www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Philippe de Villiers demande un nouveau référendum

Dans une lettre ouverte au Président de la République, Philippe de Villiers peu favorable au projet d’aéroport, demande à Emmanuel Macron un nouveau vote en incluant la Vendée. Selon le créateur du Puy-du-Fou, la Vendée a été sciemment tenue à l’écart du premier référendum pour favoriser le « oui ».

Le texte intégral de la lettre au président Macron

27/06/2017 | 8 commentaires
Article précédent : « "La SNCF, collaboratrice de l’Etat Policier" »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Macron et sa promesse de campagne « l’aéroport se fera » »

Vos commentaires

#1 - Le 27 juin 2017 à 23h30 par Lemere
Et bien, on peut avoir des différents avec le personnage, mais pour une fois sa vision est correcte. Dommage qu'il n'ait pas su faire entendre sa voix plus tôt et plus fort.
#2 - Le 28 juin 2017 à 09h44 par Grand Ouest
C'est ce qu'on appelle défendre des intérêts particuliers ( la Vendée, toute proche de Nantes Atlantique) au détriment de l'intérêt général (Le Grand Ouest).
C'est de bonne guerre mais très insuffisant.
#3 - Le 28 juin 2017 à 17h03 par alain dubois, GuÉrande
L'aéroport actuel de Nantes, est idéalement placé, et est loin d'être saturé.
Nous n'avons plus les moyens de nous offrir Notre Dame des landes
Je partage entièrement le oint de vue de Philippe de Villiers
#4 - Le 03 juillet 2017 à 18h07 par Lemere
Et je soutiens l'idee du collectif qui prône une meilleure utilisation de Montoir pour le frtêt, et donc libere NA. Donc pad besoin de NDDL.
Mme Josso peut -elle porter nos messages aux " concialiateurs"?
#5 - Le 12 juillet 2017 à 13h30 par breizh44, Pornichet
@ alain dubois : « L’aéroport actuel est idéalement placé … » : Il génère par sa proximité d’importantes nuisances sonores pour de nombreux habitants de Nantes et pose avec l’axe de sa piste qui pointe sur la tour de Bretagne un risque d’accident majeur (voir incident en 2004). Il génère du trafic supplémentaire important sur un périphérique nantais déjà chroniquement saturé. Pas vraiment idéal.
« … et est loin d'être saturé » : Vous avez pris l’avion a NATL récemment ? Partout dans les terminaux on voit les bricolages pour parer au plus urgent, car on ne peut pas pousser les murs. Certes, la capacité de la piste offre encore du potentiel pour augmenter le nombre d’avions et les nuisances sonores qui vont avec, mais les terminaux n’offrent plus ces marges. Les positions de stationnement pour les avions sont aujourd’hui aussi déjà bien occupées. Il ne sert à rien de faire atterrir plus d’avions si l’on ne peut pas faire débarquer les passagers.
« Nous n’avons plus les moyens… » : Les moyens sont là, ce n’est pas un problème. Ce qui manque c’est la volonté et le courage de certains.
#6 - Le 12 juillet 2017 à 18h18 par alain dubois, GuÉrande
Breizh 44, je crois que le débat est clos, et que nddl ne se fera pas. si vous ne le saviez pas c'est un scoop pour vous
#7 - Le 14 juillet 2017 à 18h10 par Breizh44, Pornichet
Alain Dubois, si le débat est clos je ne vois pas pourquoi vous y participez. Pour moi il sera clos quand une décision définitive et irréversible sera prise. Je prends votre réponse plutôt comme un "ferme ta gu...." déguisé de votre part, sans doute parce que mes arguments vous gênent par leur pertinence.
#8 - Le 28 juillet 2017 à 16h50 par Lemere
@Breizh44

Je veux bien encore débattre, mais il semble que vos points pour NNDL sont depuis longtemps contrés!

Ainsi sur l'etat des lieux et des locaux, c'est parce que le projet NDDL que rien n'a ete fait depuis plus d'une décennie sur NA. Et ce qui a ete fait l'a ete en depit du bon sens.

D'un coté tant mieux, on va pouvoir faire quelque chose de bien, a moindre frais sur l'emplacement actuel, et détruire une partie des locaux sans regrets.

Le plus rageant c'est que depuis 10 ans au moins, les pro NDDL , soutenus ou récupérés par le lobby du BTP sont la cause de l'etat actuel de NA et de son sous-développement!

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter