www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Franck Louvrier demande le démantèlement de la ZAD

Franck Louvrier, conseiller régional UMP des Pays de Loire, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy et conseiller municipal à La Baule s'était jusqu'alors peu exprimé sur le sujet de l'aéroport. Il émet un vœu concernant la ZAD.
Franck Louvrier
Franck Louvrier

« Vœu déposé et présenté par Franck Louvrier, conseiller régional UMP, visant à la cessation immédiate de l’existence d’une zone de non droit, la ’ZAD’ sur la commune de Notre-Dame-des Landes (44)Voeu de Franck LOUVRIER, Conseiller Régional
Vœu déposé et présenté par Franck Louvrier, Conseiller Régional UMP, visant à la cessation immédiate de l’existence d’une zone de non droit, la ’ZAD’ sur la commune de Notre-Dame-des Landes (44)

Exposé des motifs
Nantes est le théâtre à répétition (novembre 2013, février, septembre, octobre 2014 pour les 12 derniers mois) d’actions violentes de la part de personnes s’inscrivant dans une revendication d’opposition à l’aéroport du Grand Ouest.

Ces actions ont conduit à des dégradations de mobilier urbain, de biens privés et surtout à l’émergence d’une peur collective sur les individus.

Sur le territoire de la commune de Notre-Dame-des Landes, des destructions de biens et l’annihilation des services publics sont patents : routes fermées, relais de téléphonie détruits à plusieurs reprises, passants menacés…

Il s’agit en fait de la création d’un territoire, la ’ZAD’, échappant aux lois de la République et où se développe une microsociété hostile à la Nation, à ses lois, à ses valeurs.

Les médias multiplient les reportages sur cette situation. Et on apprend que la ’ZAD’ sert de base arrière, de base logistique pour d’autres ’luttes’ qui n’ont aucun rapport avec l’aéroport du Grand Ouest et dont d’ailleurs se dissocient les opposants à ce projet tel l’ACIPA.

Considérant que la position exprimée par les acteurs républicains tant favorables qu’opposés à l’aéroport du Grand Ouest est le refus d’entrée dans une spirale de violence.

Considérant qu’il relève de l’autorité de l’Etat de maintenir sur l’exhaustivité du territoire français ce que l’on appelle l’Etat de droit.

Considérant les risques permanents sur les biens et les personnes ainsi que les troubles répétés et continus à l’ordre public que créent certains occupants de la ’ZAD’ y compris au-delà de celle-ci.

Vœu
Le conseil régional des Pays de la Loire :
- refuse qu’un territoire de la région soit la base arrière d’actions violentes ;
- demande que l’Etat fasse cesser immédiatement l’existence d’une zone de non droit, la ’ZAD’, sur la commune de Notre-Dame-des-Landes ;
- mandate le Président du Conseil Régional pour transmettre cette demande au Premier ministre ».

03/11/2014 | 5 commentaires
Article précédent : « Notre-Dame-des-Landes : Cap Atlantique et la CARENE visés par les nouveaux recours des opposants »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : Le MoDem 44 souhaite rencontrer Ségolène Royal »

Vos commentaires

#1 - Le 03 novembre 2014 à 18h14 par Action
C'est surréaliste d'en arriver là
Même Auxiette demande le démantèlement !
Que les conseillers généraux et régionaux se roulent par terre, fassent grève....
de l'action svp, les déclarations n'impressionnent pas ce pauvre Hollande et ses alliés écolos!
MM les élus que faites vous pour vous faire respecter?
#2 - Le 04 novembre 2014 à 02h34 par CROCOS , Rennes
Quelle "sollicitation intelligente" de la part de cet élu UMP / !!!
C'est de la provocation politique comme d'habitude, alors qu'il faut au contraire apaiser.
Cela revient en fait à ce qu'il y ait des MORTS EN PLUS !!! Car tenter d'évacuer la ZAD de NDDL n'engendrerait que de nouveaux troubles aux conséquences politiques et sociales incalculables dans l'ensemble de la France !!!
#3 - Le 11 novembre 2014 à 09h18 par Sans Un, Saint-nazaire
la France est un état de droit
Aucune zone ou ZAD ne doit échapper aux lois de la République.
Que l'on soit pour ou contre NDDL nous ne pouvons laisser un territoire aux mains de groupes violents #anarchistes ou autres.
La démocratie et la République doivent prévaloir partout
#4 - Le 16 novembre 2014 à 11h19 par MG
je croyait que les élus nous représentaient pour faire les lois et gérer les projets . si les manifestants de nddl obtiennent gain de cause pourquoi aller voter .il suffit de se réunir a 500 et de promulguer les lois. ca ressemble a la dictature MG
#5 - Le 21 novembre 2014 à 17h59 par blabla
Halte à toutes les dictatures, y compris écolos.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter