www.media-web.fr

Parc éolien du banc de Guérande : Les travaux peuvent commencer

Le Conseil d’Etat a rejeté les ultimes recours des associations opposées au projet.
Simulation de la vue des éoliennes de la pointe de Penchateau
Simulation de la vue des éoliennes de la pointe de Penchateau

Le groupement des résidents pour la sauvegarde environnementale de La Baule GRSB, l’association pour la Protection du site et de l’environnement de Saite-Marguerite Prosimar, l’association pour la protection et l’embellissement du site de Penchâteau et de la côte sauvage du Pouliguen Aspen, ces 3 associations ont perdu devant la justice sur les recours engagés contre ce projet.

80 éoliennes vont pouvoir être installées sur le Banc de Guérande à plus de 12 kilomètres de la côte.

Une éolienne de nouvelle génération

 L’éolienne Haliade a été spécialement développée pour être installée en mer. D’une puissance de 6 MW, elle est actuellement l’une des éoliennes les plus puissantes au monde. L’utilisation d’une éolienne de grande puissance permet d’en réduire le nombre tout en conservant une puissance globale élevée pour le parc éolien.

A titre de comparaison, la puissance moyenne des éoliennes installées en mer en Europe en 2016 était de 4.8 MW.

 

Le site du projet : http://parc-eolien-en-mer-de-saint-nazaire.fr/le-parc-eolien-en-mer/presentation-projet/

Implantation des 80 éoliennes
Implantation des 80 éoliennes
27/10/2017 | 4 commentaires
Article suivant : « Eolien en mer : Prosimar et le collectif de Défense de La Mer reviennent sur la décision de la Cour Administrative d’Appel »

Vos commentaires

#1 - Le 27 octobre 2017 à 18h42 par Lemere
Bon, ça c'est fait.

Allez , si NDDL ne voit pas le jour avec avis defavorable en décembre, 2017 aura été une bonne année pour l'environnement local.
#2 - Le 27 octobre 2017 à 23h06 par Collas, St Prouant
Comment peut-on croire que 'éolien terrestre ou côtier va sauver notre énergie, il suffit de regarder la production éolienne en direct sur le site officiel de rte-france... les fonds marins, sa faune et sa flore vont souffrir avec les machines plantées dans le sous sol et les tranchées pour les câbles 225 000 volts qui vont transporter la production électrique vers Prinqiau via la plage de la Courance...La mer c'est de l'énergie permanente contrairement au vent aléatoire...J'ai toujours dit NON avant le débat et les enquêtes publiques... on va bientôt SUBIR ce chantier, voir la pénétrante qui va permettre de transporter le matériel de Guérande vers le Port de la Turballe qui va être transformé en Port éolien...
#3 - Le 29 octobre 2017 à 01h15 par Lemere
Le probleme avec vous Collas, c'est que vous deviez , faute d'arguments solides, développer des inepties. Pour preuve vous critiquer l'eolien a cause de ses cables, mais vous vantez l'hydrolien ........qui aurait besoin des mêmes cables !
#4 - Le 30 octobre 2017 à 14h55 par Goéland têtu, Pornichet
Mais non !!!

J'apprends dans Le Marin du 26 octobre que Prosimar a fait un deuxième pourvoi !!!

Il n'y a plus rien à faire pour Pornichet hors saison estivale ???

Une proposition : ils abandonnent et on se met au travail, ou bien ... j'aurais trouvé plus têtu que moi !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter