www.media-web.fr

Notre-Dame-des Landes : Les expulsions de la ZAD ont commencé ce matin

Malgré les mises en garde juridiques, le gouvernement a décidé de passer outre et d’expulser les occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. La presse interdite sur la zone n’a droit qu’aux images de la gendarmerie ou du service presse des Zadistes.
Evacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes  9 avril 2018
Evacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes 9 avril 2018

L’équipe presse de la ZAD précise : « Il est maintenant assez clair qu’ils ne vont pas limiter leur opération "ciblée" à quelques lieux proches de la route, mais qu’ils vont l’étendre beaucoup plus. Ils annoncent 40 lieux expulsés, c’est énorme. il semble même qu’ils envisagent éventuellement de tout expulser sauf les maisons en dur et que ce soit encore en débat entre la préfecture et les commandants de gendarmerie On a besoin de soutien absolument pour limiter l’ampleur de l’opération et sa légitimité. »

Les gendarmes ont lancé les premières sommations « Première sommation, dernière sommation, on va faire usage de la force »  sous un déluge de gaz lacrymogènes. Alors que vingt tracteurs sont garés aux Fosses Noires  à 100 mètres des forces de l’ordre.

De nombreux tracteurs arrivent en renfort de toute la région.

Le ministre Gérard Collomb, a indiqué sur Europe 1 qu'une "quarantaine d'+édifices+ doivent être démantelés".  Et qu’ils vont déloger une centaine de personnes.

Auteur : MJ | 09/04/2018 | 4 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Le gouvernement a préféré la force à la transaction »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Sous la menace des expulsions, les avocats des habitants écrivent de nouveau au Premier Ministre. »

Vos commentaires

#1 - Le 09 avril 2018 à 17h56 par Df
Il est temps!
#2 - Le 09 avril 2018 à 20h47 par Lemere
@Df

En quoi est-il temps?
L'aéroport est abandonné , ces terrains n'ont pas d'avenir dessiné, et on rajoute à la gabegie des précédents gouvernements, celle de l'actuelle, qui dépense une fortune ( votre, notre argent) pour degager quelques planches et cabanes qui ne gênent que des personnes comme vous.

Sans compter qu'il ( le gouvernement ) fait monter la pression, qui était bien retombée, même du côté des pro aéroports, qu'on entend plus.

En ces temps de manifestations diverses, pas sur que cela fut bien nécessaire .

L'avenir proche nous le dira.
#3 - Le 10 avril 2018 à 13h50 par Df
@Lemerre,
Cessez vos éternelles remarques de mauvaise foi.
Bien sûr que ces terrains peuvent avoir un avenir, c’était même ce que prétendaient avant les opposants.
Par ailleurs ces terrains appartiennent à l’état ou aux collectivités, donc payés par nos impôts (du moins pour les rares français qui en paient), au nom de quoi pourrions-nous accepter qu’une minorité se les approprient?
Quand au coût de l’évacuation, il est le résultat de deux situations :
-une reculade et un manque de courage du gouvernement précédent qui n’est pas intervenu plus tôt à un moment où il y avait moins de zaddistes et de constructions illégales
-d’ultimes précautions pour ne pas faire bobo aux occupants illégaux et éviter ce que recherche avant tout l’extrême gauche, un mort.
#4 - Le 11 avril 2018 à 10h01 par Lemere
@Df

Puisque que vous basez votre reponse sous l'angle financier ("impôts", coût évacuation ")

Avant tout une information qui visiblement vous fait défaut :

Les recettes fiscales de l'état proviennent pour 50% de la TVA, payée par 100% des Français qui consomment. Donc votre allusion sur le droit de certains Français qui eux paieraient des impôts ( j'en fait partie) ne tient pas.

Reculade ou pas, le coût de l'évacuation se serait ajouté, s'ajoute á la gabegie sur ce projet.

Enfin votre remarque sur la recherche " d'un mort" (SIC), elle en dit long sur votre état d'esprit.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Agence de presse et marketing : Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH Rennaz 
www.media-web.fr  |   Nous contacter