www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : les arrêtés pourraient entrer en vigueur samedi

Les arrêtés sur la loi sur l'eau et la biodiversité qui conditionnent le début des travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Lande, suspendus depuis un an face à une forte opposition sur le terrain, pourraient entrer en vigueur à partir de samedi, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

En ouverture vendredi matin de la réunion du syndicat mixte aéroportuaire, son président, Jacques Auxiette, également président socialiste de la région Pays de la Loire, a déclaré que le préfet de Loire-Atlantique venait de lui annoncer la signature des arrêtés, a indiqué à l'AFP l'un de ses proches collaborateurs.
Une information que n'a pas confirmé en l'état la préfecture de Loire-Atlantique. Elle a en revanche indiqué à l'AFP que la publication au recueil des actes administratifs de ces arrêtés, qui seule a valeur juridique, "pourrait intervenir samedi après-midi ou lundi".
"A l'occasion d'un point d'actualité, Jacques Auxiette s'est félicité de la signature des premiers arrêtés par le préfet de Région qui viennent clôturer une année de dialogue, de concertation et d'amélioration du projet", a annoncé vendredi le syndicat mixte aéroportuaire dans un communiqué.
"Le calendrier et l'État de droit sont respectés, nous attendons sereinement la suite", ajoute-t-il.
Le préfet de Loire-Atlantique avait annoncé lundi que les arrêtés concernant la loi sur l'eau et la biodiversité sans lesquels les travaux ne peuvent débuter seraient signés "très prochainement". Il a précisé que les recours en "référé suspension", que plusieurs associations d'opposants à l'aéroport ont indiqué à plusieurs reprises vouloir déposer dès la publication des arrêtés, "suspendraient l'autorisation" des travaux.
Environ 200 opposants anti-capitalistes campent toujours sur le site prévu pour l'aéroport et risquent de perturber l'engagement des travaux comme ils l'ont fait à l'automne 2012.
Dans un communiqué vendredi, les opposants anti-capitalistes ont d'ores et déjà appelé à s'opposer aux mesures de compensation environnementale qui constituent les travaux préalables par lesquels doit débuter l'aéroport, les qualifiant de "mascarade".
Il faut "empêcher ces mesures : mares, transferts d'arbres et d'espèces ainsi que l'élargissement des routes et la construction du barreau routier", ajoute ce communiqué de "zad-nadir", le site internet des opposants anti-capitalistes à l'aéroport. Ils ont aussi lancé un appel à manifester à Nantes le 22 février contre le projet.
Les travaux préalables à l'aéroport qui devaient débuter à l'automne 2012 pour une inauguration initialement prévue en 2017, ont pris au moins une année de retard.
 

20/12/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : les arrêtés sont signés »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : deux arrêtés pour un lancement imminent des travaux »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter