www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Le juge des expropriations est reparti comme il est venu

Les opposants à Notre Dame des Landes ont empêché le juge des expropriations d’effectuer sa mission. Une trentaine de tracteurs et des centaines de personnes ont bloqué l’accès au site.

Le juge venait voir les lieux afin d’évaluer les indemnisations pour les locataires des maisons propriété de l’état.

Accompagné par plusieurs véhicules de gendarmerie le juge a insisté auprès des manifestants pour passer et après des échanges  vifs a rebroussé chemin.

Les zadistes ont ainsi montré qu’il étaient capables de se mobiliser très rapidement, c’est un peu une réponse au Préfet qui parlait il y a peu d’un début des travaux.

"Leur test de ce matin  a échoué mais nous restons plus que jamais vigilant et appelons à densifier la mobilisation dans les semaines qui viennent.. Dans le même temps nous continuerons à renforcer les cultures et habitats sur la zad, ainsi que les liens à l'intérieur du mouvement et dans la région pour construire un avenir sans aéroport.Ont souligné les zadistes.

Il n'y aura pas d'expulsion de la zad. L'aéroport ne se fera pas !

Une centaine de personnes manifestaient hier à Nantes devant le tribunal pendant que ce dernier devait fixer le montant des indemnités pour les locataires. L’avocat d’AGO a précisé qu’il n’y avait pas lieux à indemnités qu’ils occupaient les lieux sans droit ni titre.  Malgré l’occupation sans titre le représentant des domaines proposa une indemnité de 5000 euros pour frais de déménagement. L’avocat des locataires a lui demandé une indemnité de 150 000 euros  pour préjudice et travaux réalisés. Le jugement a été mis en délibéré au 20 octobre.

23/09/2015 | 4 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Report d’audience pour les occupants de la ZAD »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : chiche ou pas chiche ? »

Vos commentaires

#1 - Le 23 septembre 2015 à 16h30 par renac alain, Renac 35660
C'est très bien comme ça 'il à rien à faire la je suis de tout coeur avec vous il y en a marre que tous ces conditions détruisent la Bretagne il faut résister et leurs montrer notre force d'union ils ont qu'à agrandir celui existant et ça couteras certainement moins cher tous ces connards du gouvernement qui pensent qu'à leurs intérêts su vous voulez vraiment que ce putain d'aéroport ne se fasse pas dites le dans les urnes en décembre et en 2017 et voter FN eux sont contre sa construction sinon continuez avec la gauche et la droite de merde et vous pouvez êtres sur qui le feront
#2 - Le 23 septembre 2015 à 16h46 par harzet m
Inquiétant quand une justice n'est plus respectée, quand une minorité impose sa loi.
Pauvre France, pitoyables politiques lâches et laxistes.
#3 - Le 25 septembre 2015 à 18h11 par Béber, Saint Brevin Les Pins
Espérons que les générations futures n'auront pas dans 30 ou 50 ans à regretter nos choix ou non choix d'aujourd'hui.
Regardez le pont de Saint Nazaire, le système à 3 voies choisi à l'époque s'avère être un sacré handicap aujourd'hui.
#4 - Le 26 septembre 2015 à 15h45 par Blabla
Le modérateur nous avait habitué au retrait des insultes et des gros mots. Alain Renac peut donc traiter de c...rds qui il veut.
Ce qui est en l'occurrence inquiétant quand on déverse une haine et un appel au soutien des zadistes qui ne sont ni des démocrates ni respectueux des lois de notre pays. Avez-vous remarqué la banderole lisible en direction de Nantes au niveau du pont piétonnier d'Orvault sur la voie express juste avant d'entrer sur le périph ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter