www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Le Conseil d’État a rejeté le recours du CéDpa

Le Conseil d’État a rejeté le recours dirigé contre le décret du 5 avril 2012 portant création du comité de suivi stratégique de la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint Nazaire-Montoir.

Des élus de la Loire-Atlantique, conseillers généraux et maires, regroupés dans le "Collectif d'élus Doutant de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes" (CéDpa) avaient déposé  un recours contre le décret du 5 avril 2012 portant création du comité de suivi stratégique de la concession des aérodromes de Notre-Dame-des-Landes, Nantes-Atlantique et Saint Nazaire – Montoir. Le Conseil d' État a statué. Ci-après son communiqué.

« Ce comité, placé auprès du ministre de l’aviation civile, a vocation à « assurer un dialogue permanent sur la vie de la concession entre l’État, dans son rôle d’autorité concédante, et les collectivités territoriales et leurs groupements qui contribuent financièrement à la réalisation de l’aérodrome de Notre-Dame-des-Landes ».

- Le Conseil d’État a jugé légale la limitation de la composition du comité aux seules collectivités territoriales et groupements contribuant financièrement à la réalisation de l’aérodrome, aucune disposition ni aucun principe n’imposant que l’ensemble des collectivités directement intéressées par le projet d’aéroport y participent.

- Le Conseil d’État a également jugé que le décret ne constitue pas une décision publique ayant une incidence sur l’environnement et que le comité qu’il crée n’a pas davantage vocation à prendre de telles décisions. Dans ces conditions, les dispositions de l’article 7 de la Charte de l’environnement, qui garantissent le droit de toute personne de participer à l’élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l’environnement, étaient inapplicables.

- Le Conseil d’État a enfin jugé que le décret attaqué pouvait ne pas indiquer la durée pour laquelle le comité est créé, dans la mesure où il est soumis de plein droit à la condition de durée maximale de cinq ans fixée par le décret du 8 juin 2006 relatif à la création, à la composition et au fonctionnement de commissions administratives à caractère consultatif. Le Conseil d’État a indiqué que le comité de suivi stratégique pourra être reconduit à l’issue de la durée initiale de cinq ans, laquelle est inférieure à la durée de la concession ».



http://www.conseil-etat.fr/node.php?articleid=2965
http://aeroportnddl.fr/

Auteur : JBR | 06/06/2013 | 1 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : la D281 rouverte »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : les organisateurs se déclarent satisfaits »

Vos commentaires

#1 - Le 07 juin 2013 à 17h02 par Nelson, Saint Nazaire
Nous allons encore observer des tracteurs empuantir les rues de Nantes et de Saint Nazaire !

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter