www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : nouvelle opération des forces de l'ordre

500 gendarmes ont été envoyés pour une nouvelle évacuation de la zoné réoccupée depuis le 17 novembre par les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Ce matin très tôt les opposants à l'aéroport indiquaient que de très nombreuses forces de l'ordre étaient en train de se mettre en place.
C'est vers 7 h qu'elles ont commencé une nouvelle évacuation des lieux.
«Une importante opération est actuellement menée en plusieurs points sur la zone d'implantation de l'aéroport du grand-ouest à Notre-Dame des Landes en Loire-Atlantique», a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet présent sur place.
Les sites concernés sont Le Rosier, La Lande de Rohanne et la Châtaigneraie, des pelleteuses et autres engins de chantiers ont été acheminés pour dégager les barrages.
«L'objectif est de permettre à Aéroport du Grand-Ouest de prendre ou reprendre possession des lieux et d'engager immédiatement des travaux de déconstruction des squats, partout où cela sera légalement possible», ajoute Pierre-Henry Brandet.
Le Ministère de l'Intérieur affiche ainsi sa « détermination à faire respecter la loi et les décisions de justice, de prévenir les troubles à l'ordre public, et d'empêcher l'installation d'un camp pouvant servir de base de soutien aux opposants les plus radicaux, pour mener des actes de sabotage et des actions violentes sur le chantier de l'aéroport».
De leur côté les opposants appellent à un rassemblement ce matin.
 

Auteur : AFP | 23/11/2012 | 1 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : "pas de dialogue sans retrait des forces de police" »
Article suivant : « CFE : la CARENE fait savoir qu'elle n'a pas modifié la base minimum »

Vos commentaires

#1 - Le 23 novembre 2012 à 11h59 par yt75
Ne pas oublier que ce projet est surtout une aberration économique (enfin pas pour Vinci certes) :
Le trafic aérien va --baisser-- dans les années à venir(déjà plus ou moins le cas).

Et ceci pour des raisons très banales : la crise actuelle est avant tout un monstrueux choc pétrolier, celui du pic (maximum de flux, de débit), de production mondiale de pétrole.

http://iiscn.wordpress.com/2011/05/06/bataille-et-lenergie/

Et on ne peut pas dire qu'Hollande/Ayrault n'étaient pas prévenus sur la mobilisation, voir la lettre de Warin, énarque de la même promo que Hollande et ancien directeur à la Caisse des Dépôts et Consignations à ce sujet.

Si au moins cet affaire pouvait être un révélateur dans la prise de conscience que nous sommes à/autour du pic mondial de production de pétrole, ce serait pas mal.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter