www.media-web.fr

Notre-Dame-des-Landes : Europe Ecologie Les Verts suggère des solutions pour la ZAD après l’abandon du projet

Europe Ecologie Les Verts salue l'expérimentation vécue sur la ZAD depuis des années.

« Après l'abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, la ZAD à la croisée des chemins.

Des femmes, des hommes, jeunes et moins jeunes, d'horizons différents, sont arrivés sur ce territoire ; aujourd’hui, ils y cultivent la terre, vivent des expériences alternatives et collectives. Avec les paysans historiques, ils partagent et organisent des terres sur Notre-Dame-Des-Landes, développent des échanges de savoirs et de pratiques et innovent dans beaucoup de domaines.

Maraîchage, cultures de céréales, élevage avec fromagerie, conserverie, boulangerie alimentent un marché hebdomadaire où les denrées sont partagées. Une bibliothèque, ouverte à tous, a été aménagée, des sentiers de randonnée tracés.

Sans nier les difficultés, souvent minimes, EELV attend des médias que les bons exemples de la vie collective soient soulignés et détaillés.

Nous saluons l’investissement d’habitants de la ZAD, dans la discrétion, en soutien aux mouvements sociaux ou au mouvement des migrants, à travers l’apport et la transformation de produits qu’ils ont cultivés sur la ZAD ou issus de la solidarité initiée avec des producteurs.

Cet endroit est pour nous un lieu singulier et authentique pour penser autrement la gouvernance.

À ce titre, nous souhaitons que les habitants de la ZAD, les paysans historiques, les citoyens fréquentant régulièrement la ZAD, que nous proposons de renommer "ZONE D’AVENIR DÉSIRABLE", soient reconnus comme partie prenante de la réflexion qu’ils ont déjà largement amorcée sur les usages et l'avenir du foncier réservé à l'ancien projet d'aéroport.

De par sa vocation agricole, cette opportunité foncière est un espace particulièrement intéressant pour participer à l'autonomie alimentaire de l'aire urbaine de Nantes-Saint-Nazaire, en soutenant l’installation d’une agriculture responsable et de circuits courts.

Ce bocage est un morceau de cette terre que nous empruntons à nos enfants.

Ce patrimoine, aujourd’hui conservé, est un lieu de préservation de la faune et de la flore indispensables pour pérenniser cet écosystème qui rend d’ores et déjà des services comme celui de servir de château d’eau pour alimenter nos rivières.

La ZAD - Zone d’Avenir Désirable – est, pour nous, un espace pour imaginer, expérimenter et écrire le droit à la terre pour un avenir qui réponde aux enjeux agricoles, environnementaux, économiques et sociaux pour les années à venir. »

10/01/2018 | 3 commentaires
Article précédent : « Les paysannes et paysans de Notre-Dame-des-Landes plus mobilisés que jamais »
Article suivant : « Notre-Dame-des-Landes : "Un retour à l’ordre public est possible sans évacuation violente !" »

Vos commentaires

#1 - Le 10 janvier 2018 à 17h40 par breizh44, Pornichet
J’ai raté quelque chose ? Une décision a été prise contre NDDL ? Ou est-ce qu’EELV Nantes vend la peau de l’ours avant de l’avoir tué ? Quelle belle description romantique de cet endroit idyllique que semble être la ZAD habité par des êtres nobles et profondément bons …
#2 - Le 10 janvier 2018 à 17h40 par Az
Écoutez les gens sérieux

Notre-Dame-des-Landes. Des écolos fustigent le rapport de la médiation
Jean-François MARIVAL., le 10 janvier 2018 à 15h32

Trois écologistes favorables au transfert de l’aéroport, entendus en octobre par la commission de médiation, critiquent aujourd’hui le rapport.
Jean-Paul Maurel, ancien instructeur et commandant de bord à Air France, maire adjoint à la mairie de Paris, membre de la commission Transport d’EELV, le Breton Hubert Rouaud ancien cadre à Aéroports de Paris, expert chargé des dossiers aéroportuaires pour l’Union européenne, et Yves Égal, ingénieur conseil en écologie urbaine, environnement et aménagement, sont trois écologistes favorables au transfert de l’aéroport vers Notre-Dame-des-Landes.

Ils avaient été entendus par la Commission du dialogue de 2013, et l’ont été à nouveau le 11 octobre par la commission de médiation dont ils fustigent aujourd’hui le rapport.

Ils pointent les prévisions de trafic avancées par les médiateurs pour en conclure que « c’est tout l’échafaudage du rapport qui s’écroule » . Il suffit selon eux de « comparer le trafic de 2017 à 5,4 millions de passagers, aux 6 millions retenus par les médiateurs à l’horizon 2025, soit une croissance moyenne de 1,3 % l’an, pour découvrir cette énormité ou le refus de se confronter à la réalité » .

Ils rappellent la croissance moyenne pour Nantes atlantique de 7,4 % des dix dernières années et celle « record de 14 % en 2017 » . Dans une tribune, ils avancent la démonstration que, « avec des prévisions plus vraisemblables » , les conclusions de la médiation, qu’elles concernent le bruit ou l’empreinte carbone, seraient erronées.

Les trois spécialistes, en dénonçant ainsi qu’il a « suffi aux médiateurs de prévoir subrepticement une quasi-stagnation du trafic à Nantes jusqu’en 2025 pour dénaturer la comparaison au détriment de NDDL » , apportent un soutien écologiste inattendu aux associations favorables au transfert.
#3 - Le 18 janvier 2018 à 22h52 par Brulavoine Thierry
Verts de honte !
La Ministre D. Voynet relance l'aéroport avec le premier Ministre L. Jospin en 2000.
Cécile Duflot fait son one woman show à NDDL en 2011 en critiquant allègrement Monsieur A, pour embarquer comme hôtesse de l'air à bord du gouvernement JM Ayrault.
Le député Y Jadot, le 17 janvier sur BFM à 13h30 qui parle comme l'ex-Ministre de l'intérieur Valls, de la ZAD où "la situation est enkystée" et où il faut "rétablir la liberté totale de circulation" par les forces de l'ordre.

Ancien EELV, le président LREM de l'Assemblée nationale François de Rugy "Cette dite Zad, elle a été installée, elle s'est enkystée quand Nicolas Sarkozy était président de la République et François Fillon Premier ministre"

Le sénateur R. Dantec, le même impliqué dans la COP21 sénateur écologiste de Loire-Atlantique et porte-parole climat du CGLU (Cités et Gouvernements locaux unis), principale organisation mondiale de collectivités, promeut, avec tous les élus EELV pays de Loire, la croissance du trafic aérien : "« Le réaménagement de Nantes-Atlantique doit être désormais la priorité et être engagée de manière urgente. Il comprend la rénovation de l’aérogare, de la piste, le prolongement du tramway ainsi que l’optimisation de la desserte entre la Bretagne et les Pays de la Loire. »

La croissance, c'est le non-sens ; le bon sens, c'est la décroissance.

Thierry Brulavoine 06 77 89 09 35

Porte-parole de la Maison commune de la décroissance http://ladecroissance.xyz/2017/12/20/la-charte/

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence." Arthur Schopenhauer

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Agence de presse et marketing : Images & Idées images-et-idees@mail.ch CH Rennaz 
www.media-web.fr  |   Nous contacter