www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Les opposant réussissent leur "démonstration de vigueur"

Les organisateurs du XVe festival opposés à l'installation d'un nouvel aéroport avaient souhaité un «grand moment de démonstration de vigueur, de détermination et de convivialité». Ils ont réuni environ 15 000 personnes.

Avec le slogan « Chauffe la lutte, pas le climat» les organisateurs avaient choisi à quelques mois de la conférence mondiale sur le climat à Paris, la COP 21 de démontrer « l'incohérence » du projet.

De nombreux autres sujets étaient traités tels que gaz de schistes, TAFTA  transition énergétique, fermes-usines et autres « grands projets inutiles » comme Sivens , la ligne Lyon -Turin, ou les déchets nucléaires et leurs enfouissements.

Devant l'avis du rapporteur public qui appuie sur des « raisons impératives d’intérêt public à l’aménagement d’un nouvel aéroport», et considère qu'il n'y « pas  d'atteintes majeures à l'environnement », ceux d'experts scientifiques qui soulignent  « l’insuffisance et l’inadéquation de la méthode de la compensation » ou pour d'autres « les risques de destruction d’agro-écosystèmes de la région » pourraient ne pas peser lourd dans la décision du tribunal de Nantes qui sera rendue dans moins d'une semaine.
Et les opposant ne se font « guère d’illusions quant à l’issue de l’audience » comme le dit Julien Durand, de l’ ACIPA (Association citoyenne intercommunale de populations concernées par le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes).

« L'orgueil de quelques élus »

Si la décision est défavorable, appel sera fait. Mais les travaux pourraient débuter cet été bien que François Hollande a répété en janvier que le projet ne sera  pas lancé avant l'épuisement des recours comme promis en 2012. Selon l’eurodéputéYannick Jadot (EE-LV) ce serait «une folie politique»,et, « on ne peut imaginer que l’orgueil de quelques élus locaux ait raison face à l’ampleur de la mobilisation nationale. Cela serait surtout dingue juste avant la COP 21 !»

Il reste deux dossiers d’expropriation en appel, d’autres recours pourraient être déposés  concernant des espèces protégées. Le permis de construire pour l’aérogare doit être renouvelé (enquête publique). Les mairies des communes concernées n'ont pas reçu les demandes de déboisement explique encore Julien Durand. Sans compter une procédure d'infraction à Bruxelles.
La guerilla juridique peut encore durer longtemps.

Julien Durand.aurait bien un conseil pour le Président de la République : « officialiser rapidement l’arrêt définitif du projet. Ce qui serait la meilleure décision que pourrait prendre François Hollande, à quelques semaines du lancement de la campagne des élections régionales ».

Détermination
Avec environ 15 000 visiteurs, et en ayant choisi de jouer ce rassemblement sur le mode information , les opposants espéraient  un « grand moment de démonstration de vigueur, de détermination et de convivialité ».
Il faisait beau ce dimanche à Notre-Dame-des-Landes, la convivialité était de la partie de campagne, mais la détermination et la vigueur étaient aussi très présentes. La démonstration est faite que les opposants à l'aéroport ne sont pas près à décoller du site.

En cas de décision du gouvernement de faire évacuer les lieux comme le réclament depuis bien longtemps les pro-aéroport, quelle sera la capacité des opposants à rameuter ? C'est une question qui doit hanter bien des responsables politiques ce soir.
 

12/07/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Notre-dame-des-Landes : « Condamnés à gagner pour l'avenir de la planète» »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Le festival s'annonce riche de rencontres »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter