www.media-web.fr

Notre Dame des-Landes: Placé (EELV) dit son"espoir" de voir le projet stoppé

Jean-Vincent Placé (EELV) a fait part dimanche de son "espoir" de voir le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes stoppé, attendant de Jean-Marc Ayrault, auquel il a rendu un hommage appuyé, qu'il trouve une "bonne solution politique" à ce sujet.
Jean-Vincent Placé (EELV)
Jean-Vincent Placé (EELV)

 "J'ai bon espoir que Jean-Marc Ayrault trouve une bonne solution politique sur ce dossier", a dit le chef du groupe écologiste au Sénat sur Forum Radio J.
   Cette solution serait-elle de stopper le projet? "Oui, j'ai cet espoir-là", a répondu le sénateur.
   La question de ce projet d'aéroport, près de Nantes, dans lequel s'est beaucoup investi le Premier ministre mais qui se heurte à l'opposition déterminée notamment des écologistes, n'est pas réglée, a poursuivi néanmoins Jean-Vincent Placé. Mais, a-t-il relevé, "on a su, après les manifestations et les discussions, avoir une position de dialogue (...) qui a indiqué qu'il fallait compléter ce dossier sur le sujet des zones humides, sur le sujet de la directive eau..."
   Le sénateur a salué au passage de façon marquée le Premier ministre: "Heureusement qu'il est là, parce que, au  final, dans tout ce marasme, j'en vois un qui tient un peu la barre, et c'est Jean-Marc Ayrault".
   "C'est un homme courageux et honnête, et ça ne peut pas  faire de mal en cette période", a-t-il ajouté.
   Et si le projet de Notre-Dame-des-Landes allait malgré tout de l'avant? "Je ne pense pas un seul instant que le pire soit toujours certain", a répliqué Jean-Vincent Placé.
   Le sénateur a enfin exprimé ses inquiétudes devant la situation actuelle: "C'est pas seulement avec la transparence et la lutte contre la corruption qu'on va y arriver (...), mais c'est la question de la politique économique et sociale", a-t-il dit.
   Marine "Le Pen en tête aux européennes, c'est possible, et j'ai même j'ai l'impression que c'est probable",  a-t-il lancé.

15/04/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame- des-Landes: évaluation du retard des travaux en juin »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : le problème de la compensation écologique »

Vos commentaires

#1 - Le 16 avril 2013 à 11h51 par Nicki
Monsieur Placé,
J'habite à côté de NDDL. Dans la région,nous avons beaucoup de mal à soutenir J-M Ayrault et son gouvernement qui envoient des gendarmes mobiles sur les manifestants au lieu d'entrer en négociations.
Ne comptez-pas sur nous pour les prochaines élections. On s'est déjà fait avoir une fois, merci.
Bien à vous,
Nicki Story (Mme)

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter