www.media-web.fr

Nouvelle canalisation entre Campbon et Trignac

Un geste naturel que d’ouvrir son robinet pour que coule de l’eau potable. Le Nord-Ouest de la Loire-Atlantique compte le plus grand nombre d’habitants du département. Il a donc des besoins en eau potable très importants et qui nécessitent un réseau qui tient le coup.

Les prévisions estiment le besoin en eau potable pour le bassin  Saint-Nazaire/La Baule à l'horizon 2020-2025, entre 26 et 29 millions de m3/an, avec des pics de consommation allant jusqu'à 110 000 m3/j en jour de pointe. Il est donc essentiel pour les habitants que le réseau soit sécurisé. La canalisation entre Nantes et Saint-Nazaire date de 1955. Une nouvelle liaison doit être construite entre la station de stockage et de surpression de La Contrie (à Nantes) et le Truchat à La Baule, passant par le réservoir de La Plaudière à Campbon.

Les agents d’exploitation viennent de terminer la sécurisation et le renforcement du réseau sur les premiers kilomètres qui relient Campbon à Trignac. Ils travaillent maintenant sur les 24 km qui relient la nouvelle station de pompage de Vigneux-de-Bretagne aux installations de Campbon. En 2017, ils se concentreront sur la construction des 10 derniers kilomètres permettant d’acheminer l’eau jusqu’à La Baule.

Financements

Un chantier d’une telle envergure a un coût. Il touche plus de 190 000 habitants sur le territoire. Les opérations sont estimées à 60.800.000€, réparties entre Nantes Métropole (7.508.000€), la CARENE (42.505.000€) et Cap Atlantique (10.787.000€).

Auteur : Y.P | 16/02/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Les violences intrafamiliales en Loire-Atlantique »
Article suivant : « André Trillard joue la transparence sur l’utilisation de la réserve parlementaire »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : 0609309562  |   Nous contacter