www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes: rapport de la commission de dialogue le 9 ou le 10 avril

Le rapport de la commission de dialogue sur le dossier controversé de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, sera remis au Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 9 ou le 10 avril, a indiqué le président de cette commision, Claude Chéreau, dans un entretien à Presse-Océan vendredi.
Claude Chéreau
Claude Chéreau

"La remise du rapport pourrait intervenir le mardi 9 ou le mercredi 10 avril", déclare M. Chéreau, une date qui devrait être précisée vendredi soir lors de la publication de l'agenda du Premier ministre.
Sur le fond de son rapport, réitérant des propos tenus à la mi-mars, M. Chéreau indique qu'il n'a "aucun doute sur la pertinence du projet".
"J'ai des doutes sur la pertinence de certains arguments. Mais je suis convaincu de la nécessité de construire un nouvel aéroport à Nantes tout de suite ou dans cinq ans", a-t-il précisé.
"Pour l'heure, nous ne constatons pas une situation de saturation de l'aéroport de Nantes Atlantique. Mais la saturation peut être effective dans cinq ans, ou dix ans", a-t-il ajouté. "Or on ne construit pas un aéroport en 5 minutes. Il faut s'y prendre à l'avance".
"Je réserve la primeur de nos conclusions au Premier ministre", ajoute-t-il enfin, interrogé sur la teneur de ses propositions (éventuel moratoire ou étude complémentaire).
"On nous a demandé d'étudier un dossier, pas de prévoir une stratégie", souligne-t-il.
La commission de dialogue a été créée fin novembre 2012 après plusieurs opérations d'expulsions sur le site de Notre-Dame-des-Landes, occupé par des opposants à cet aéroport qui doit remplacer celui de Nantes en 2017.
Les entretiens -- une centaine --, entamés mi-décembre, ont duré jusqu'à la mi-mars.

Auteur : source afp | 05/04/2013 | 7 commentaires
Article précédent : « Annick Le Ridant reçue par Nicolas Sarkozy »
Article suivant : « Les pompiers de Loire-Atlantique sont en colère »

Vos commentaires

#1 - Le 05 avril 2013 à 17h19 par deniel, IssÉ
je suis favorable au transfert
pour éviter le vol à très basse altitude
d'avions de plus en plus nombreux
et gros
#2 - Le 05 avril 2013 à 20h27 par Nelson, Saint Nazaire
Enfin, nous allons pouvoir dégager tous les ministricules indignés en peau de fesse de nos contrées et pouvoir vaquer à la construction de notre avenir démocratique et républicain en les envoyant en ergastule. J'ai devant mon bureau sur le mur, cette affiche "ARMIS ET LEGITIBUS souligné "IR".
#3 - Le 05 avril 2013 à 22h26 par gattepaille jeanpierre, Quilly
c'est drole ,il n'y a pas saturation pour l'instant mais d'ici cinq ans !!!! mais c'est ce qu'on entendais déja il y a !!!!40ans !!!!!!
#4 - Le 06 avril 2013 à 17h03 par no pasaran
Suffit d'aller sur ce site : http://www.flightradar24.com/
pour ce rendre compte quel l’aéroport de Nantes est saturé.
Y'en a qui ont honte de rien.
#5 - Le 07 avril 2013 à 07h48 par Joseph, La Chapelle Sur Erdre
Un aéroport ça prend de la place et ça génère du bruit. Donc le bon sens veut qu'on l'implante là où il y a la plus faible densité de population et là où le terrain est le moins cher et utiliser le terrain libéré pour densifier l'habitat.

Mais l'intérêt du nouvel aéroport est limité vu que:
-l'on n'a pas anticipé l'avenir d'airbus et que l'on va conserver pour celui-ci une grande partie de chateau-bougon
-l'on n'a pas construit des moyens efficaces pour desservir NDDL. Faute de ces moyens il y fort à craindre que la fréquentation du nouvel équipement soit plus faible que celle de chateau-bougon.......
#6 - Le 07 avril 2013 à 11h52 par Jean-Louis Garnier
Joseph,
1) Toute la production d’Airbus Nantes peut prendre le camion et le bateau pour se rendre à l'aéroport de Saint-Nazaire Montoir;
2) le seul moyen efficace de desserte est l'automobile y inclus taxi, petites navettes et bus du fait de l'omnidirectionnalité des origines et des destinations des voyageurs; en dehors des habitants du sud (et encore partiellement) et de l'est de Nantes, aucune personne censée va aller au centre Nantes pour repartir sur l'aéroport ! Sans parler des heures où arrivés au terminus du fabulé transport ferroviaire il faudra attendre un taxi.
#7 - Le 10 avril 2013 à 18h52 par GUERIN, Nantes
Les autochtones perçoivent des indemnités du conseil général qui loue leurs terres. Ils ont intérêt à ce que cela dure le plus longtemps possible. Leur refus de voir la construction d'un aéroport est une question d'argent avant tout.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter