www.media-web.fr

Pas de toque pour « la démocratie revisitée à la sauce Boutin Cahuzac »

Entre Christine Boutin qui souhaitait que François Hollande retire la loi sur le mariage pour tous et Jérôme Cahuzac qui pense à se représenter pour récupérer un mandat de député tout frais, quelle idée avons-nous de la République et de la démocratie ?

Les émissions de cuisine font un tabac particulièrement depuis quelques années mais les plus à la mode sont celles qui « revisitent » les recettes, faire un Paris-Brest salé, un gâteau d'anniversaire avec des légumes les plus improbables (brocolis par exemple) pour tromper les gamins et leur montrer que finalement, les légumes ce n'est pas si mauvais quand la préparation est professionnelle.
Plus la cuisine devient spectacle et compétition, plus les audiences grimpent, d'ailleurs ce ne sont plus des recettes qui sont proposées ce sont des « défis ».

Pour la politique, c'est un peu pareil : prenons deux ministres, députés, compétents en tout cas expérimentés, suivant l'idée qu'on s'en fait. Des « chefs professionnels », ils sont « étoilés », ont travaillé dans les plus beaux établissements, « Assemblée » « Ministères ». Ils ont chacun leur plat « signature ». Christine Boutin c'est plutôt « Famille façon Vatican avec chiffonnade de voiles de mariées, noeuds papillon et cheveux d'anges, à la confiture de bonnes intentions» et Jérôme Cahuzac « Morales de budgets aux oignons dorés paille des Vertus, sur fonds de salades fraîches, en toute vérité ».

Dans le grand concours de la politique « revisitée », Christine Boutin n'a pas accepté le règlement. « Tu es seconde, lui a-t-on expliqué, les deux jury Parlement et Sénat ont décidé que la brigade à laquelle tu appartiens avait présenté, un service des plus animés avec Frigide Barjot, mais tu es restée sur du traditionnel, ton courage à protéger les vieilles recettes n'a pas suffi, le jury a préféré la présentation innovante de Christiane Taubira qui a semblé plus actuelle, avec un éventail de saveurs plus ouvert ». Christine Boutin en appelait au public et à la production, et souhaitait l'annulation de la compétition dès la fin de la première manche.

Pour Jérôme Cahuzac, dans son plat signature il n'a pas utilisé des budgets frais, mais congelés en Suisse et retravaillés avec des épices interdites venant de Singapour et qu'il avait cachées sous son tablier. Tricherie donc. Les naïfs pensaient qu'il aurait dû être exclu du concours, à vie. Pourtant il revient, se représente. Lui qui a menti devant le parlement et l'a publiquement reconnu demande au peuple de l'élire, de confirmer qu'il veut d'un menteur et d'un tricheur comme représentant.

N'est-ce pas une faute, et plus qu'une faute, qu'un député, qu'un ministre dise quand le parlement a voté mais j'attends que «le président retire le texte » et un autre  «j'ai ma part d'ombre», puis «je vous représenterai, et votez pour moi »?

Comment définir ces actes ? Forfaitures ? « Autrefois, tout crime commis par un fonctionnaire public dans l'exercice de ses fonctions. (Le nouveau Code pénal a supprimé cette incrimination, la qualité de fonctionnaire, d'agent public ou de personne investie d'une mission de service public entrant dans la définition de certaines infractions ou en constituant une circonstance aggravante.) ou Violation du serment de foi prêté par le vassal à son seigneur » indique le Larousse. Ce mot a un peu vieilli mais : nier la valeur du vote du parlement, quand on est député, n'est-ce pas nier le serment implicite qui lie le député au peuple ? Bien sûr « vassal et seigneur » sonnent mal avec République mais le sens de la loyauté comme ciment de la relation reste. Quant à la mission de service public, les infractions et les circonstances aggravantes, ne sont-elles pas bien présentes pour Jérôme Cahuzac ?

Pendant ce temps-là Vincent Peillon, ministre va réintroduire les cours de morale à l'école primaire, l'école de la République. Nous voilà rassurés.
 

18/05/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Le dernier métro du vendredi »
Article suivant : « Équitation : Le Grand Prix pour finir en beauté à la Baule »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter