www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : l’UMP reçue par la Commission du dialogue

Le 4 mars dernier, André Trillard, Sénateur de Loire Atlantique, Président du Groupe Démocratie 44 au Conseil général, Gatien Meunier, Secrétaire Départemental de l’UMP ont été reçus à leur demande par la Commission du dialogue mise en place par le Premier ministre concernant l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Dans un communiqué l'UMP rend compte de son intervention auprès de la Commission du dialogue.
« Les élus ont souhaité rappelé le soutien plein et entier de l’UMP au transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique à Notre-Dame-des-Landes.
Ils ont rappelé les arguments qui militent en faveur de cet équipement :
1) créer un aéroport du Grand Ouest,
2) renforcer la sécurité et limiter les nuisances sonores sur la Ville de Nantes,
3) permettre la densification de l’Ile de Nantes,
4) créer plusieurs centaines d’emplois et favoriser le développement économique,
5) limiter l’impact environnemental en protégeant le Lac de Grandlieu,
6) construire un équipement aux normes environnementales.

Les représentants de l’UMP 44 ont tenu également à dénoncer les violences commises sur place ou à l’extérieur. Ils ont également fermement critiqué les agissements d’une poignée d’opposants qui empêchent la libre circulation des habitants du secteur et tentent d’instaurer une zone de non-droit.

André Trillard a rappelé que le dialogue citoyen avait eu lieu, qu’une enquête publique s’était déroulée, allant au fond du dossier, et que toutes les élections avaient depuis vu les formations politiques favorables au projet être très largement majoritaires. L’UMP se fait le porte-voix d’une population silencieuse favorable à l’aéroport du Grand Ouest.

Pour l’UMP, Gatien Meunier rappelle que ce projet est un projet d’intérêt général, validé par le Grenelle de l’environnement. L’UMP regrette que les élus socialistes aient organisé une large opération de soutien à l’aéroport en novembre 2012 sans associer les autres formations politiques favorables au projet. Cette attitude dessert le projet.

Enfin, l’UMP 44 a rappelé la nécessité de travailler et d’apporter des réponses claires sur deux points clefs :
1) la desserte de l’aéroport. Notre-Dame-des-Landes pour devenir l’aéroport du Grand Ouest doit faire l’objet d’une desserte ambitieuse que la solution départementale d’un bus à haut niveau de service au départ de Nantes ne constitue pas. La desserte ferroviaire de la plateforme aéroportuaire doit être déterminée rapidement.
…/…
2) l’avenir du site de Nantes Atlantique avec maintien ou non de la piste selon les projets d’Airbus.

L’UMP a rappelé que ce projet d’État devait faire l’objet d’un soutien total du Gouvernement. Ses représentants ont demandé au Premier ministre et au Gouvernement de prendre leurs responsabilités et de tout mettre en œuvre pour que ce projet d’intérêt national aboutisse. Les élus UMP de Loire Atlantique réclament de la détermination !

Pour conclure, les cadres de l’UMP ont rappelé la nécessité de voir ce projet aboutir et le coût que l’État devrait supporter s’il devait se dédire alors que le marché public est en cours d’exécution depuis deux ans».

05/03/2013 | 0 commentaire
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : et le sud Loire dans tout ça ? »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : expulsion des agriculteurs de la ferme de Bellevue »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter