www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Manuel Valls souhaite le référendum avant l’été

Avec le référendum sur Notre-Dame-des-Landes, François Hollande en appelle au peuple pour en finir avec un dossier qui s’éternise. Resta à fixer le périmètre de la consultation.
Oui ou Non à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes
Oui ou Non à l'aéroport Notre-Dame-des-Landes

Matignon a indiqué hier que le référendum sera défini à l’initiative des collectivités locales en ajoutant que cela pourrait correspondre au département de la Loire-Atlantique.  Alors que beaucoup de voix s’élèvent pour une consultation sur le territoire des deux régions Bretagne et Pays de la Loire, Bruno Retailleau a indiqué hier qu’il refusait de l’organiser « c’est un enfumage pour enterrer le projet » Les régions Bretagne et Pays de la Loire participant au financement de l’aéroport, on ne voit pas comment leurs habitants ne pourraient pas donner leur avis.

Reste que l’organisation de ce référendum pose un problème juridique sur la légitimité du scrutin. La loi précise qu’un référendum local ne peut porter que sur une matière qui relève de la compétence de la commune ou du département. L’aéroport étant un projet de l’état, le résultat pourrait être invalidé. 

Les réactions sont multiples : Françoise Verchère, ex conseillère générale Front de gauche, la juge «faussement démocratique», craignant que le vote ne se résume à un «pour ou contre les zadistes."

Génération Ecologie demande « un périmètre de participation au référendum incluant Bretagne et Pays de la Loire ainsi que la présentation des différents scénarios aux citoyens, notamment celui de la réorganisation de l’aéroport actuel."

Un sondage Odoxa pour Paris Match  révèle que 58% des Français seraient opposés au projet de construction de l’aéroport. Sondage réalisé sur un échantillonnage de 983 personnes après l’intervention télévisée du Président Hollande. 

Le sondage révèle également que 56% des sympathisants de droite sont contre le projet. 52% des sympathisants de gauche y sont favorable, 68% des sympathisants d’extrême gauche sont contre, ainsi que 80% des sympathisants EELV. 

Les socialistes, favorables au projet, ont conscience que le résultat pourrait être inversé sur le seul périmètre  de la Loire-Atlantique, d’où la suggestion du premier ministre.

Auteur : JR | 13/02/2016 | 1 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : La polémique stupide sur le référendum »
Article suivant : « François Hollande : Un référendum pour ou contre Notre-Dame-des-Landes »

Vos commentaires

#1 - Le 16 février 2016 à 17h04 par Enfin
Il faut bien sortir de la situation actuelle. On peut attendre 2017, un nouveau président(e) qui aura (peut-être) le courage de prendre une décision. Mais elle ne satisfera que le parti ( des oui ou des non) qui se verra conforter par le choix d'une personne. Là au moins, le choix reposera sur plus d'une personne!

Aux défendeurs du pour ou du contre, de faire (re)-valoir leurs arguments. On verra qui seront les plus motivés et les plus motivants.

Au soir du résultat ( 1 tour), tout le monde pourra se féliciter , car la dméocratie aura parlée, et un cas de jurisprudence sera né et applicable sur des projets d'envergure. On évitera ainsi à l'avenir, de longues procédures, suivies d'incidents, d'accidents , des bléssés ou des morts.
Mourir pour des idées d'accord, mais de mort lente.
Les Zadistes en cas de victoire du NON pourraient bien sûr rester sur place, mais pourquoi? Et en cas de victoire du OUI, ils pourront quitter la zone la tête haute, pour avoir fait avancer la démocratie directe.

Mon avis, mon pronostic ? Je le garde pour moi, mais je sais depuis longtemps quelle enveloppe je mettrai dans l'urne.
L'heure n'est plus à l'invective, mais à la persuasion. Et de ce coté là, un parti à un peu plus d'avance sur l'autre.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter