www.media-web.fr

Parc éolien en mer : Les opposants ne désarment pas mais risquent d’être déboutés

La Cour Administrative de Nantes, si elle suit le rapporteur public, ce qui est souvent le cas, devrait débouter les associations Prosimar et GRSB. De son côté Nicolas Hulot dans une interview au journal Ouest France a estimé qu’Il fallait "simplifier les procédures d’appels d’offres et raccourcir les temps de contentieux."
Simulation visuelle de la pointe de Chemoulin
Simulation visuelle de la pointe de Chemoulin

Les opposants au Parc éolien en mer PROSIMAR (Pornichet) et GRSB (La Baule) ont fait un recours devant la 5ème chambre de la Cour Administrative d’Appel de Nantes, contre le jugement rendu le 9 juillet dernier par le Tribunal Administratif de Nantes concernant le demande d’annulation de la décision du Ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministre de l'industrie par laquelle ils ont, à l'issue de la procédure d'appel d'offres, attribué à la société Eolien maritime France (Consortium EDF EN), l'exploitation du Parc éolien en mer du Banc de Guérande d'une capacité de 480 MW localisé sur le domaine public maritime, au large de la Presqu’ile Guérandaise et de Saint-Nazaire, ainsi que l'arrêté ministériel du 18 avril 2012.

Le rapporteur public, dont les avis sont souvent suivis par les juges, a en effet estimé que les 2 associations en question n’étaient pas en droit de pouvoir contester l’autorisation d’exploitation du projet.

Nicolas Hulot : « On ne peut pas être contre tout »

« Je suis conscient que certains citoyens s’interrogent sur l’impact des énergies renouvelables. Mais on ne peut pas être contre tout, il y a une urgence réelle à avancer maintenant de façon constructive. Rien ne se fera contre les Français mais il faut voir que toutes ces mesures participent de l’avenir de la planète. Je souhaite que les citoyens s’emparent de cet élan. Ce sujet ne doit pas diviser mais au contraire rassembler. On a tout à y gagner. En termes de santé, de coût financier et de lutte contre le chômage. Il y a un gisement d’emplois considérable dans toutes ces technologies vertes. » 

La concertation sur le parc éolien de Saint-Nazaire, Pornichet, La Baule, Le Croisic, La Turballe

18/07/2017 | 0 commentaire
Article précédent : « Parc éolien du banc de Guérande Prosimar et GRSB déboutés par la cour d’appel »
Article suivant : « Eolien offshore : Plainte des opposants à la commission européenne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter