www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : les ZADistes écrivent au préfet

Après la manifestation de samedi à Nantes, les ZADistes* rappellent leurs positions dans une lettre ouverte au préfet, signant "Black Ploucs", ils réaffirment leur détermination mais ne désavouent pas l'ultraviolence des "Black blocs".

"Cher Christian,

Vous avez déclaré hier, « L’opposition institutionnelle à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes doit cesser d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ». Il nous serait facile de vous reprocher, M. Le Préfet, de vouloir à votre tour briser des vitrines. Mais après la manifestation de samedi, autant l’avouer tout net et cesser enfin de nous cacher : nous sommes bel et bien un mouvement armé.

Nous sommes un mouvement armé de bon sens remuant et d’idées explosives, de palettes et de vis, de pierres parfois - même s’il y a ici plus de boue et de prairies, de carottes et de poireaux, d’humour et de tracteurs, d’objets hétéroclites prêts à former spontanément des barricades et d’un peu d’essence au cas où, d’aiguilles à coudre et de pieds de biche, de courage et de tendresse, de vélos et caravanes, de fermes et cabanes, de masques à gaz ou pas, de pansements pour nos blessés, de cantines collectives et chansons endiablées, de livres, tracts et journaux, d’éoliennes et de radios pirates, de radeaux et rateaux, de binettes,marteaux, pelles et pioches, de liens indestructibles et d’amitiés féroces, de ruses et de boucliers, d’arcs et de flêches pour faire plaisir à Monsieur Auxiette, de salamandres et tritons géants, de bottes et impers, de bombes de peinture et de lances à purin, de baudriers et de cordes, de grappins et de gratins, et d’un nombre toujours plus important de personnes qui ne vous laisseront pas détruire la zad. Vous ne nous ferez pas rendre ces armes. Et vous, M. Le préfet, quand cesserez vous d’être la vitrine légale d’un mouvement armé ? Sincèrement,
Les Black Ploucs"

* ZAD : zone d'aménagement différé ou "Zone à défendre" pour les opposants à Notre-Dame-des-Landes.

25/02/2014 | 3 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : le président de Région demande l'évacuation du site »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Manifestations à Nantes, les premières condamnations tombent »

Vos commentaires

#1 - Le 25 février 2014 à 20h58 par Jean-Louis Garnier
Considérer le préfet comme "la vitrine légale d’un mouvement armé" est rompre avec toute légalité républicaine ! Depuis le début, cette action, comme tout le mouvement écologiste d'ailleurs, est une subversion, un refus de l'organisation politique, judiciaire et administrative du pays, la volonté d'imposer par la force, contre toutes les procédures et garanties démocratiques, ses modes et errements.
Demain, pourquoi pas un coup d'état comme à Kiev ?!
#2 - Le 26 février 2014 à 21h59 par shogun
@Jean Louis Garnier

Pour une fois nous sommes en accord.
Je suis un opposant de l'aéroport
Vous en êtes un des défenseurs.

Mais marre des milices d’extrême gauche qui remettent en cause la légalité Républicaine, Et qui imposent par la terreur le fantasme de la société anarchiste.
De plus quand on connait l'origine des leaders de ces mouvements (Plus bourgeois que prolétaire)
Ont peut se marrer !
#3 - Le 27 février 2014 à 16h21 par Freya, Saint Nazaire
La ZAD, ou le bal ***MODERATEUR*** J'ai dans l'idée que début avril vous pourriez avoir la visite non pas des gentils CRS, mais celle des gendarmes mobile appuyés de quelques blindés légers pour mettre fin à cette zone de non-droit.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter