île Environnement souligne l’intérêt du projet, préférant y être associée plutôt qu’écartée du futur chantier.
JP Barbier président Pen Kiriac
JP Barbier président Pen Kiriac

Si elles se retrouvent sur la majeure partie des enjeux écologiques liés au développement économique, les associations qui composent la Fédération Presqu’île Environnement ne poursuivent pas toutes les mêmes objectifs. Aussi, dans le concert de protestations contre le projet d’usine éolienne au large des côtes du Croisic et sur le banc de Guérande (comme très récemment lors de l’assemblée générale de l’association des résidents secondaires de La Baule – voir sur :http://www.labaule-infos.net/le-grsb-s-en-va-t-en-guerre-23-43-535.html), la posture adoptée par Pen Kiriac et son président, Jean-Pierre Barbier, a le mérite de poser un débat contradictoire chez les associatifs.
Sachant le sujet sensible, Jean-Pierre Barbier a tenu à modérer l’attitude de Pen Kiriac, lors de son assemblée générale, la semaine passée. « Nous avons eu une longue discussion au sein de l’association. En fait, nous ne sommes ni pour, ni contre. Mais il faut bien reconnaître que la totalité des élus et les industriels nazairiens y sont favorables. Aussi, nous avons rencontré plusieurs entreprises, dans le cadre de l’appel d’offres pour l’obtention du marché. Nous voulons être associés pour veiller à ce que l’environnement marin soit bien pris en compte », explique-t-il. Une prise de position qui a déjà suscité de nombreuses réactions, le président préférant insister sur les retours positifs : « Yves Météreau, le maire de La Baule et président de Cap Atlantique, nous a écrit pour saluer notre attitude constructive ».
Piriac-sur-Mer fait partie des 12 communes littorales d’où seront visibles les éoliennes. Elles formeront un bandeau d’environ 10 centimètres. Mais dans la « petite cité de caractère », on semble s’en accommoder. Pour Pen Kiriac, les enjeux sont ailleurs : « C’est un sujet fort en matière d’environnement. Le chantier sera extrêmement prédateur du milieu marin en période de construction. Mais ensuite, et c’est là que nous insistons puisque nous avons connaissance des exemples nordiques, ce sera un atout pour l’environnement marin puisque le champ éolien permet le développement de la faune sous-marine et de la ressource haliotique ».
En dissipant dans un premier temps les craintes concernant la filière pêche, Jean-Pierre Barbier met aussi en avant les intérêts économiques. « Il y aura 7 à 800 mètres  d’écart entre les mâts. Il n’y aura donc pas de problème pour les bateaux de pêche, et même ceux qui posent des casiers y trouveront de nouvelles sources. Pour ce qui est des chalutiers, le problème ne se pose pas puisqu’il n’y a pas ce type de pêche dans ce secteur », indique-t-il. Le président de Pen Kiriac ajoute : « Il faut développer nos énergies renouvelables. C’est essentiel. De plus, la commune de Piriac touchera des fonds dans le cadre de la fiscalité. Les 12 communes concernées se partageront un million d’euros par an. Un autre million viendra soutenir les pêcheurs et permettra le financement de projets environnementaux ».
Au sein de l’association, ces prises de positions ne rencontrent presque plus d’oppositions. Pen Kiriac devra néanmoins faire preuve de beaucoup de diplomatie envers ses homologues de la Fédération Presqu’île Environnement, car sa politique est désormais clairement définie : « Se rapprocher des élus et des collectivités pour adopter une attitude plus créative que défensive ».

Auteur : YD | 15/08/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Opération paille : le premier convoi est arrivé »
Article suivant : « Ras le biniou ? »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter